Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » RCA : " La Renaissance" un nouveau parti
RCA :

 

 

https://www.radiondekeluka.org  mardi 18 juin 2019 13:09

 

A quelques mois des élections groupées de décembre 2020, un nouveau parti politique vient de naitre. Il s'agit du parti "La Renaissance" fondé par Augustin Agou, député du 1er arrondissement de Bangui. L'annonce a été faite ce 18 juin à Bangui.

Le président fondateur du parti entouré de deux de ses collègues députés de Sibut et Mala a axé son intervention sur la nécessité aujourd'hui de gouverner la Centrafrique autrement. Son crédo n'est autre que la redevabilité et la reddition de compte comme mode de gouvernance la plus sûre pour sortir le pays du gouffre.

Refusant de situer la responsabilité des uns et des autres dans tout ce qui a conduit le pays dans la crise, le président de ce nouveau parti politique admet que Faustin Archange Touadera a dirigé ce pays avec ses forces et ses faiblesses. Mais les raisons de son engagement politique se trouve dans les versets bibliques plusieurs fois cités.

"On reconnait un arbre par son fruit" comme pour dire si les autres formations politiques sont rejetées c'est parce qu'ils ne portent pas de bon fruit, a-t-il insisté.

"La Renaissance" joue la suspense sur ses vocations à briguer la magistrature suprême de l'Etat, mais n'a pas hésité à confirmer les ambitions qui sont les siennes en ces termes. "De toutes les façons la loi électorale exige une participation des femmes et comme le parti veut être là pendant les élections, il y aura nécessairement les femmes" a-t-il lâché pour confirmer les secrets de son état-major.

Religieux et homme d'affaire, Augustin Agou table sur l'éducation, l'agriculture et l'assainissement des finances publiques comme une réponse structurelle aux problèmes du pays.

L'agriculture comme secteur créateur d'emploi et l'enseignement technique susceptible d'avoir des jeunes cadres créateurs d'emploi en lieu et place des demandeurs d'emploi.

Le cercle des partis politiques s'élargit dans un contexte où les organisations de la société civile s'inquiètent de la tenue des élections prévues de 2020.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Plusieurs centaines de jeunes se réclamant du Mouvement des patriotes centrafricains pour la paix ont pris d'assaut ce 17 février la place des Natio » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) poursuit ses opérations de » ...la suite
Le pangolin est considéré comme étant l’animal le plus traqué au monde. Selon les estimations, jusqu’à 2,7 millions de pangolins sont chassé » ...la suite
"Nous n’avons d’autre choix que de réduire nos activités humanitaires et les mouvements de nos équipes jusqu’à ce que les conditions de séc » ...la suite
La France a engagé contre un groupe rebelle armé en Centrafrique des avions de combat à la demande de la force de maintien de la paix des Nations » ...la suite
À la veille de la présidentielle, Moscou renforce son soutien à Touadéra Malgré l'opposition de Washington, Moscou est parvenu à ouvrir une f » ...la suite
Le président de la Configuration de la République Centrafricaine de la Commission de consolidation de la paix des Nations unies (PBC), l’ambassad » ...la suite
Le Président de la République Faustin Archange TOUADERA a commencé les audiences de la semaine avec une délégation du Conseil Economique, Social » ...la suite
Soumaila Zacharia Maidjida, juché sur son alezan, traverse les façades décrépies de Bangui, le 23 janvier 2020. / AFP Au beau milieu de l'avenu » ...la suite
Le gouvernement centrafricain va recruter en 2020 un total de 2.600 soldats dans les Forces armées centrafricaines (FACA), a déclaré lundi à la pr » ...la suite