Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur ADV
Nouvelles nationales sur ADV

Centrafrique : 45 millions de dollars de la Banque mondiale pour la construction d’un champ solaire

 

Bangui, Centrafrique 2019-04-10 (ADV) – Le gouvernement centrafricain et la Banque mondiale ont signé ce 9 avril à Washington un accord multilatéral de 45 millions de dollar pour la construction d’un champ solaire près de la capitale Bangui.

Le gouvernement centrafricain représenté par les ministres de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua et celui des Finances et du Budget Henri- Marie Dondra, a scellé cet accord dans un contexte où il place la question d’énergie au centre de ses préoccupations pour cette année 2019.

Selon le gouvernement, avec ce projet, la Centrafrique veut augmenter de 25 mégawatts la capacité en énergie afin de booster l’économie, conformément au pilier 3 du plan national du relèvement et de consolidation de la paix (RCPCA). Le démarrage des travaux est prévu pour le mois d’août 2019.

Avec un taux d’accès à l’électricité qui est de 4% contre une moyenne africaine de 16%, le gouvernement centrafricain compte relever ce niveau avec plusieurs projets. Les travaux d’extension de l’usine de Boali 2 viennent d’être lancés grâce à l’appui financier de la Banque africaine de Développement pour un montant de 23 milliard de FCFA afin d’avoir 10 mégawat de plus.

L’énergie centrafricaine bénéficiera aussi cette année de 10 autres mégawat qui seront issus de l’installation d’une centrale thermique sur financement du fonds saoudien. Ce projet prévoit un volet éclairage public pour 14 Avenues de la ville de Bangui. La phase exécutoire des travaux est également prévue pour le second semestre, le marché étant déjà attribué.

« Nous continuerons avec l’appui de nos partenaires à investir massivement dans les infrastructures énergétiques, très importants pour notre développement », a déclaré le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera le 30 mars dernier à l’occasion de son l’an 3 au pouvoir.

Plusieurs investisseurs affluents, la Centrafrique après la signature de l’accord de paix et Khartoum, est rendue possible grâce à l’appui de la Fédération de la Russie, qui renforce davantage sa coopération avec ce pays amis longtemps malmené par les puissances occidentales.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

 

Centrafrique : vers l’assouplissement de l’embargo sur les armes

 

Bangui, Centrafrique2019-04-10 (ADV) – Le Conseil de sécurité des Nations unies table sur un nouvel assouplissement de l’embargo qui pèse sur les armes à destination de la Centrafrique. Une déclaration commune a été adoptée à l’unanimité ce 9 avril à New-York par les membres du conseil de sécurité.

Les autorités centrafricaines et la population ont réclamé la levée totale de l’embargo qui pèse sur les armes à destination de la Centrafrique depuis 2013, notamment l’équipement des Forces Armées Centrafricains pour la défense du territoire nationale.

Par cette déclaration, le Conseil de sécurité se donne jusqu’au 30 septembre prochain pour décider de réexaminer l’embargo sur les armes. Il demande au gouvernement de présenter des justifications relatives au progrès avant le 30 juin.

Selon le Conseil de sécurité de l’ONU, « le gouvernement doit présenter de justification sur la réforme du secteur de la sécurité (RSS), le programme de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDRR) des groupes armés, ainsi que sur l’établissement d’un protocole clair pour la gestion des armes et des munitions ».

Cette position unanime qui va vers la levée partielle de l’embargo intervient après le projet présenté et obtenu par la Fédération de la Russie en 2017, qui a permis le réarmement des éléments des FACA formés par l’Eutem et les instructeurs russes.

Le 28 février dernier, une grande manifestation a été organisée dans plusieurs villes du pays demandant la levée totale de l’embargo. Pour la population, il est injuste de laisser les rebelles s’armer, tuer la population au vue des forces onusiennes et de priver l’armée régulière de ses moyens de défense de la patrie et de la protection de la population.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

1 commentaire

N
DANS LES PAYS EUROPEENS, POUR TOUT PROJET, LE GOUVERNEMENT RECUEILLE AU PREALABLE, L'AVIS DU GRAND PUBLIC LORSQU'IL S'AGIT DE LA REALISATION D'UN PROJET D'INTERÊT PUBLIC. MAIS CHEZ NOUS, L'ETAT SEUL DECIDE UNILATERALEMENT DE TOUT AVEC LES BAILLEURS DE FONDS SANS CONSULTER LA POPULATION CONCERNEE. LA QUESTION EST DE SANT DE TOUT AVEC LES BAILLEURS DE FONDS SANS CONSULTER LA POPULATION CONCERNEE. LA QUESTION EST DE SAVOIR: EST CE PARCE QU'ON EST PAUVRE CHEZ QU'ON DOIT IMPOSER AU PEUPLE DANS SON IGNORANCE, DES PROJETS MÊMES LES PLUS MAUVAIS PARCE QU'IL DIRA TOUJOURS "OUI" ? EXEMPLES: DES CHINOIS QUI DEVASTENT LA NATURE AVEC LEURS GROS ENGINS SANS TENIR COMPTE DE LA VIE EN MILIEU RURAL, PARCE QU'ILS ONT EU L'ACCORD POUR Y EXTRAIRE LE DIAMANT ET OR POUR LEURS PROPRES INTERÊTS. UN AUTRE CAS: IL A ETE DECIDE D'UN PROJET VISANT A AMELIORER LES CAPACITES DE LA CENTRALE HYDRO-ELECTRIQUE DE BOALI POUR ENSUITE ENVOYER L'EXCEDANT DE PRODUCTION D'ENERGIE A ZONGO ET A LIBENGUE ALORS QUE TOUT BANGUI AVEC LES ENDROITS LES PLUS RECULES N'ONT PAS D'ELECTRICITE. IL Y A DES TAS DE PROJETS DE CE TYPE QUI ONT ETE DECIDE UNILATERALEMENT SANS UN DEBAT PUBLIC AU PREALABLE AVEC LE PEUPLE. FORT DE TOUT CECI, NOUS PENSONS EN REVANCHE QUE LE PROJET DE CE CHAMPS SOLAIRE A ETE BIEN REFLECHI PAR LE GOUVERNEMENT BIEN QU'IL N'Y A EU AUCUN DEBAT PUBLIC AU PREALABLE. EN ESPERANT QUE LA REALISATION DE CE PROJET AMBITIEUX AJOUTE A LA PRODUCTION DE BOALI PERMETTRA DE COUVRIR EN COURANT ELECTRIQUE TOUT BANGUI, SES BANLIEUES ET MÊMES CERTAINES VILLES LES PLUS PROCHES AFIN D'APPORTER UN VRAI CHANGEMENT DANS LA VIE DE LA POPULATION. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
PK5. Un nom qui claque depuis trop longtemps comme l’enclenchement d’une arme automatique. Le quartier, il est vrai, a vécu des heures terribles » ...la suite
Première réunion ce mercredi 17 juillet du comité stratégique de pilotage de la mise en place des unités spéciales mixtes de sécurité en Centr » ...la suite
Le député de Ngaoundaye Bernard Dillah, président de la commission d'enquête parlementaire est très remonté contre l'exploitation de l'or par le » ...la suite
Les policiers centrafricains sont montés au créneau pour dénoncer une décision des autorités de Bangui confiant la délivrance des documents admi » ...la suite
Des combats ont eu lieu ce dimanche 14 juillet dans la ville de Am Dafok, à l’extrême Nord-Est du pays, à la frontière avec le Soudan, entre deu » ...la suite
L’option prise par plusieurs ONG et partenaires dont l’Onu d’orienter les Centrafricains vers le maraîchage pour qu’ils n’aient plus à all » ...la suite
Des élus de la nation ont été corrompus par des entreprises chinoises engagées dans l’exploitation de l’or. C’est la conclusion d’une enqu » ...la suite
Les éléments du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) éligibles au DDRR “ont été complètement désarmés”, a déclaré Kenn » ...la suite
Le Gouvernement centrafricain sollicite le soutien de la France afin de plaider pour la levée totale de l’embargo infligé à la RCA par le Conseil » ...la suite
Des compagnies minières chinoises responsables « d'un désastre écologique dans la région de Bozoum » au nord-ouest de Bangui, c'est ce que déno » ...la suite