Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Tchad se rapproche de la Russie
Le Tchad se rapproche de la Russie

Lu pour vous

 

Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Mai 2019 modifié le 15 Mai 2019 - 12:08

 

Le représentant spécial du Président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays africains et le vice-ministre des Affaires étrangères de la Russie, Mikhail Bogdanov ont eu le 29 avril 2019 une rencontre avec les représentants personnels du Président de la République du Tchad, Abdelkerim Déby pour la coopération militaire et la sécurité, et le chef adjoint du cabinet civil de la Présidence du Tchad, Brahim Mahamat Djamaladine, selon une déclaration du ministère russe des Affaires étrangères à la presse. 

Au cours de l'entretien approfondi auquel l'ambassadeur du Tchad à Moscou, Mbatna Bandjang, a également participé, les discussions ont porté sur "le développement des relations traditionnellement amicales entre la Russie et le Tchad", ainsi que "la coopération dans les domaines commercial, économique, des investissements, humanitaire et autres"

En mars 2018, le Tchad et la Russie ont émis le souhait de relancer leurs relations commerciales à travers la tenue à N'Djamena du premier forum économique entre les deux pays et la signature de plusieurs conventions. A l'issue du forum, une délégation d'hommes d'affaires russes a signé des conventions d'un montant total de trois milliards d'euros. 

Le président Idriss Déby ne cache pas son intérêt pour la plus grande nation du monde et a estimé l'année dernière que "le Tchad a besoin des compétences et des expertises russes pour amorcer son décollage socio-économique". 

Parmi plusieurs projets, des sociétés russes vont notamment travailler sur la production et la mise à disposition d'intrants agricoles, d'engrais, de pesticides, participer à la construction de la boucle énergétique nationale pour permettre de produire de l'énergie à Sédigui et de la transporter jusqu'aux autres villes des provinces, mettre en place des études et connaissances du sous-sol tchadien, mettre en place un système de cadastre minier et mettre en route un laboratoire national.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans le monde, l’Afrique centrale détient le triste record du plus fort taux de corruption. Les neuf pays de la sous-région occupent les bas-fonds » ...la suite
Une mission de la Commission de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) s’est rendue, la semaine dernière, a » ...la suite
Le colonel Orock Samuel Tabot commandant du 6e contingent camerounais de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation de la » ...la suite
Dès cette année 2020, les établissements de crédit de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad) seront désor » ...la suite
Au terme des récents entretiens annuels concernant les politiques communes de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et » ...la suite
La réforme de la CEEAC, qui dote l’organisation d’une architecture institutionnelle ambitieuse au regard des nouveaux enjeux, condamne la Communa » ...la suite
Les travaux de la 14ème session de la commission de coopération Tchad-Centrafrique ont pris fin samedi à N'Djamena. Les deux parties ont défini de » ...la suite
Ndjamena accueille, depuis le vendredi 20 décembre, la commission mixte Tchad-Centrafrique. Il s’agit d’une réunion qui regroupe les deux États » ...la suite
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE A GAGNE CINQ (5) MEDAILLES A LA COMPETITION PANAFRICAINE DE BOXE DE YAOUNDE, DONT TROIS (3) EN OR ET DEUX (2) EN ARGENT. » ...la suite
Au Tchad, la conférence des évêques a présenté le 13 décembre sa lettre de Noël, un texte publié habituellement à la veille des fêtes de fin » ...la suite