Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Nouvelles nationales sur Ecofin
Nouvelles nationales sur Ecofin

RCA : la réhabilitation du tronçon Baoro-Boua sur la nationale N1, prévue en 18 mois, accuse du retard, avec seulement 18% d’exécution après 14 mois

 

(Agence Ecofin) 04 juillet 2019- C’est l’un des préoccupations qui était au centre des échanges ce 1 juillet au cours de la rencontre entre Président de la République, Faustin Archange TOUADERA et les cadres des ministères des Travaux Publics et de l’Entretien Routier ; des Finances et du Budget ; de l’Economie et de la Coopération ; de la Banque Mondiale et de la société SOGEA-SATOM.

Le délai d’exécution des travaux de la réhabilitation du tronçon Baoro-Bouar sur la nationale N1 dont le coût est estimé à 38 milliards de FCFA était de 18 mois. SOGEA SATOM la société adjudicataire du projet n’est qu’à 18% du taux d’exécution, quatorze mois après le lancement, a fait savoir Guismala HAMZA, ministre des Travaux Publics.

Afin d’accélérer les travaux, les techniques de la Banque Mondiale ont proposé d’ajouter un délai supplémentaire de quatre mois afin de boucler le projet.

La réalisation des travaux d’aménagement et de bitumage de la section de route Baoro-Bouar longue de 58 km, comprend en outre  la construction de deux (02) ouvrages d’art (ponts) de franchissement des rivières « Wens » et « Lobaye », y compris la réalisation des travaux de confortement sur les deux sections de la route Bouar vers Baboua et Fambélé vers Baboua.  

Le proje bénéficie d’un financement additionnel de l'Association Internationale de Développement (lDA) dans le cadre du Projet de Facilitation de Transports et de Transit en zone CEMAC-Composante Centrafricaine, pour un montant de 76,68 millions de dollars.

 

Romuald  Ngueyap

 

 

Centrafrique : le gouvernement institue une brigade spéciale pour sécuriser le corridor entre Bangui et Garoua-Boulaï au Cameroun

 

(Agence Ecofin) 04 juillet 2019- Le gouvernement de la République centrafricaine (RCA) a mis sur pied sur une brigade de sécurisation sur le corridor reliant la capitale Bangui à la ville camerounaise de Garoua-Boulaï, vital pour le ravitaillement de ce pays enclavé.

Cette brigade spéciale chargée du convoyage est  composée essentiellement des militaires d’élite des Forces armées centrafricaines (FACA), avec pour mission la protection militaire des convois sur le corridor Bangui-Garoua-Boulaï.

Le dispositif vient en effet à point nommé. Ces dernières années, les kidnappings et meurtres, initiés par des coupeurs de route et rebelles, sont devenus récurrents sur cet axe, les marchandises et cargaison étant entièrement pillées.

Le corridor Bangui-Garoua-Boulaï est vital pour l'approvisionnement de la République centrafricaine en marchandises provenant du port de Douala. Coté camerounais, le gouvernement a également renforcé ces positions, en mars dernier, en dépêchant un contingent de 100 gendarmes appuyés par les unités spéciales de l’armée

 

Romuald Ngueyap

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Changpeng Zhao, CEO de Binance, la plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaie au monde, a rencontré le dirigeant de la République centrafr » ...la suite
La Banque africaine de développement (BAD) a obtenu 32,8 milliards de dollars d’engagements d’investissement pour des projets en Afrique, a décl » ...la suite
Le concept de cryptomonnaie n’est pas récent, mais ce n’est que récemment qu’il a pris de l’ampleur et a été plus ou moins vulgarisé à t » ...la suite
C’est la quintessence de la mission effectuée par le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, le Gabon, la République du » ...la suite
Au soir du 22 avril 2022, les médias furent unanimement interloqués par le virage que prenait la politique monétaire de la République centrafricai » ...la suite
Le groupe de spécialistes internationaux du bitcoin, qui s'est rendu fin mai en Centrafrique, a envoyé une note d'analyse au président centrafricai » ...la suite
La Russie, soutenue par la Biélorussie, la République centrafricaine, le Kirghizistan et le Mali, a torpillé une proposition soutenue par l’Occ » ...la suite
Le Forum économique de Saint-Pétersbourg s’est ouvert hier, mercredi 15 juin, pour sa 25e édition dans un contexte particulier pour le pays organ » ...la suite
Malgré les efforts qui ont été faits sur certains aspects de la gestion économique de la RCA, la question des arriérés de dettes à rembourser e » ...la suite
Le secteur minier en Centrafrique est un facteur essentiel de l'économie du pays. Le gouvernement délivre les permis d'exploitation mais certaines c » ...la suite