Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur ADV
Nouvelles nationales sur ADV

Centrafrique : le Mouvement Cœurs-Unis lance une vaste campagne de vulgarisation de l’accord de paix de Khartoum

 

Bangui, Centrafrique 2019-04-06 (ADV) – Le Mouvement Cœurs-Unis (MCU), une mouvance politique du président Faustin Archange Touadera a annoncé le vendredi 5 avril le démarrage d’une vaste campagne de sensibilisation de la population sur l’accord de paix de Khartoum, signé entre le gouvernement et les 14 groupes armés du pays.

Cette campagne est annoncée alors que les parties signataires sont en plein pied dans la mise en œuvre de cet accord, obtenu après un long processus.

 

Le MCU, parti au pouvoir, ne veut rester en marge de la vulgarisation de cet accord qui suscite aujourd’hui des consternations de la part de certains partis politiques de l’opposition, en ce qui concerne la nomination des représentants des groupes armés dans les instances de prise de décision et dans le gouvernement.

 

Selon Evariste Ngamana, rapporteur général du MCU, son mouvement compte organiser ces campagnes « dans tous les arrondissements de Bangui et les villes de provinces, afin d’expliquer à la population les bienfondés de cet accord et des nominations de ces derniers jours ».

 

Au côté du MCU, le gouvernement, les parties signataires notamment les groupes armés et la communauté internationale se sont aussi lancés dans la vulgarisation de ce document, l’unique voie de sortie de crise et de la paix dans ce pays plongé dans les violences depuis plusieurs années.

 

Dans sa quête de recherche pacifique de la paix, le président centrafricain a pris une décision historique, nommant certaines personnalités proches des groupes armés dans le gouvernement afin de respecter l’article 21 de cet accord qui parle du caractère inclusif du gouvernement.

 

Deux mois après la signature de cet accord, la Centrafrique retrouve une stabilité, les barrières illégales levées dans plusieurs villes même si certains leaders politiques lancent une campagne de désinformation, incitant aux violences et à l’échec de cet accord.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

Centrafrique : l’enseignement de la langue russe reprend dans les établissements scolaires du pays

 

Bangui, Centrafrique 2019-04-08 (ADV) – La langue russe va bientôt reprendre dans le programme d’enseignement en Centrafrique. Une coopération qui se renforce dans le domaine de l’éducation.

Une délégation d’enseignants russes s’est rendue, vendredi dernier au lycée Barthélémy Boganda à Bangui, une visite qui s’inscrit dans le cadre de la réinstauration de la langue russe dans le programme d’enseignement.

Le Russe fait partie des meilleures langues qui existent au monde, donc c’est très important de l’enseigner aux élèves, comme a fait savoir Alexander Pokkhof professeur d’histoire contemporaine de la Russie.

« Nous constatons que la population centrafricaine estime beaucoup la Russie et pour connaitre davantage ce pays, l’idéal passe d’abord par l’apprentissage de cette langue. C’est de cette manière que nous puissions nous comprendre sans les pesanteurs d’interprétation », a justifié Alexander Pokkhof.

Cette session inaugurale est très appréciée par des élèves de la classe de 3e dont la plus part a pu prononcer pour la première fois des mots en Russe. « Je suis vraiment content d’apprendre cette langue, aujourd’hui si je suis en face d’un Russe et qu’il me dit Khadila (Comment ça va), je répondrai Aracho (ça va bien) ou encore Spasipa qui veut dire merci », s’est exprimé Angelo Gazambetti, l’un des élèves du lycée Barthélémy Boganda.

Dans les jours à venir, l’équipe russe entamera des discussions avec les autorités centrafricaines afin de concrétiser l’enseignement de la langue russe dans le programme d’enseignement de la Centrafrique.

A côté de l’enseignement russe dans les écoles centrafricaines, la coopération russo-centrafricaine compte aussi augmenter les quotas des bourses pour les étudiants désirant étudier dans les Universités russes. La fédération de la Russie ouvre au moins 23 Universités aux étudiants étrangers alors que les pays de l’Union européenne comme la France augmentent les frais d’inscription rendant très difficile la fréquentation des étudiants africains.

En Centrafrique, le Russe était enseigné dans les établissements scolaires dans les années 70, pendant l’empire centrafricain. Plusieurs coopérants ont enseigné dans plusieurs écoles voire même à l’Université de Bangui dans plusieurs domaines. Ce renforcement de coopération dans le domaine de l’éducation soulage plusieurs élèves et étudiants.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

Centrafrique : la SODECA veut désamorcer la crise de l’eau dans la capitale

 

Bangui, Centrafrique 2019-04-06 (ADV) – La Société de Distribution d’Eau en Centrafrique (SODECA), confrontée à des problèmes techniques qui causent la pénurie de l’eau potable dans la capitale, est dans la dynamique de la résolution de ce problème. Les responsables de cette société ont rencontré ce vendredi le Premier ministre pour chercher à résoudre ce problème.

Confrontées aux difficultés de l’approvisionnement en eau ces derniers temps suite à certains problèmes techniques enregistrés au niveau de la SODECA, les populations se plaignent du sèchement de leur robinet. C’est dans ce contexte qu’une rencontre importante a été organisée pour trouver la solution à ce problème dans la capitale.

Le Premier ministre Firmin Ngrebada a donc tenu une réunion d’urgence, ce vendredi 05 avril 2019, avec le ministre intérimaire de l’Energie et de l’Hydraulique Thierry Kamach, le directeur de Cabinet du ministère des Finances, la directrice générale de la SODECA Mme Justine Sow Ouakara et le directeur général de l’ENERCA Thierry Patience Bendima. L’objectif de cette rencontre est de débattre de la question de pénurie d’eau dans la ville de Bangui.

«Les instructions ont été données par le Premier ministre et nous procéderons très rapidement aux acquisitions des équipements techniques si les fonds sont mis à notre disposition… », a déclaré la directrice générale de la SODECA au sortir de la rencontre au service de communication de la presse de la Primature.

Pour la directrice générale, le chef du gouvernement centrafricain qui se préoccupe de la situation, entend répondre à une suite favorable d’ici peu de temps. Mme Justine Sow Ouakara a rassuré que les instructions du Premier ministre Firmin Ngrebada seront mises en pratique et la population banguissoise se verra soulagée avec la fin de pénurie d’eau.

Malgré la potentialité importante des ressources en eau du pays, l’accès à l’eau potable reste marqué par une insuffisance des ouvrages et infrastructures tant en milieu urbain qu’en milieu rural. Cette situation est caractérisée par un faible taux de couverture en eau de l’ordre de 34 %, selon les données officielles du gouvernement.

La capitale Bangui connait une forte concentration depuis le déclenchement de la crise dans les villes de provinces.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
PK5. Un nom qui claque depuis trop longtemps comme l’enclenchement d’une arme automatique. Le quartier, il est vrai, a vécu des heures terribles » ...la suite
Première réunion ce mercredi 17 juillet du comité stratégique de pilotage de la mise en place des unités spéciales mixtes de sécurité en Centr » ...la suite
Le député de Ngaoundaye Bernard Dillah, président de la commission d'enquête parlementaire est très remonté contre l'exploitation de l'or par le » ...la suite
Les policiers centrafricains sont montés au créneau pour dénoncer une décision des autorités de Bangui confiant la délivrance des documents admi » ...la suite
Des combats ont eu lieu ce dimanche 14 juillet dans la ville de Am Dafok, à l’extrême Nord-Est du pays, à la frontière avec le Soudan, entre deu » ...la suite
L’option prise par plusieurs ONG et partenaires dont l’Onu d’orienter les Centrafricains vers le maraîchage pour qu’ils n’aient plus à all » ...la suite
Des élus de la nation ont été corrompus par des entreprises chinoises engagées dans l’exploitation de l’or. C’est la conclusion d’une enqu » ...la suite
Les éléments du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) éligibles au DDRR “ont été complètement désarmés”, a déclaré Kenn » ...la suite
Le Gouvernement centrafricain sollicite le soutien de la France afin de plaider pour la levée totale de l’embargo infligé à la RCA par le Conseil » ...la suite
Des compagnies minières chinoises responsables « d'un désastre écologique dans la région de Bozoum » au nord-ouest de Bangui, c'est ce que déno » ...la suite