Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » TROP, C’EST TROP ! par David Masseyo Koulayom
 TROP, C’EST TROP ! par David Masseyo Koulayom

                                                                      

    L’échec et la catastrophe annoncés de la politique sans vision ni cap de Touadéra s’étalent jour après jour sous nos yeux , devenus secs à force de pleurer . Hier : Bambari, Alindao, Bangassou, Obo, Kaga  Bandoro, M’Brès, Zémio, Liwa, Mobaye, Batangafo, Boaranga, Bria, Baoro, Fatima…et aujourd’hui Paoua !  Le temps des négociations est révolu . il faut stopper ces assassins, non pas en livrant trois sous fifres sur les quarante trois tueurs comme semblent l’accepter le gouvernement et son inénarrable procureur de la République . Le citoyen camerounais Sidiki (Gueule cassée ) doit être mis hors d’état de nuire et ses bases en RCA démantelées . Il en va de la crédibilité du gouvernement, de l’Union Africaine et de l’ONU qui ont imposé cet imposteur en RCA .  

I . Aux naïfs de Bangui

    Au commencement était Baba Laddé, tête de pont d’un état islamique peulh que le Président Bozizé et son Premier Ministre Touadéra ont toléré comme une verrue sur le sol national . Cet hypothétique état peulh devait s’étendre du nord Mali jusqu’en Zambie .  Le nigérien Ali Darassa , assassin notoire du peuple centrafricain, devant lequel l’ONU ( avec le Français Delacroix) et l’Union Africaine , ce faux nez du président tchadien ont déroulé sans vergogne le tapis rouge, n’était à l’époque que le lieutenant de Baba Laddé . L’ONU et l’UA ont outrepassé leurs droits en RCA et personne en Occident, en Afrique pour protester . Des nègres qu’on assassine n’émeuvent pas grand monde : c’est entendu .  La nébuleuse Séléka couvrait d’authentiques brigands, des tueurs patentés mais aussi des Peulhs aux ambitions hégémoniques claires et nettes sur cette terre bénie des dieux où coulent le lait et le miel . Ils ont trouvé leur Eldorado ! Seulement les naïfs maires du palais de Bangui qui se contentent de gouverner 20% du territoire national n’ont jamais compris cette stratégie . Tant et si bien qu’avec l’arrivée de Sidiki au Nord Ouest de la RCA, c’est le gouvernement qui se trouve pris en tenaille et le peuple centrafricain qui paie le lourd tribut du manque de perspicacité de ses gouvernants . La destruction de l’Etat Civil centrafricain, l’incendie des écoles publiques, des églises ( terre brûlée)  et les assassinats ciblés des prêtres centrafricains sont autant de signes manifestes de cette stratégie .

    Le silence des autres musulmans centrafricains, par ailleurs pacifiques et dignes fils du pays, hypothèque inutilement l’avenir du pays . Pourquoi ne dénoncent-ils pas ces brigands qui usurpent leur identité et prétendent parler en leurs noms ?

II . Une politique suicidaire

    De ce qui précède, il apparaît clairement que la politique suivie par Touadéra et les siens est suicidaire pour les Centrafricains où qu’ils se trouvent . D’abandon en abandon, de cession en cession, rien ne peut satisfaire l’appétit vorace de ceux qui sont entrés en RCA avec un calendrier précis : prendre coûte que coûte le contrôle du territoire tout entier, quitte à massacrer tous les Centrafricains pour faire du pays le premier état peulh . Pensez donc : plus de 623 000 km2 pour quatre millions cinq cents mille habitants ! Moins que la population de Paris intramuros !  Dans leur macabre projet, ils peuvent compter sur Al Qaïda, Daech, le Tchad, le Soudan et tous les pétrodollars qataris et saoudiens qui ne sont jamais investis en Afrique pour le développement mais pour semer la mort .  Leur djiad continue …

    A ma connaissance, il n’y a pas de Centrafricain entré frauduleusement en territoire étranger pour se tailler un fief sur le dos des autochtones . L’anachronisme centrafricain doit cesser car un Président élu n’est pas là pour vendre son pays, ni émasculer ses propres forces armées ( FACA), ni castrer sa jeunesse par une mauvaise gouvernance . Le jugement de l’Histoire et surtout celui des Centrafricains seront sévères pour lui .

 

    Quand le Président Touadéra parlait de faire de la RCA un pays sans armes, il fallait comprendre sans armes pour les nationaux et toujours plus d’armes pour les apatrides qui peuvent continuer à massacrer IMPUNEMENT .  Si c’est là la vraie teneur du pacte secret conclu, il est encore temps de le dénoncer pour offrir une autre alternative au peuple centrafricain .  

1 commentaire

N
LETTRE A FRANçOIS BOZIZE. ANCIEN PRESIDENT DE LA RCA.

MONSIEUR LE PRESIDENT, COMMENT IMAGINEZ VOUS DANS QUEL ETAT VOUS AVEZ LAISSE LA CENTRAFRIQUE ET LES CENTRAFRICAINS ?
IL EST DIT, JE CITE:
1- "BABA LADDE, TÊTE DE PONT D'UN ETAT ISLAMIQUE PEULH QUE LE PRESIDENT BOZIZE ET SON PREMIER > 1- "BABA LADDE, TÊTE DE PONT D'UN ETAT ISLAMIQUE PEULH QUE LE PRESIDENT BOZIZE ET SON PREMIER MINISTRE ONT TOLERE COMME UNE VERRUE SUR LE SOL NATIONAL"
2- "LE NIGERIAN ALI DARASSA, ASSASSIN NOTOIRE DU PEUPLE CENTRAFRICAIN"
3- "LA NEBULEUSE SELEKA COUVRAIT D'AUTHENTIQUES BRIGANDS, DES TUEURS PATENTES MAIS AUSSI DES PEULHS AUX AMBITIONS HEGEMONIQUES CLAIRES ET NETTES SUR CETTE TERRE BENIE DES DIEUX OU COULENT LE LAIT ET LE MIEL"
4- "TANT ET SI BIEN AVEC L'ARRIVEE DE SIDIKI AU NORD OUEST DE LA RCA, C'EST LE GOUVERNEMENT QUI SE TROUVE PRIS EN TENAILLE ET LE PEUPLE CENTRAFRICAIN QUI PAIE LE LOURD TRIBUT....LA DESTRUCTION DE L'ETAT CIVIL CENTRAFRICAIN, L'INCENDIE DES ECOLES PUBLIQUES, DES EGLISES (TERRE BRÛLEE) ET LES ASSASSINATS CIBLES DES PRÊTRES CENTRAFRICAINS" ETC ETC.

LE PAYS EST DEPUIS VOTRE DEPART DANS LA MERDE. CELA NE VEUT PAS DIRE QU'A VOTRE EPOQUE, TOUT ETAIT MIEUX ET QUE C'EST APRES VOUS QUE TOUT EST FOUTU. MAIS SI LE PAYS EST DANS LA MERDE, C'EST A CAUSE DE VOUS, PARCE QUE VOUS N'AVIEZ PAS ETE CAPABLE DE PROTEGER NOS FRONTIERES, D'EMPÊCHER QUE NOTRE PAYS SOIT ENVAHI PAR D'AUTHENTIQUES BRIGANDS, DES TUEURS PATENTES QUI MASSACRENT SANS CESSE LES CENTRAFRICAINS. C'EST A CAUSE DE VOUS QUE CES VOYOUS CRIMINELS ONT PRIS LE CONTRÔLES DE NOS VILLES AUJOURD'HUI ET PILLENT NOS DIAMANTS ET OR,RAQUETTENT ET MASSACRENT LES POPULATIONS. C'EST A CAUSE DE VOTRE INCAPACITE A PROTEGER NOS FRONTIERES QUE NOTRE PAYS EST DANS LA MERDE. MAINTENANT, VOUS ÊTES TRANQUILLE A L'ETRANGER ET LE PEUPLE CENTRAFRICAIN SOUFFRE. ÊTES VOUS SERIEUX VOUS ?
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
ans son discours inaugural, il y a près de 60 ans, le président John F. Kennedy a déclaré: «Le monde est très différent maintenant. Car l'homme » ...la suite
Pour Mankeur Ndiaye, il est important de discuter avec tous les acteurs de la société centrafricaine, et d'exiger des groupes armés signataires de » ...la suite
« La France va se réengager à nos côtés », se réjouit le président centrafricain Faustin Archange Touadera à l'issue de sa rencontre hier, je » ...la suite
Ex-ministre de l’Intérieur, ancien ministre de la jeunesse et des sports, Jean-Serge Bokassa est le coordinateur du mouvement Kodro Ti Mo Kozo Si e » ...la suite
Les conseillers russes font-ils la loi en Centrafrique ? C'est ce qu'affirme Karim Meckassoua, l'ex-président de l'Assemblée nationale. Vous avez pu » ...la suite
Mondafrique – Quel bilan faites-vous des dix ans de pouvoir d’Ali Bongo ? JGNA – « Le peuple Gabonais, en se prononçant massivement en » ...la suite
Aux abois, le Président élu des Centrafricains Touadéra semble faire feu de tout bois en ce moment : voyage éclair au nord-est de la RCA, milices » ...la suite
Suite aux graves accusations portées par l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Abdou Karim Meckassoua, contre le Président du Conseil d » ...la suite
"La Centrafrique est gouvernée à 80% par les groupes armés" Abdou Karim Meckassoua, Ministre sous la présidence de François Bozizé pendant 6 » ...la suite
Soixante (60) ans après les indépendances et près de trois décennies- toute une génération pour ainsi dire- d’errements, en politique de pilot » ...la suite