Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » RCA: l'ex-Premier ministre Mahamat Kamoun lance sa plateforme politique
RCA: l'ex-Premier ministre Mahamat Kamoun lance sa plateforme politique

 

Par RFI Publié le 07-06-2019 Modifié le 07-06-2019 à 02:23

 

Dans un paysage politique déjà chargé, Mahamat Kamoun a lancé jeudi 6 juin à Bangui le mouvement « Be Afrika ti é Kwè » (« Centrafrique pour nous tous »). Un nouveau parti créé à un an et demi de la présidentielle dans un contexte politique d’effervescence.

Il a été le Premier ministre sous la transition de Catherine Samba-Panza, ainsi que le directeur de cabinet de Michel Djotodia. Mahamat Kamoun est désormais à la tête de son propre mouvement politique.

« Il s’agit d’une plateforme d’action citoyenne ayant pour vocation de conquérir et gérer le pouvoir de l’État dans l’intérêt supérieur de la nation et de chaque citoyena-t-il déclaré jeudi. En tant que mouvement de masse "Be Africa ti é Kwè" se place au-dessus des considérations idéologiques qui divisent pour ne compter que sur l’engagement citoyen total, la détermination à servir son pays et la capacité à transformer la société centrafricaine. »

Plusieurs partis d’opposition l’ont déjà invité à rejoindre leur plateforme récemment lancée « E Zingo Biani ».

Bertin Bea du KNK, le parti boziziste, accueille lui aussi positivement ce nouvel arrivant. « C’est une bonne chose, estime-t-il. Nous pensons que ce parti est créé dans un contexte sécuritaire, social, économique et diplomatique extrêmement difficile pour notre pays. Et nous pensons donc que ce parti va prendre toute sa place dans le processus démocratique de réconciliation et de retour de la paix dans notre pays. »

Face à cette ébullition de l'opposition, un mouvement, les Requins de Centrafrique, multiplie depuis quelques jours les menaces physiques contre l'opposition.

 

1 commentaire

S
RCA: l'ex-Premier ministre Mahamat Kamoun lance sa plateforme politique


Une certaine forme d'éducation de la communauté parlant la langue arabe est plus nécessaire, pour leur faire comprendre comment vivre en bonne intelligence en Terre Bantu Ubuntu qu'est la République Centrafricaine où toomment vivre en bonne intelligence en Terre Bantu Ubuntu qu'est la République Centrafricaine où toutes les ethnies en R.C.A ont un brassage multiple inter-ethnies en parlant la langue "Sangö".

Il faut absolument faire et corriger les erreurs du passé, dont certains groupuscules extérieurs ont conduit l'équipe de DJOTODIA comme des pions à commettre l'irréparable, dont les Séléka en sont devenus comme marque de fabrique et d'existence, qui deviennent 1 truc négatif indélébile qui leur colle à la peau.

Sinon pas les gens de la communauté parlant la langue arabe vont encore mal interprétés le pourquoi d'1 parti politique, cela y va aussi de la compréhension de la donne et de la portée de la donnée.
Car à chaque fois, l'interprétation de cette communauté parlant la langue arabe, aussi bien dans les groupes armés sillonnant les provinces pour les exactions, qu'au niveau de certains de leurs responsables armés illégaux, ont du mal à la compréhension simple et basique :
1) les exactions ont continué pendant les accords de Khartoum.
2) Omar El Bechir (Soudan) est démis de ses fonctions présidentielles par la poussée populaire, 1 des responsables de groupes armés en R.C.A, a dit que l'accord de Khartoum sera remis en cause ( (pourquoi ?) (Allez-y comprendre, s'il faut comprendre quelque chose)

Donc la diaspora centrafricaine de la minorité parlant la langue arabe, a une tâche d'éducation pour le savoir vivre en Terre Bantu Ubuntu où il y a 95% des Bantu Ubuntu, a vous de faire le ratio des rapports, et de dire à cette population que vous n'êtes pas en terrain conquis, vous n'êtes pas en terrain conquis.

La situation des Peuls en transhumance pour leurs bétails qui se comportent en terrain conquis doit s'arrêter, pour ne pas endommager les cultures vivrières des agriculteurs.
Là aussi, il y a une éducation à leur faire faire, pour ces peuls qui viennent des pays voisins à la R.C.A qui piétinent les cultures de subsistances des régions traversées.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RCA et chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye, a déploré les « appels à la vio » ...la suite
Il y a une semaine, le ministère des Affaires étrangères de la Centrafrique avait lancé un ultimatum à la Minusca qui devait prendre fin ce lund » ...la suite
Le Premier Ministre Firmin Ngrebada a rendu visite ce vendredi 21 février 2020 à la Direction générale de la Police Nationale suite à la saisie d » ...la suite
L’Union européenne et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), après la réussite de la tournée théâtrale organisée en 20 » ...la suite
Plusieurs centaines de jeunes se réclamant du Mouvement des patriotes centrafricains pour la paix ont pris d'assaut ce 17 février la place des Natio » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) poursuit ses opérations de » ...la suite
Le pangolin est considéré comme étant l’animal le plus traqué au monde. Selon les estimations, jusqu’à 2,7 millions de pangolins sont chassé » ...la suite
"Nous n’avons d’autre choix que de réduire nos activités humanitaires et les mouvements de nos équipes jusqu’à ce que les conditions de séc » ...la suite
La France a engagé contre un groupe rebelle armé en Centrafrique des avions de combat à la demande de la force de maintien de la paix des Nations » ...la suite
À la veille de la présidentielle, Moscou renforce son soutien à Touadéra Malgré l'opposition de Washington, Moscou est parvenu à ouvrir une f » ...la suite