Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Basse Kotto : La malnutrition aigüe tue les enfants de moins 5 ans à Mingala faute de médicaments
Basse Kotto : La malnutrition aigüe tue les enfants de moins 5 ans à Mingala faute de médicaments

 

https://www.radiondekeluka.org mardi 11 juin 2019 13:37

 

La situation sanitaire est déplorable à Mingala dans la Basse Kotto. La malnutrition aigüe sévère frappe des enfants de 0 à 5 ans. Près de 400 enfants de moins de 5 ans sont morts de cette maladie depuis le début de l'année faute de prise en charge sanitaire correcte.

"Depuis le début d'année sur 476 cas enregistrés, 378 enfants de moins de 5 ans sont décédés de cette maladie", a précisé Adonis Kongoula, chef de centre de santé par intérim de Mingala. Des statistiques enregistrées entre janvier et mai 2019.

Selon le chef de centre de santé, "la situation actuelle dans la sous-préfecture de Mingala est très précaire" expliquant qu'il n'y a pas de "médicaments dans les 9 formations sanitaires".

En plus de la malnutrition aigüe sévère, "les maladies récurrentes sont le paludisme avec 580 cas enregistrés en 2017-2018 pour 278 décès dans le rang des mineurs, la diarrhée sanglante et la fièvre typhoïde".

Face à ce danger, les habitants de la ville de Mingala appellent le gouvernement et les partenaires au secours.

1 commentaire

N
EN CENTRAFRIQUE, IL N'EXISTE PAS UNE MALADIE APPELEE: "LA MALNUTRITION AIGUE SEVERE". IL FAUT DIRE CLAIREMENT CE QUI SE PASSE REELLEMENT ET QUI TUE DE NOMBREUX ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS DANS CETTE REGION DE LA BASSE KOTTO. CE SONT DES ENFANTS QUI MEURENT DE FAIM C'EST A DIRE SOIT ILS NE MANGENT PAS PARCE QU'IL Y A RIENO. CE SONT DES ENFANTS QUI MEURENT DE FAIM C'EST A DIRE SOIT ILS NE MANGENT PAS PARCE QU'IL Y A RIEN A MANGER, SOIT LES PARENTS LEUR DONNENT N'IMPORTE QUOI A MANGER (UN BOURRATIF): FECULENT PATEUX ET DEPOURVUE DE TOUTES VITAMINES ET AUTRES NUTRIMENTS). ILS MANGENT CELA QUE POUR REMPLIR OU BOURRER LE VENTRE VIDE. CONSEQUENCES: CES ENFANTS NE SE NOURRISSENT PAS. DANS LE PREMIER CAS, ILS AMAIGRISSENT DE PARTOUT ET N'A QUE LA GROSSE TÊTE ET LA PEAU SUR LES OS. DANS LE SECOND CAS AVEC LE BOURRATIF, ILS AMAIGRISSENT BIEN SÛR GRAVEMENT ET ON LA GROSSE TÊTE, DES YEUX ECARQUILLES ET LE VENTRE BALLONNE. LES ENFANTS DANS CETTE REGION VICTIMES DE CETTE SITUATION DE FAIM SEVERE SONT TRES VULNERABLES. ILS SONT DONC EXPOSES A TOUTES CONTAMINATIONS PARASITAIRES ET MALADIES OPPORTUNISTES QUI LES TUENT TRES FACILEMENT. A NOTER: CETTE SITUATION DE FAIM SEVERE NE SEVIT PAS QUE DANS LA BASSE KOTTO. CE SONT DES CAS REPANDUS PARTOUT EN CENTRAFRIQUE EN PARTICULIER DANS LES VILLAGES. IMAGINEZ S'IL Y AVAIT ABONDAMMENT DE NOURRITURE DE TOUTES SORTES POUR TOUS EN CENTRAFRIQUE, Y AURA T'IL TANT DE MORTS D'ENFANTS ? A SAVOIR: LE PREMIER MEDICAMENT QUI NOUS MAINTIENT EN BONNE SANTE ET EN VIE, C'EST AVANT TOUT LA NOURRITURE QUE NOUS MANGEONS TOUS LES JOURS. LE MANQUE EST UNE CATASTROPHE QUI CONDUIT A LA MORT. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les évêques de Centrafrique ont dénoncé "l'hypocrisie" des accords de paix signés en Centrafrique depuis le début de la crise en 2013, alors que » ...la suite
Réunis à Bossangoa du 17 au 24 Juin 2019, en session plénière de la conférence épiscopale centrafricaine (CECA) les évêques, au regard de l’ » ...la suite
Créée en 2015, l’instance est chargée de juger les violations graves des droits humains et du droit international humanitaire commises depuis 200 » ...la suite
En Centrafrique, environ 40% de la population est dans une situation d'insécurité alimentaire aiguë, selon un rapport publié vendredi par le Progr » ...la suite
Les épreuves des Mathématiques de la série B de la ville de Bangui, viennent d’être annulées par la Direction des Examens et Concours (DEC) pou » ...la suite
-Le paysage politique centrafricain a encore enregistré la naissance d’une nouvelle formation politique. Il s’agit du parti « La Renaissance » » ...la suite
Le rapporteur général de l'ANE Julius Rufin Ngouadé Baba a présenté à la presse ce 19 juin le calendrier des élections groupées de 2020-2021. » ...la suite
Le cardinal Nzapalainga, archevêque de Bangui, n’a pas hésité à se rendre en mars dernier dans le nord-est du pays, à Birao. Il va régulièrem » ...la suite
-Vingt-deux mille cinq cent six (22506) candidats toutes séries confondues sont en lice ce jour pour composer les épreuves du baccalauréat session » ...la suite
Arrivés en Centrafrique en 2015, fuyant la guerre au Soudan du Sud, des milliers de réfugiés Sud-soudanais sont depuis 2016 à Obo, chef lieu de la » ...la suite