Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur ADV
Nouvelles nationales sur ADV

Centrafrique : échec d’une tentative de marche contre l’accord de paix de Khartoum

 

Bangui, Centrafrique2019-04-15 (ADV) – La population centrafricaine et principalement celle de la capitale Bangui vague librement à ses occupations ce 15 avril 2019 en dépit du mot d’ordre de marche d’une frange de la société civile contre la mise en œuvre de l’accord de paix.

Cette manifestation projetée par le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) a été interdite par le gouvernement et le ministère public a lancé un mandat d’arrêt contre les initiateurs Gervais Lakosso et son rapporteur général Paul Crescent Beninga.

GTSC réfute les nominations de certains leaders des groupes armés dans le gouvernement inclusif ainsi que dans les cabinets du Premier ministre et du président de la République.

Dans les rues de la capitale, les activités se déroulent normalement. Les élèves, les fonctionnaires, les commerçants, les conducteurs des taxis et bus n’ont pas obtempérés à ce mot d’ordre que certains qualifient « de manipulation des politiciens pour saboter les efforts de paix ».

Le gouvernement ainsi que plusieurs organisations de la société civile avaient invité la population à ne pas respecter les mots d’ordre car l’accord de paix est une issue principale pour la paix et le décollage économique du pays, après plusieurs décennies de crise orchestrée par des puissances extérieures avec la complicité de certains leaders politiques centrafricains.

 

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

 

Centrafrique : la communauté Sant ’Egidio vulgarise l’accord de paix de Khartoum auprès des députés

 

2019-04-12

 

Bangui, Centrafrique2019-04-12 (ADV) – La vulgarisation de l’accord de paix négocié à Khartoum préoccupe plusieurs organisations comme la communauté Sant ‘Egidio qui vient de clôturer un atelier de deux jours ce 11 avril à l’intention des députés de la nation avec l’appui de l’Union européenne.

La mise en œuvre de l’accord de paix signé entre le gouvernement et les 14 groupes armés entre dans sa phase décisive avec l’implication de plusieurs partenaires. C’est dans ce contexte que la Communauté Sant Egidio a organisé du 10 au 11 avril un atelier à l’endroit des élus de la nation.

« Cette session de vulgarisation est organisée pour permettre aux députés de mieux comprendre cet accord afin d’expliquer à leurs électeurs », a justifié Prosper Ndouba, expert en communication de Sant Egidio en Centrafrique.

Les engagements des groupes armés pour la paix, le désarmement, la libre circulation ont été expliqués ainsi ceux du gouvernement, allant dans le sens d’éradication des causes profondes de la crise, la promotion de l’inclusivité à tous les niveaux de la gouvernance, l’adoption de la Loi sur la décentralisation et le développement local, d’une autre sur les partis politiques pour rendre leur fonctionnement plus efficient et l’adoption d’une Loi sur le statut des anciens chefs de l’Etat.

Conformément aux termes de l’Accord politique pour la Paix et la Réconciliation du 6 février 2019, le chef de l’Etat a déjà procédé à la création depuis le 8 février 2019, d’une Commission inclusive chargée d’examiner tous les aspects liés aux événements tragiques des conflits en République centrafricaine, à la création du mécanisme de mise en œuvre et de suivi de l’Accord ainsi que les organes connexes et la mise en place du Comité Technique de Sécurité de l’Accord politique.

Le 1er mars 2019, le président Faustin Archange Touadera, a déjà procédé à la composition des différents organes du mécanisme de mise œuvre et de suivi de l’accord politique et la formation d’un gouvernement inclusif ainsi que les nominations des représentants des groupes armés aux cabinets de la Présidence de la République, de la Primature et dans certains ministères et institutions de la République.

L’accord de paix négocié à Khartoum est aujourd’hui un cadre dans lequel toutes les autres initiatives se sont convergées, notamment l’entente de Khartoum organisé par la Fédération de la Russie qui a facilité la réussite dudit accord et l’Entente de Sant Egidio signée à Rome en 2017 entre les groupes armés.

 

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

1 commentaire

N
SI L' INCLUSION DE CES REPRESENTANTS DE GROUPES ARMES DANS LE GOUVERNEMENT ET AUX HAUTES FONCTIONS DE L'ETAT FAVORISE LA PAIX ET L'AUTORITE DE L'ETAT, POURQUOI NE PAS EXPERIMENTER CETTE FORMULE DANS LA MESURE OU POUR L'INSTANT IL N'Y PAS D'AUTRES SOLUTIONS ? LE GOUVERNEMENT EST SOUS EMBARGO, DONC IMPUISSANT. PAR CONTRENSTANT IL N'Y PAS D'AUTRES SOLUTIONS ? LE GOUVERNEMENT EST SOUS EMBARGO, DONC IMPUISSANT. PAR CONTRE, LES ELEMENTS DE GROUPES ARMES ONT VOULU S'ASSOCIER AVEC NOUS POUR "SAUVER" LE PAYS. DANS CETTE SITUATION INSUPPORTABLE POUR CERTAINS CENTRAFRICAINS ET INCERTAINE POUR BON NOMBRE DE GENS; MAIS POUR L'INTERÊT SUPERIEUR DE LA NATION, IL N'EST PLUS UTILE DE VOIR LES TÊTES OU L'ORIGINE DE CES ARRIVANTS DANS NOTRE GOUVERNEMENT. A MON HUMBLE AVIS, RESPECTONS L'ACCORD DE PAIX. ET SI CEUX-LA QUI NOUS ONT FOUTU LA MERDE, CHANGENT LEUR ESPRIT SE METTENT AVEC NOUS POUR UNE FRANCHE COLLABORATION ET SANS L'ESPRIT GUERRIER, ACCEPTONS DONC LA MAIN TENDUE ET FAISONS LE VIVRE ENSEMBLE. LEUR TENSION BAISSERA MALGRE LEURS ARMES ET DOUCEMENT DOUCEMENT, LA PAIX CHANGERA L'ORDRE DES CHOSES ET LA DEMOCRATIE DES URNES LES RANGERA. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
PK5. Un nom qui claque depuis trop longtemps comme l’enclenchement d’une arme automatique. Le quartier, il est vrai, a vécu des heures terribles » ...la suite
Première réunion ce mercredi 17 juillet du comité stratégique de pilotage de la mise en place des unités spéciales mixtes de sécurité en Centr » ...la suite
Le député de Ngaoundaye Bernard Dillah, président de la commission d'enquête parlementaire est très remonté contre l'exploitation de l'or par le » ...la suite
Les policiers centrafricains sont montés au créneau pour dénoncer une décision des autorités de Bangui confiant la délivrance des documents admi » ...la suite
Des combats ont eu lieu ce dimanche 14 juillet dans la ville de Am Dafok, à l’extrême Nord-Est du pays, à la frontière avec le Soudan, entre deu » ...la suite
L’option prise par plusieurs ONG et partenaires dont l’Onu d’orienter les Centrafricains vers le maraîchage pour qu’ils n’aient plus à all » ...la suite
Des élus de la nation ont été corrompus par des entreprises chinoises engagées dans l’exploitation de l’or. C’est la conclusion d’une enqu » ...la suite
Les éléments du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) éligibles au DDRR “ont été complètement désarmés”, a déclaré Kenn » ...la suite
Le Gouvernement centrafricain sollicite le soutien de la France afin de plaider pour la levée totale de l’embargo infligé à la RCA par le Conseil » ...la suite
Des compagnies minières chinoises responsables « d'un désastre écologique dans la région de Bozoum » au nord-ouest de Bangui, c'est ce que déno » ...la suite