Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : le gouvernement entend intensifier la campagne de vulgarisation de l'accord de paix
Centrafrique : le gouvernement entend intensifier la campagne de vulgarisation de l'accord de paix

 

 

BANGUI, 24 avril (Xinhua) -- Le gouvernement centrafricain entend travailler avec les différentes couches de la société pour intensifier la campagne de vulgarisation de l'accord politique signé début février entre l'Etat et les groupes armés, a-t-on appris mercredi auprès de la mission onusienne en Centrafrique (MINUSCA).

Ce travail se fera "avec chacune des parties intéressées, la presse, le Parlement, le gouvernement, la société civile, les jeunes, les moins jeunes, les travailleurs, pour expliquer dans les détails pourquoi il faut comprendre, connaître et surtout promouvoir l'accord", a déclaré le ministre centrafricain de la Communication et des Médias, Ange Maxime Kazagui, également porte-parole du gouvernement, citée par la MINUSCA dans une note d'information.

En réponse aux questions sur le lien entre la Constitution centrafricaine et l'accord de paix, M. Kazagui a dit qu'il "n'y a pas à opposer ni à comparer l'un à l'autre". "La Constituions est la loi fondamentale du pays, (...) l'accord est un élément important de retour définitif de la paix", a-t-il souligné.

Du côté de la MINUSCA, à travers son porte-parole Vladimir Monteiro, le chef de la mission Mankeur Ndiaye a invité "tous les Centrafricains et l'ensemble des forces vives à s'approprier de l'accord de paix, et ainsi contribuer à son application effective pour la paix et la réconciliation dans le pays".

Monteiro a aussi réitéré l'engagement de la mission à poursuivre son appui aux parties dans la mise en œuvre effective de l'accord de paix, notamment en prenant en compte les priorités définies par le gouvernement, que sont entre autres la cessation immédiate des hostilités, la lutte contre l'impunité, l'opérationnalisation de la Commission vérité, justice, réparation et réconciliation (CVJRR) ainsi que la préparation des élections générales de 2020/2021.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Quelque part entre le Cameroun et le Congo, un parc sert de sanctuaire à plusieurs espèces menacées : buffles des forêts, éléphants, gorilles… » ...la suite
Le peuple Mboum habite dans une région qui couvre trois pays, la République centrafricaine, le Cameroun et le Tchad. La singularité de ce peuple es » ...la suite
Une plainte pour abus sexuel sur mineur a été déposée auprès du parquet de Bangui contre l'ancien chef de l'organisation humanitaire catholique C » ...la suite
Deux groupes armés rivaux stationnés dans la ville centrafricaine de Ngaoundaye (nord-ouest) menacent de s’affronter, a-t-on appris jeudi du dépu » ...la suite
"Dans le cadre de la coopération sécuritaire, dans le cadre de la Conférence Internationale des Pays des Grands Lacs j'appelle à une opération mi » ...la suite
L’Ambassadrice de l’Union européenne, Samuela Isopi, a procédé à la remise au Ministre de l’intérieur chargé de la sécurité publique, G » ...la suite
Moi, Général Noureidine Adam, 1er Vice-Président du FPRC, 1 Je tiens à remercier tous les acteurs de la paix en RCA, particulièrement les » ...la suite
Facebook a démantelé une opération de désinformation dans plusieurs pays d'Afrique --notamment la Centrafrique, la Côte d'Ivoire, la République » ...la suite
Le chef du bureau de la MINUSCA à Ndélé, Thomas Vaah, et le Préfet de Bamingui-Bangoran (nord-est de la République centrafricaine), Commandant Am » ...la suite
Le département de géographie de l’Université de Bangui a suggéré samedi 26 octobre 2019 au gouvernement l’installation des stations de contr » ...la suite