Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RNL
Nouvelles nationales sur RNL

Ouham-Péndé : Le gouvernement autorise la reprise de l'exploitation d'or par les sociétés chinoises suspendues

 

https://www.radiondekeluka.org jeudi 25 avril 2019 11:51

 

Les quatre sociétés chinoises suspendues par décisions du ministre des Mines, Léopold Mboli-Fatran, doivent reprendre leurs activités d'exploitation minière. L'annonce à été faite par le membre du Gouvernement après la présentation du rapport de la mission tripartite des experts de l'environnement, des Eaux et Forêts et des Mines, dépêchée à Bozoum, chef-lieu de l'Ouham-Péndé.

"L'exploitation est en cours et à deux mois d'exercice, il est difficile de quantifier l'impact environnemental", a expliqué le chef de mission, (xxxx). Conséquences directes, les 4 sociétés chinoises suspendues par mesures conservatoires, doivent reprendre leurs activités d'exploitation.

L'environnement n'est pas pollué selon Léopold Mboli-Fatran qui évoque plutôt des insuffisances. "Il y a ces derniers temps beaucoup d'allégations : l'eau de Bozoum est polluée. Les résultats d'enquêtes tripartites ont indiqué qu'il n'y a pas véritablement des éléments qui affectent l'environnement", a-t-il indiqué avant de reconnaitre les insuffisances.

"Certes, il y a des malentendus entre les exploitants et la population. Ce qui a justifié les mesures prises en son temps et nous avons engagé les entreprises à respecter les prescriptions qui sont dans leur cahier de charge" a-t-il concédé.

Conscient du fait que l'exploitation est inhérente à l'effet environnemental, cette mission reconnait à demi-mot qu'il y a des effets. "On ne peut pas faire de l'omelette sans casser les œufs" ont noté les experts dans leur rapport.

Si l'eau change de couleur à Bozoum, les experts rapportent que la situation s'est améliorée et qu'il faut envisager la pisciculture pour pallier le problème de poisson qui découle de cette exploitation.

 

 

Les quatre vérités de Cyriaque Gonda au sujet de l'accord de Khartoum

 

https://www.radiondekeluka.org vendredi 26 avril 2019 05:20

 

Le président du Parti National pour un Centrafrique Nouveau (PNCN) Cyriaque Gonda s'inquiète de la détérioration sécuritaire à Zangba, les violations des dispositions de l'accord par les groupes armés mais aussi et surtout le bombardement de la base du FDPC et les agissements des 3R. Ces éléments sont constitutifs de la mort annoncé de l'accord de paix de Khartoum.

Il monte ensuite au créneau contre la nomination des mercenaires étrangers à des postes de responsabilité au nom de l'accord de paix. Sans langue de bois, Cyriaque Gonda cite Ali Daras et Sidiki et accuse le gouvernement d'avoir fléchi aux exigences de la communauté internationale. Sur cette trajectoire, il balai du revers de la main l'idée de nommer les mercenaires en disant "la paix n'a pas de prix". Il a appelé au respect de l'identité centrafricaine.

Dans un élan de colère, Cyriaque Gonda a qualifié du cabale du droit, les propos du procureur général, près la Cour d'Appel de Bangui Eric Didier Tambo qui fait buzz sur les réseaux sociaux mettant l'accord de Khartoum au-dessus de la Constitution du 30 mars 2016. Selon lui, le dire ainsi c'est éventré le droit.  

Enfin, il évoque ses relations avec le président Faustin Archange Touadera, la santé de son parti le PNCN qui résiste malgré tout à la tentation de débauchage des militants depuis la création du KNK à l'époque et du MCU aujourd'hui.

 

1 commentaire

N
MAIS NON ! POURQUOI REVENONS NOUS EN ARRIERE ? LES MINES DU PAYS CONSTITUENT UN PATRIMOINE NATIONAL. AUCUNE ENTITE EXTERIEURE N'A LE DROIT SOUS QUELQUES PRETEXTES QU'ILS SOIENT DE SE LIVRER A LEURS EXPLOITATIONS. LES ACTIVITES DE CES ENTREPRISES CHINOISES POURTANT SUSPENDUES ONT REPRIS DE PLUS BELLE, C'EST DOMMAGE. MAIIVITES DE CES ENTREPRISES CHINOISES POURTANT SUSPENDUES ONT REPRIS DE PLUS BELLE, C'EST DOMMAGE. MAIS QU'ON NOUS DISE LA PART EXPRIMEE EN POURCENTAGE QUE LES CHINOIS VERSENT A L'ETAT CENTRAFRICAIN ? SI C'EST MOINS DE 50%, ILS NOUS LAISSENT NOS DIAMANTS ET OR TRANQUILLES ET ILS PARTENT CHEZ EUX. MAIS S'ILS Y TIENNENT, ILS DOIVENT ACCEPTER QU'ON FASSE AVEC VEUX DES AFFAIRES GAGNANT-GAGNANT. PAR AILLEURS, POURQUOI PREFERENT T'ILS PILLER NOS RESSOURCES MINIERES EN DEVASTANT LA NATRURE POUR NOUS PROPOSER AU FINAL QUE DES TILAPIAS DE PISCICULTURE OBETENUS DES FLAQUES D'EAU APPARUES SUITE A LA DEVASTATION DES TERRAINS ? C'EST DU MOINS PAS L'OBJECTIF VISE. NOUS VOULONS DES AFFAIRES CLAIRES MAIS PAS DES POISSONS QUI PEUVENT ÊTRE ENCORE DU POISON. CAR IL Y A DES PRODUITS TRES TOXIQUES ET GENERALEMENT UTILISES DANS LES MINES POUR SEPARER L'OR DES RESIDUS ET QUI CONTAMINENT LES EAUX ET L'ENVIRONNEMENT.
A SAVOIR ET A FAIRE ATTENTION: LES CHINOIS SONT TRES MALINS ET CAPABLES DE TOUT. ILS N'ONT JAMAIS PEUR DE CE QU'ILS VEULENT FAIRE MÊME S'IL S'AGIT DE PASSER PAR DES MOYENS ILLICITES POUR GAGNER CAR ILS VEULENT TOUJOURS ÊTRE GAGNANTS A PLUS DE 100% OU 200%.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le Député de Ouango-Bangassou, Anselme Bindala accusé pour meurtre de son enfant, sera auditionné par le juge d’instruction après l’enquête » ...la suite
Les Compagnies Nationales de Sécurité (CNS) ont sommé ce lundi 22 juillet les commerçantes et commerçants exerçant sur les abords de l'avenue de » ...la suite
PK5. Un nom qui claque depuis trop longtemps comme l’enclenchement d’une arme automatique. Le quartier, il est vrai, a vécu des heures terribles » ...la suite
Première réunion ce mercredi 17 juillet du comité stratégique de pilotage de la mise en place des unités spéciales mixtes de sécurité en Centr » ...la suite
Le député de Ngaoundaye Bernard Dillah, président de la commission d'enquête parlementaire est très remonté contre l'exploitation de l'or par le » ...la suite
Les policiers centrafricains sont montés au créneau pour dénoncer une décision des autorités de Bangui confiant la délivrance des documents admi » ...la suite
Des combats ont eu lieu ce dimanche 14 juillet dans la ville de Am Dafok, à l’extrême Nord-Est du pays, à la frontière avec le Soudan, entre deu » ...la suite
L’option prise par plusieurs ONG et partenaires dont l’Onu d’orienter les Centrafricains vers le maraîchage pour qu’ils n’aient plus à all » ...la suite
Des élus de la nation ont été corrompus par des entreprises chinoises engagées dans l’exploitation de l’or. C’est la conclusion d’une enqu » ...la suite
Les éléments du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) éligibles au DDRR “ont été complètement désarmés”, a déclaré Kenn » ...la suite