Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RNL
Nouvelles nationales sur RNL

Le président Touadera décroche de la Banque Mondiale 100 millions de dollars d'appui budgétaire

 

https://www.radiondekeluka.org mardi 9 avril 2019 13:54

 

La Banque Mondiale projette augmenter à plus de 100 millions de dollars américain son appui budgétaire à la République Centrafricaine. L’annonce a été faite ce matin par le ministre des Finances, Henri Marie Dondra, via son compte facebook. Ceci en marge de la réunion du chef de l’Etat Faustin Archange Touadera aux Institutions de Breton Wood à Washington aux USA.

Après le forum économique de Bruxelles, le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera se trouve au pays de l’oncle Sam où il poursuit le lobbying en vue de convaincre les institutions de Breton Wood à accompagner sa politique.

La première réaction enregistrée est celle de la Banque Mondiale qui a annoncé l’augmentation de son aide budgétaire à la République Centrafricaine. Une enveloppe de 100 millions de dollars soit 58 milliards trois cent vingt sept millions cent mille (58.327.100.000) Fcfa pour financer l’agriculture, l’énergie et le capital humain.

Cet appui de la Banque Mondiale vient oxygéner le budget déficitaire de la Centrafrique adopté par les élus en 2018 avec un déficit de 5 milliard à rechercher.

Outre cette annonce, Faustin Archange Touadera a rencontré les opérateurs économiques américains. Les USA ont un programme économique dit AGOA en faveur de l’Afrique.

Toute la question est de savoir si la loi qui vise le développement des opportunités africaines, permettra aux opérateurs économiques centrafricains, absents des discussions, de profiter du marché américain et vis vers ça ?

Le régime de Bangui est attendu sur plusieurs chantiers à la fois, de l’emploi en passant par les besoins sociaux de base.

 

 

Vers un début de solution à la pénurie d'eau à Bangui ?

 

https://www.radiondekeluka.org  mercredi 10 avril 2019 15:40

 

Face à la pénurie d'eau à Bangui le gouvernement annonce des mesures. Un investissement dans l'achat des équipements en vue de renforcer les installations de la société de distribution d'eau et un projet avec la Banque mondiale dont le coût n'est pas chiffré. L'annonce a été faite ce 10 avril par le premier ministre Firmin Ngrébada lors d'une visite au centre de captage d'eau de la Sodeca à Bangui.

Bangui fait face à une pénurie d'eau potable, certains quartiers de la capitale ne voient pas l'eau couler au robinet pendant des mois. Conséquences, il faut passer la nuit au borne fontaine pour avoir de l'eau. Dans les quartiers défavorisés, les consommateurs utilisent l'eau de source non aménagée avec toutes les conséquences qui y vont avec.

C'est dans ce contexte que le mouvement "Bidon Jaune" est lancé pour exiger du gouvernement l'accès à l'eau potable. Sur les réseaux sociaux, les critiques fusent. En réponse, le premier ministre a annoncé un investissement de l'Etat pour l'achat des équipements neufs. "J'ai ordonné au ministre des Finances d'acheter un groupe électro-pompe à mettre à la disposition de la station de pompage aux abords de l'Oubangui " a-t-il indiqué.

Est-ce suffisant pour désamorcer la crise ? Surement pas, mais le premier ministre a annoncé aussi une solution concertée avec la Banque Mondiale. Le gouvernement a pris des dispositions avec la Banque Mondiale pour que plusieurs groupes électro-pompes soient acquises de façon à renforcer les installations. Nous sommes en train de finaliser un programme de distribution d'eau avec la Banque Mondiale qui va couvrir 6 villes, notamment Bambari, Bouar, Berberati etc.." a-t-il ajouté.

Les centrafricains doivent prendre leur mal en patience en attendant la mise en œuvre de ce projet.

 

 

Vision croisée autour de la politique de l'eau en Centrafrique

 

https://www.radiondekeluka.org  mercredi 10 avril 2019 16:00

 

Le gouvernement projette construire 100 forages dans Bangui avec l'appui de ses partenaires.  L’annonce a été faite ce 9 avril à Bangui Par Gontran Djono Hahaba, ministre du développement de l'Energie et des ressources Hydraulique. Une annonce critiquée par le député de Mala Jean-Pierre Mara qui n'en croit pas du tout.

Plusieurs aspects ont été débattus entre autres : la question d'accès à l'eau potable et à l’assainissement, l'engagement des gouvernements dans la fourniture d'eau potable et la prévention des maladies liées à la consommation d'eau impropre. C'est ainsi que le gouvernement projette la construction de ces forages.

Une posture prise au bout de pincette par le député de Mala Jean-Pierre Mara qui dans une interview à Radio Ndeke Luka qualifie d'effet d'annonce les promesses du gouvernement.

"Qu'est cela veut dire la construction prochaine ? Ce mois ? Dans 10 ans ? 100 ans ? C'est ça le problème, ils sont allés poser une pierre, ils sont contents et après ils sont partis. C'est une publicité mensongère au fait" a-t-il lâché.

Il engage le gouvernement d'en apporter la preuve réelle des réalisations. Que le gouvernement apporte la preuve que dans deux mois il y aura de l'eau dans Bangui. La parole est une autre mais le résultat et l'action on ne voit pas" a-t-il déploré.  

L'eau est au centre de préoccupation de beaucoup de centrafricains.  

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
PK5. Un nom qui claque depuis trop longtemps comme l’enclenchement d’une arme automatique. Le quartier, il est vrai, a vécu des heures terribles » ...la suite
Première réunion ce mercredi 17 juillet du comité stratégique de pilotage de la mise en place des unités spéciales mixtes de sécurité en Centr » ...la suite
Le député de Ngaoundaye Bernard Dillah, président de la commission d'enquête parlementaire est très remonté contre l'exploitation de l'or par le » ...la suite
Les policiers centrafricains sont montés au créneau pour dénoncer une décision des autorités de Bangui confiant la délivrance des documents admi » ...la suite
Des combats ont eu lieu ce dimanche 14 juillet dans la ville de Am Dafok, à l’extrême Nord-Est du pays, à la frontière avec le Soudan, entre deu » ...la suite
L’option prise par plusieurs ONG et partenaires dont l’Onu d’orienter les Centrafricains vers le maraîchage pour qu’ils n’aient plus à all » ...la suite
Des élus de la nation ont été corrompus par des entreprises chinoises engagées dans l’exploitation de l’or. C’est la conclusion d’une enqu » ...la suite
Les éléments du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) éligibles au DDRR “ont été complètement désarmés”, a déclaré Kenn » ...la suite
Le Gouvernement centrafricain sollicite le soutien de la France afin de plaider pour la levée totale de l’embargo infligé à la RCA par le Conseil » ...la suite
Des compagnies minières chinoises responsables « d'un désastre écologique dans la région de Bozoum » au nord-ouest de Bangui, c'est ce que déno » ...la suite