Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: Human Right Watch appelle au jugement des chefs de guerre
Centrafrique: Human Right Watch appelle au jugement des chefs de guerre

 

https://africtelegraph.com  6 MAI 2019

 

Dans une récente sortie, l’organisation de défense des droits de l’homme estime que l’accord de khartoum ne confère pas l’immunité.

L’accord de paix signé le 2 février dernier à Khartoum a permis l’entrée au gouvernement de plusieurs chefs guerre Centrafrique signataire dudit accord.

Plusieurs d’entre eux régulièrement accusés d’exactions par les organismes des droits de l’homme occupent des postes important dans le sérail centrafricain.

Du coup, Human Right Watch estime que ceux-ci devraient tout de même rendre des comptes à la justice. Cette organisation a sous son viseur trois chef de guerre :

Ali Darassa, leader de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), Mahamat Al-Khatim, chef du Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) et Sidiki Abass (aussi connu sous le nom de Bi Sidi Souleymane), commandant d’un groupe appelé Retour, Réclamation et Réhabilitation, ou 3R . 

Cette organisation a documenté de graves atrocités commises depuis 2014 par ces groupes rebelles et leurs chefs aujourd’hui au gouvernement.

1 commentaire

N
PUISQU'ILS SONT NOMMES DANS LE GOUVERNEMENT NATIONAL ET ONT PRIS FONCTION, EN D'AUTRES TERMES CELA VEUT DIRE QU'ILS SE SONT RENDUS EUX MÊMES A LA JUSTICE POUR SE FAIRE JUGER POUR LES CRIMES DONT-ILS ONT COMMIS EN ETANT DIRIGEANTS DE LEURS GROUPES ARMES EN TERRITOIRE CENTRAFRICAN. C'EST DONC LE MOMENT PROPICE DE LES A DIRIGEANTS DE LEURS GROUPES ARMES EN TERRITOIRE CENTRAFRICAN. C'EST DONC LE MOMENT PROPICE DE LES ARRÊTER ET DE LES METTRE EN PRISON AFIN DE DEMONTRER QU'IL N'Y A PLUS D'IMPUNITE POUR LA RENAISSANCE DE LA RCA. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
Un «godobe», enfant des rues en République centrafricaine, raconte ses rapports avec les militaires de l'opération Sangaris. Qu'est-ce que fair » ...la suite
Les affrontements entre groupes armés se poursuivent en Centrafrique. 24 miliciens ont été tués au nord-est de la Centrafrique, dans des combats e » ...la suite
L'assouplissement de l'embargo de l'ONU sur les armes à destination de la Centrafrique est une victoire symbolique pour le régime de Bangui. Mais il » ...la suite
L’Accord de Khartoum, signé le 6 février 2019, semble être sur le point de rejoindre les sept précédents accords de paix qui n’ont jamais pu » ...la suite
Une vingtaine de personnes dont un civil, ont perdu la vie dans les combats entre deux groupes armés dans l’extrême nord-est de la Centrafrique d » ...la suite
(Ecofin Hebdo) vendredi, 13 septembre 2019 10:58 - Chassé du pouvoir en 2013 par les rebelles de la Séléka et abandonné par ses pairs, l’ex-pré » ...la suite
Le chantier de Kolo situé à 25 Km de Mingala dans la Basse-Kotto a été assiégé ce 3 septembre 2019 par des combattants de l’UPC de Ali Darrass » ...la suite
Le président congolais Denis Sassou-Nguesso était reçu mardi 3 septembre à l’Élysée pour un déjeuner de travail avec le président Macron. S » ...la suite