Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » IL N’EST PIRE SOURD QUE CELUI QUI NE VEUT PAS ENTENDRE par David KOULAYOM-MASSEYO
IL N’EST PIRE SOURD QUE CELUI QUI NE VEUT PAS ENTENDRE par David KOULAYOM-MASSEYO

                                                                                                                                 

    L’encre de ma dernière tribune n’a même pas encore séché  que le Président Touadéra accorde une interview dans laquelle il affirme avec la plus grande tranquillité qu’il veut faire de la République Centrafricaine un pays sans armes  . Cela ferait rire dans n’importe quelle autre circonstance, sauf qu’ici,  il s’agit de notre pays que cet homme a laissé ouvert à tous les vents comme un moulin ou une auberge espagnole . 

   Cette assertion est inepte et dangereuse car elle castre inutilement les FACA et laisse les Centrafricains seuls face à leurs bourreaux surarmés et mal intentionnés  .  A quoi bon former des soldats dans les meilleures académies du monde pour les inféoder aux Séléka qui les ont humiliés ? Que pensent les militaires centrafricains de cette inféodation présidentielle ?  Touadéra avait comme premier Ministre de Bozizé pendant cinq ans et depuis bientôt trois ans comme Président, « oublié » de sécuriser la RCA, ou à tout le moins d’aider à résister devant deux mille à deux mille cinq cents mercenaires qui y sont entrés comme dans du beurre !  Ironie de l’histoire, c’est un général d’armée qui a laissé violer la terre sacrée de nos ancêtres par des gueux .

   La question qui me brûle la langue est : Comment allez-vous faire, Monsieur le Président ? Par l’opération du saint esprit ? Un miracle ? Une prestidigitation ?

    Après avoir lâché ce pétard mouillé, voilà le Président à Bruxelles pour négocier l’assouplissement du processus Kimberley comme si c’était la priorité des centrafricains ! Cette négociation le rend automatiquement suspect  .  Le temps n’est-il pas venu de demander aux diamantaires d’aller former sur place ou dans leurs centres  européens des artisans  centrafricains et d’introduire en Centrafrique des méthodes modernes pour une exploitation industrielle de diamants internationalement reconnus pour leur qualité ? Le Président Touadéra s’est également rendu à Louvain, l’une des plus anciennes et réputées  universités  belges pour jouer les petits bras au lieu de solliciter une vraie coopération avec cette prestigieuse université dans l’intérêt des Centrafricains .

   Puisque le débat est la sève de la démocratie, que le Président Touadéra et son gouvernement et ses multiples conseillers organisent un débat public sur le thème  ( Rendre la RCA un pays sans armes ) . J’irais, volontiers, humblement comme citoyen centrafricain leur porter la contradiction car n’est pas le Costa Rica qui veut  . 

   C’est toujours aux gouvernés centrafricains de retirer ou non leur consentement en estimant que la comédie de la mal gouvernance, des faux fuyants , des faux semblants, de fuite en avant, de l’esbroufe…a assez duré . Seul le peuple centrafricain peut crier : Game is over ! Esprits de nos ancêtres, protégez la RCA .

                                         Le 14 Avril 2019

                                         David KOULAYOM-MASSEYO .

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Suite aux graves accusations portées par l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Abdou Karim Meckassoua, contre le Président du Conseil d » ...la suite
"La Centrafrique est gouvernée à 80% par les groupes armés" Abdou Karim Meckassoua, Ministre sous la présidence de François Bozizé pendant 6 » ...la suite
Soixante (60) ans après les indépendances et près de trois décennies- toute une génération pour ainsi dire- d’errements, en politique de pilot » ...la suite
Un régime politique qui laisse massacrer sa jeunesse n’a pas d’avenir . Museler l’opposition démocratique n’est pas une solution à la crise » ...la suite
La situation de notre pays avant l’Accord de Paix À la suite du retour à la démocratie et au multipartisme consacré par les élections group » ...la suite
Après avoir fait le constat- plutôt amer- suivi d’un diagnostic sérieux de l’état de délabrement- un état de délabrement marqué par la dé » ...la suite
Après le massacre de civils dans le nord-ouest de la Centrafrique par des membres d’un groupe rebelle, les inquiétudes sur la survie de l’accord » ...la suite
L’échec et la catastrophe annoncés de la politique sans vision ni cap de Touadéra s’étalent jour après jour sous nos yeux , devenus secs à » ...la suite
C'est un symbole fort : en Centrafrique, les FACA forces armées centrafricaines se sont réinstallées le 18 mai à Kaga-Bandoro, une ville tenue par » ...la suite
Alors directeur de cabinet du président élu en 2016 Faustin Archange Touadéra, Firmin Ngrebada a été son représentant lors des négociations (25 » ...la suite