Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Tchad se rapproche de la Russie
Le Tchad se rapproche de la Russie

Lu pour vous

 

Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Mai 2019 modifié le 15 Mai 2019 - 12:08

 

Le représentant spécial du Président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays africains et le vice-ministre des Affaires étrangères de la Russie, Mikhail Bogdanov ont eu le 29 avril 2019 une rencontre avec les représentants personnels du Président de la République du Tchad, Abdelkerim Déby pour la coopération militaire et la sécurité, et le chef adjoint du cabinet civil de la Présidence du Tchad, Brahim Mahamat Djamaladine, selon une déclaration du ministère russe des Affaires étrangères à la presse. 

Au cours de l'entretien approfondi auquel l'ambassadeur du Tchad à Moscou, Mbatna Bandjang, a également participé, les discussions ont porté sur "le développement des relations traditionnellement amicales entre la Russie et le Tchad", ainsi que "la coopération dans les domaines commercial, économique, des investissements, humanitaire et autres"

En mars 2018, le Tchad et la Russie ont émis le souhait de relancer leurs relations commerciales à travers la tenue à N'Djamena du premier forum économique entre les deux pays et la signature de plusieurs conventions. A l'issue du forum, une délégation d'hommes d'affaires russes a signé des conventions d'un montant total de trois milliards d'euros. 

Le président Idriss Déby ne cache pas son intérêt pour la plus grande nation du monde et a estimé l'année dernière que "le Tchad a besoin des compétences et des expertises russes pour amorcer son décollage socio-économique". 

Parmi plusieurs projets, des sociétés russes vont notamment travailler sur la production et la mise à disposition d'intrants agricoles, d'engrais, de pesticides, participer à la construction de la boucle énergétique nationale pour permettre de produire de l'énergie à Sédigui et de la transporter jusqu'aux autres villes des provinces, mettre en place des études et connaissances du sous-sol tchadien, mettre en place un système de cadastre minier et mettre en route un laboratoire national.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Annoncé depuis 2015, le projet d’augmentation de capital de la Banque de développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), à 1 200 milliar » ...la suite
Depuis son AVC survenu en Arabie saoudite le 24 Octobre 2018, l’état de santé réel d’Ali Bongo intrigue. Un état de fait alimenté par la comm » ...la suite
Le contingent conduit par le colonel Tabot Orock Samuel a reçu ce 3 septembre 2019, le drapeau national au cours d’une cérémonie présidée par l » ...la suite
Les pays de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) pourraient bientôt doper leurs échanges commerciaux avec » ...la suite
Le président français a échangé le 3 septembre au Palais de l’Elysée, à Paris, avec son homologue congolais sur les dossiers liés au climat, » ...la suite
Le milieu des affaires prend un plomb dans l’aile dans la zone CEMAC, et particulièrement au Gabon où la santé d’Ali Bongo suscite des interrog » ...la suite
Kildadi Taguiéké Boukar est allé féliciter les forces de défense camerounaises. Elles ont refusé il y a quelques semaines de se plier à l’inj » ...la suite
Le Tchad a fermé ses frontières avec le Soudan, la Libye et la Centrafrique. Une mesure prise dans le cadre de l'état d'urgence mise en place dans » ...la suite
En publiant la situation monétaire de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) comptant pour le mois de juillet » ...la suite
A fin mai 2019, le volume global des injections a reculé, conformément à la stratégie de gestion de la liquidité arrêtée par le Comité du marc » ...la suite