Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Des présumés auteurs du massacre de civils remis à la justice centrafricaine
Des présumés auteurs du massacre de civils remis à la justice centrafricaine

 

 

https://www.bbc.com 25 mai 2019

 

Le groupe armé centrafricain 3R a remis à la justice trois de ses éléments accusés d'être responsables du massacre de plus de 50 civils dans le nord-ouest du pays.

Les trois personnes auditionnées hier à Paoua près de la frontière avec le Tchad ont reconnu avoir conduit un groupe de 22 hommes en vue de mener cette opération armée.

Cela fait suite à un ultimatum lancé mercredi par la Mission de l'ONU en Centrafrique et les autorités centrafricaines qui demandaient au leader du groupe 3R de livrer dans les 72 heures les auteurs présumés du massacre et qu'il démantèle ses infrastructures.

Dans un communiqué, le groupe 3R condamne cette tuerie, rejette la responsabilité de cette opération sur "des éléments isolés " et réitère sa "ferme volonté " à continuer à œuvrer pour la paix.

Plus de 50 civils ont été tués ces derniers jours dans une série d'attaques.

La tuerie la plus importante depuis la signature, le 6 février dernier, d'un accord de paix entre le gouvernement et 14 groupes armés qui contrôlent une grande partie de la Centrafrique.

Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a décrété jeudi trois jours de deuil national en hommage aux victimes.

2 commentaires

N
FAUX ET FAUX, SIDIKI ABASS CONFESSE SON INNOCENCE PARCE QUE C'EST CHAUD CONTRE LUI. VOILA MAINTENANT, IL DECLARE QUE CEUX QUI ONT COMMIS CES ATROCITES SONT DES ELEMENTS ISOLES. OR, IL OUBLIE QUE MÊME S'ILS SONT ISOLES POUR COMMETTRE DE TELS ACTES, ILS APPARTIENNENT TOUJOURS AQU'IL NOUS DISE, POURQUOI AVAIT T'IL DONC COUR COMMETTRE DE TELS ACTES, ILS APPARTIENNENT TOUJOURS AQU'IL NOUS DISE, POURQUOI AVAIT T'IL DONC CREE CE GROUPE ARME REMPLI DE VRAIS CRIMINELS ? POURQUOI S'EST T'IL FAIT CHEF D'UNE TELLE ORGANISATION CRIMINELLE ?N'EST CE PAS DANS LE BUT » lire la suite
N
LES MASSACRES PAR LES ELEMENTS DU GROUPE ARME 3M NE DOIVENT PAS CONSTITUER DES FAITS DIVERS ET RESTER IMPUNIS. LES AUTORITES NE DOIVENT PAS SE DESSAISIR DE CET AFFAIRE DE MASSACRES ABOMINABLES ET TOUT OUBLIER. LE PEUPLE CENTRAFRICAIN ATTEND AVEC IMPATIENCE D'ÊTRE INFORME SUR L'ARRESTATION ET L'INCULPATION DE CES CRIMICENTRAFRICAIN ATTEND AVEC IMPATIENCE D'ÊTRE INFORME SUR L'ARRESTATION ET L'INCULPATION DE CES CRIMINELS PAR LA JUSTICE OU LEUR NEUTRALISATION PAR LES FACA ET LEURS ALLIES. MAIS EN ATTENDANT SIDIKI ABASS, LE CHEF DE CE GROUPE QUI JUSQU'ICI JOUE AU MALIN SE PASSANT DE POTENTIEL DENONCIATEUR DES CRIMINELS, DOIT ÊTRE ARRÊTE ET JUGE POUR AVOIR ETE LE CHEF D'UN GROUPE ARME ILLEGAL DESORMAIS CONSIDERE COMME ETANT UNE ORGANISATION TERRORISTE RESPONSABLE DE MASSACRES BARBARES DE PLUSIEURS PERSONNES EN CENTRAFRIQUE. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
Un «godobe», enfant des rues en République centrafricaine, raconte ses rapports avec les militaires de l'opération Sangaris. Qu'est-ce que fair » ...la suite
Les affrontements entre groupes armés se poursuivent en Centrafrique. 24 miliciens ont été tués au nord-est de la Centrafrique, dans des combats e » ...la suite
L'assouplissement de l'embargo de l'ONU sur les armes à destination de la Centrafrique est une victoire symbolique pour le régime de Bangui. Mais il » ...la suite
L’Accord de Khartoum, signé le 6 février 2019, semble être sur le point de rejoindre les sept précédents accords de paix qui n’ont jamais pu » ...la suite
Une vingtaine de personnes dont un civil, ont perdu la vie dans les combats entre deux groupes armés dans l’extrême nord-est de la Centrafrique d » ...la suite
(Ecofin Hebdo) vendredi, 13 septembre 2019 10:58 - Chassé du pouvoir en 2013 par les rebelles de la Séléka et abandonné par ses pairs, l’ex-pré » ...la suite
Le chantier de Kolo situé à 25 Km de Mingala dans la Basse-Kotto a été assiégé ce 3 septembre 2019 par des combattants de l’UPC de Ali Darrass » ...la suite
Le président congolais Denis Sassou-Nguesso était reçu mardi 3 septembre à l’Élysée pour un déjeuner de travail avec le président Macron. S » ...la suite