Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Paoua : COMMUNIQUE DU SECRETAIRE GENERAL DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE CENTRALE - CEEAC
Paoua : COMMUNIQUE DU SECRETAIRE GENERAL DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE CENTRALE - CEEAC

"COMMUNIQUE DU SECRETAIRE GENERAL DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE CENTRALE - CEEAC SUR LES EVENEMENTS SURVENUS LE 21 MAI A L’OUEST DE PAOUA DANS L’OUHAM PENDE

 

Le Secrétaire général de la CEEAC a appris avec consternation le massacre d’une cinquantaine de personnes civiles, le 21 mai 2019, par des hommes armés qui seraient affiliés au mouvement Retour, Réclamation, Réconciliation (3R) dans les villages de Koundjili, Ndjondjom et Bolong.

 

Le Secrétaire général de la CEEAC condamne énergiquement ce massacre et rappelle que les actes de violence n’ont plus de place dans le règlement des conflits en Centrafrique depuis la signature de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en RCA (APPR-RCA).

 

En effet, les articles 5.b, 34 et 35 de l’APPR-RCA imposent que « les Parties s’accordent à renoncer, dès la signature de cet Accord, à tout recours à la force armée pour le règlement de quelque différend qu’elles puissent avoir ».

 

Le Secrétaire général de la CEEAC invite les signataires de l’APPR-RCA à s’abstenir de tout comportement de nature à provoquer des situations de violence. Il invite en outre les autorités territoriales et les Forces de Défense et de Sécurité ainsi que celles de la MINUSCA à dissuader de tels comportements.

 

Les efforts sont en cours pour le déplacement sur le terrain d’une mission conjointe de recherche d’information, composée des représentants du Gouvernement, des Nations Unies, de l’Union africaine, de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale ainsi que d’autres partenaires pour situer les faits afin de déterminer les mesures à prendre, eu égard à la gravité de cet acte.

 

Le Secrétaire général de la CEEAC adresse ses condoléances attristées aux familles des victimes et demande aux Forces de Défense et de Sécurité et à la MINUSCA de continuer à assurer la protection des populations civiles et a entreprendre une enquête judiciaire pour identifier et punir les coupables.

 

Le Secrétaire général de la CEEAC

 

Libreville, le 24 mai 2019"

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le trafic sur le corridor Brazzaville, au Congo, et Bangui, en République centrafricaine, vital pour les échanges commerciaux entre les pays, devrai » ...la suite
La décision des autorités camerounaises de maintenir les échanges avec les autres pays de la Cemac, en dépit de la fermeture des frontières déci » ...la suite
Le Président de la République Centrafricaine Faustin-Archange Touadera s’est rendu le 22 Avril dans la capitale de la République Démocratique du » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que Boko Haram a été chassé du territoire. Le chef de l’Etat tchadien qui s’est rendu sur le thé » ...la suite
Le Directeur général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), le Chinois Tao Zhang a annoncé, le 2 avril 2020, que le FMI accorderait une a » ...la suite
La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme est montée au créneau. Elle dénonce l’existence de plus d’une dizaine de cachots s » ...la suite
Makaila Nguebla : les combats de Mboma dans le Lac Tchad, ont été d’une rare violence et une défaite véritable pour l’armée d’Idriss Deby p » ...la suite
Le chef de l'Etat Idriss Déby annonce le lancement à compter de ce dimanche matin de l'opération "Colère de Bomo" contre Boko Haram. "Nous devo » ...la suite