Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Défense et sécurité: Florence Parly en visite à Bangui
Défense et sécurité: Florence Parly en visite à Bangui

 

http://www.adiac-congo.com  08-07-2019 21:29

 

La ministre des Armées de la République française séjourne dans la capitale centrafricaine, au moment  où son pays prend la relève du Portugal, à la tête de l’organisme européen de formation (EUTM) et de conseil pour l'apprentissage des Forces armées centrafricaines (Faca).

À l'occasion, la Française  rencontrera son homologue portugais, João Gomes Cravinho. Le général Maio passera officiellement le relais au général Peltier après un an et demi à la tête de l’EUTM. La France assurera le commandement de l'euro pour une durée de six mois renouvelables.

Florence Parly rencontrera le président Faustin-Archange Touadéra pour échanger sur les questions de coopération bilatérale entre les deux pays et sur l’élan que va donner la France à l’EUTM, en charge de la formation des Faca. Il pourrait être question de l'élargissement de sa mission d'appui aux forces de sécurité intérieure.

La France se retrouve à nouveau sur le devant de la scène en Centrafrique où sa présence militaire est aujourd’hui limitée à quelques centaines d’hommes. Dans le cadre de la coopération bilatérale, elle a livré récemment mille quatre cents fusils d’assaut à l’armée centrafricaine. Pour la ministre française des Armées, cette passation stratégique se déroule dans un contexte particulier.

La Russie qui dispose de cent soixante-quinze formateurs dans le pays veut aussi jouer son rôle. Certains acteurs sur le terrain dénoncent le manque de cohérence " dans les apprentissages délivrés.

La haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et à la sécurité, Federica Mogherini, sera à Bangui en fin de semaine.

Noël Ndong

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Selon le représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, ce qu’il faut aujourd’hui pour lutter » ...la suite
La connexion avec des groupes armés peuls du Sahel se rapproche dangereusement de Bangui. Il n’ y a guère que les protagonistes de l’Accord » ...la suite
Lu pour vous MANKEUR NDIAYE, un ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal qui dirige la mission de maintien de la paix de l'ONU en R » ...la suite
En cinq ans, d'exaction en exaction, la milice d'auto défense peule a étendu son emprise sur le nord-ouest du pays. Deux militaires de l'armée c » ...la suite
La France célèbre les 80 ans de l'appel du 18 juin 1940. Pour beaucoup de Français, les premiers mois de la France libre sont associés à l'exil » ...la suite
La République de Centrafrique a réalisé « des progrès importants pour faire avancer les réformes politiques», a assuré le secrétaire généra » ...la suite
A la suite de la décision du Conseil d'Etat vendredi, le chercheur François Graner revient sur sa victoire pour obtenir l'accès aux archives sur le » ...la suite
Les garants et facilitateurs de l'accord de paix du 6 février 2019 entre l'Etat centrafricain et les rebelles ont fermement condamné mercredi les d » ...la suite
Ce mardi matin, en Centrafrique, c’est en toute discrétion qu’a été transféré depuis l’aéroport de Bangui une personnalité recherchée pa » ...la suite
Comment expliquer l’afflux soudain de nouveaux dossiers devant la Cour pénale spéciale (CPS) ? Le tribunal mixte – qui reste sans procès cinq a » ...la suite