Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » RCA : Des camionneurs camerounais exigent la levée des frais d’escorte
RCA : Des camionneurs camerounais exigent la levée des frais d’escorte

 

https://www.radiondekeluka.org vendredi 12 juillet 2019 10:23

 

Des camionneurs camerounais, exaspérés des frais d’escorte qu’ils paient sur les convois Bangui-Garoua Boulaï, demandent la levée de ces charges. Pour ces conducteurs, ces frais à hauteur de 50.000 francs Cfa imposés par le Bureau de Gestion des Opérations de Convoyage et du Corridor (BGOCC), sont exorbitants. Aussi, les chauffeurs se disent abandonnés en cours de route en cas de panne.

Ces camionneurs camerounais ont estimé que le montant de 50.000 francs Cfa exigé par le Bureau de Gestion des Opérations de Convoyage et du Corridor (BGOCC) installé au BARC, couvre l'aller-retour Bangui-Garoua Boulaï. Ils ont déploré le fait d'être souvent abandonnés au cours de route en cas de panne et demandé la suppression de ces frais.

"Je ne vois pas à quoi sert les 50.000 francs Cfa que je paie en aller et retour pour l'escorte. En cour de route si je suis en panne, on m'accorde 30 minutes. Dépassé ce temps, je suis abandonné", s'est plaint un camionneur sous couvert de l'anonymat.

Une inquiétude partagée par un autre conducteur. "50.000 francs représentent notre sécurité en aller-retour quel que soit la panne. Mais quand je tombe en panne, je fais une nouvelle formalité. On doit m'expliquer pourquoi je dois payer doublement la formalité ?", s'est interrogé ce chauffeur camerounais.

Pour Wilfried Dimanche Nguissimalé, président de l’Union Syndicale des Conducteurs de Centrafrique (USCC) et vice-président du Bureau de Gestion des Opérations de Convoyage et du Corridor  (BGOCC), cette somme prélevée permet de prendre en charge les éléments de la Brigade mobile qui assurent la sécurité des convoyeurs.

"Pendant la crise, nous avons perdu beaucoup de chauffeurs. Des conducteurs sont blessés, des camions pillés, incendiés. La Minusca ne parvenait pas à sécuriser les véhicules. Ainsi au niveau de l'USCC, nous avons demandé que nos forces interviennent. C'est de là que la Brigade économique a été mise en place. Sans cette escorte, la vie des conducteurs est en danger. La brigade économique fait bien son travail et sécurise les véhicules de Bangui jusqu'à Béloko", a expliqué Wilfried Dimanche Nguissimalé pour justifier le versement des 50.000 francs Cfa.

Wilfrid Dimanche Nguissimalé a précisé par ailleurs que ces frais d’escorte prélevés par le Bureau de Gestion des Opérations de Convoyage et du Corridor sont versés dans la caisse de l’Etat. Une information non encore confirmée par les cadres du Ministère des Finances et du Budget.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le Ministre des Mines et de la Géologie, Léopold M’boli-Fatrane a annoncé la tenue prochaine à Bangui, sous le très haut patronage du Présiden » ...la suite
Comment mieux tirer profit des contrats miniers octroyés aux investisseurs internationaux ? Les dirigeants africains viennent de solliciter la Facili » ...la suite
Le gouvernement centrafricain prévoit de baisser les taxes à l'exportation des pierres précieuses, à la fois pour lutter contre la fraude et augme » ...la suite
Depuis 1982, dans la forêt de Mbaïki (sud-ouest), des chercheurs s'intéressent au processus de régénération de la forêt dense humide. Hormis » ...la suite
Le vice-ministre des finances de la Russie, Alexeï Moïsseïev a déclaré à Ria Novosti, une agence de presse contrôlée par le ministère de la p » ...la suite
La Banque des Etats de l’Afrique Centrale CEMAC a annoncé l’émission des nouvelles pièces de monnaies en remplacement de certaines pièces depu » ...la suite
L’avenir du franc CFA est désormais à l’ordre du jour de toutes les réunions impliquant les Etats de la Communauté Economique des Etats de l » ...la suite
International Sovereign Development Agency (ISDA), l'agence russe créée cette année 2019 et qui se focalise sur le soutien au développement des Et » ...la suite
Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, l’a déclaré hier à Paris, à l’occasion de la réunion des ministres des Finances et des responsab » ...la suite
Le Président de la République Faustin Archange Touadéra a officiellement lancé ce vendredi 4 octobre 2019 à Berbérati dans la Mambéré Kadéï, » ...la suite