Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: critères onusiens pour une levée de l'embargo sur les armes
Centrafrique: critères onusiens pour une levée de l'embargo sur les armes

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mardi à l'unanimité une déclaration établissant des critères vers une possible levée d'ici la fin de l'année de l'embargo sur les armes imposé à la Centrafrique depuis 2013.

Cette levée est demandée depuis longtemps par la Centrafrique qui affirme que l'embargo l'empêche de lutter efficacement contre les groupes armés toujours actifs dans la majeure partie du pays.

Les critères vont de la nécessité de progrès dans la mise en oeuvre du programme gouvernemental de désarmement et de réintégration d'anciens combattants, à l'établissement d'un protocole pour la collecte et la destruction d'armes pour éviter leur dissémination, en passant notamment par la création d'un document de planification détaillant les besoins en matière de gestion des armes et des munitions.

En fonction des avancées réalisées dans ces domaines, "le Conseil de sécurité est prêt à revoir l'embargo sur les armes imposé au gouvernement centrafricain via une suspension ou une levée progressive de ses mesures", précise la déclaration rédigée par la France.

Un rapport est demandé à cet égard à la Centrafrique fin juin. Sur cette base, le secrétaire général de l'ONU devra ensuite remettre une évaluation des progrès au Conseil fin juillet. Le Conseil de sécurité décidera au plus tard le 30 septembre d'alléger ou non l'embargo sur les armes, précise la déclaration.

Selon une source diplomatique, une éventuelle levée de l'embargo, qui ne concernera que certains types d'armes, pourrait se traduire à l'avenir par l'obligation pour le gouvernement centrafricain d'une notification à l'ONU lors de ses acquisitions ou réceptions de dons.

Depuis 2013, l'embargo sur les armes est total mais a bénéficié depuis 2017 de quelques exemptions accordées par l'ONU, notamment à la Russie et à la France, pour équiper des unités de l'armée centrafricaine en voie de reconstitution.

L'ONU maintient en Centrafrique une force de paix de quelque 13.000 militaires et policiers. Début février, Bangui a conclu un accord de paix avec quatorze groupes armés qui a débouché sur la formation d'un nouveau gouvernement fin mars incluant des représentants de ces groupes.

Riche en ressources naturelles, la Centrafrique est déchirée par la guerre depuis 2013. Près d'un quart de ses 4,5 millions d'habitants ont dû fuir leur domicile.

AFP

1 commentaire

N
LE PAYS EST LOIN DE RETROUVER SON AUTORITE PARCE QUE 14 GROUPES BIEN ARMES OCCUPENT DEPUIS LONGTEMPS UNE BONNE PARTIE DU TERRITOIRE ET SEMENT LE CHAOS. MAIS SEULEMENT POUR CETTE SITUATION BIEN PREOCCUPANTE DE DESORDRE ET D'INSECURITE, L'ONU N'A TOUJOURS PAS L'AIR DE SE DECIDER DE LA LEVEE DE L'EMBARGO POUR RETABLIR L'O D'INSECURITE, L'ONU N'A TOUJOURS PAS L'AIR DE SE DECIDER DE LA LEVEE DE L'EMBARGO POUR RETABLIR L'ORDRE REPUBLICAIN. PAR CONSEQUENT, LE GOUVERNENT RESTE ET DEMEURE IMPUISSANT FACE AUX GROUPES ARMES ILLEGAUX DE VOYOUS QUI SE COMPORTENT COMME DES MAÎTRES. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les procureurs en République centrafricaine devraient mener des enquêtes sur les leaders de milices récemment affectés à des postes gouvernementa » ...la suite
Un réseau terroriste soutenu par le régime iranien, qui s’est fixé pour but d'attaquer des forces américaines et européennes, a été découver » ...la suite
Les anciens leaders des groupes armés, récemment nommés à la fonction publique de la République centrafricaine faisant suite à un accord de paix » ...la suite
Le responsable des opérations de maintien de la paix des Nations unies était à Bangui pour observer la mise en œuvre de l’accord conclu à Khart » ...la suite
ONU et les autorités de Centrafrique ont assuré qu'aucun rôle officiel en matière de sécurité n'avait été confié à un chef de guerre controv » ...la suite
Verbatim des déclarations du Premier Ministre de la République centrafricaine, Firmin Ngrebada, du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l » ...la suite
Le groupe international de soutien à la République Centrafricaine a tenu sa deuxième réunion ce 17 avril à Bangui. Les travaux ont eu lieu en pr » ...la suite
C’était l’occasion de féliciter le Président de la République pour son travail assidu et déterminé depuis la signature de l’Accord tant au » ...la suite
Le premier ministre Firmin Ngrébada a présidé ce mardi 16 avril 2019, une grande réunion regroupant le secrétaire général adjoint de l’ONU Je » ...la suite
L'accord de paix conclu le 6 février entre le gouvernement de la République centrafricaine (RCA) et 14 groupes armés reconnus est le huitième acco » ...la suite