Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » CENTRAFRIQUE : SESSION PARLEMENTAIRE EXTRAORDINAIRE POUR EXAMINER LE CODE ÉLECTORAL
CENTRAFRIQUE : SESSION PARLEMENTAIRE EXTRAORDINAIRE POUR EXAMINER LE CODE ÉLECTORAL

 

Publié par Sylvestre Krock, Lassaad Ben Ahmed le 20 juin 2019

 

Le président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, a convoqué une session parlementaire extraordinaire, du 26 juin au 10 juillet, pour examiner un certain nombre de projets de loi, dont le Code électoral. 

Touadera a convoqué cette session par décret, jeudi, sur lequel peut-on lire : ‘’L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire du 26 juin au 10 juillet 2019’’. 

Selon le décret, plusieurs projets de loi sont inscrits à l’ordre du jour, dont notamment un « projet de loi portant Code électoral de la République centrafricaine après le contrôle de constitutionnalité par la Cour constitutionnelle , un projet de loi portant collectif budgétaire, un projet de loi organique portant composition, organisation et fonctionnement de l’Autorité nationale des élections (ANE)». 

Cette convocation de l’Assemblée nationale atteste de l’entrée progressive du processus électoral en République centrafricaine dans la phase opérationnelle. 

Après adoption par les députés, le président de la République dispose de 15 jours pour promulguer ledit code. 

De son côté, l’Autorité nationale des élections (ANE) est à pied d’œuvre.

Dans sa dernière conférence de presse du mercredi 19 juin, l’ANE par la voix de son Rapporteur général, Julius Ngouadé-Baba, a fait le point sur l’état d’avancement des préparatifs, en mettant en exergue les retards enregistrés dans la mobilisation des ressources nécessaires à l’opération électorale, ainsi que le décalage du chronogramme avec des activités non tenues depuis avril 2019. 

Une manière pour les Responsables de l’ANE de mettre au pas, les autorités politiques et les partenaires techniques et financiers. 

L’ANE avait fixé, lors d’une conférence de presse, mercredi, la date de la présidentielle pour le 27 décembre 2020. Un éventuel deuxième tour aurait lieu le 14 février 2021. 

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Patrouilles à Birao et environs pour prévenir l’arrivée d’éléments armés, renforcement de la sécurité autour du camp des déplacés, discu » ...la suite
Des affrontements opposant deux groupes armés, le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) et le Mouvement des libérateurs cent » ...la suite
La présidente de la Cour constitutionnelle, dont le mandat a récemment été renouvelé a reçu, mercredi, la visite de son homologue de la Républi » ...la suite
Le pangolin est l’animal le plus braconné au monde. C'est le cas en Centrafrique où le Code de protection de la faune de 1984 classe cette espèce » ...la suite
Bangui, le 28 août 2019 - « Le retour des personnes déplacées internes à Bossangoa se fera », a garanti mercredi le Préfet de l’Ouham, le C » ...la suite
La résistance aux médicaments contre le paludisme va-t-elle s'étendre à l'Afrique ? C'est la question que posent des scientifiques africains, regr » ...la suite
Pendant l'été, certaines églises françaises reçoivent le renfort de prêtres étrangers pour pouvoir animer les messes quotidiennes. Le diocèse » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) se réjouit de la tenue d’ » ...la suite
Après une période trêve, les CNS ont mis la barre haute. Ils ont déguerpi mardi 20 août 2019, les commerçants qui occupent la voie publique au m » ...la suite
La population de ces mammifères a diminué de quelque 40% entre 1985 et 2015. Beaucoup craignent une "extinction silencieuse" des girafes en Afri » ...la suite