Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » RCA : Des camionneurs camerounais exigent la levée des frais d’escorte
RCA : Des camionneurs camerounais exigent la levée des frais d’escorte

 

https://www.radiondekeluka.org vendredi 12 juillet 2019 10:23

 

Des camionneurs camerounais, exaspérés des frais d’escorte qu’ils paient sur les convois Bangui-Garoua Boulaï, demandent la levée de ces charges. Pour ces conducteurs, ces frais à hauteur de 50.000 francs Cfa imposés par le Bureau de Gestion des Opérations de Convoyage et du Corridor (BGOCC), sont exorbitants. Aussi, les chauffeurs se disent abandonnés en cours de route en cas de panne.

Ces camionneurs camerounais ont estimé que le montant de 50.000 francs Cfa exigé par le Bureau de Gestion des Opérations de Convoyage et du Corridor (BGOCC) installé au BARC, couvre l'aller-retour Bangui-Garoua Boulaï. Ils ont déploré le fait d'être souvent abandonnés au cours de route en cas de panne et demandé la suppression de ces frais.

"Je ne vois pas à quoi sert les 50.000 francs Cfa que je paie en aller et retour pour l'escorte. En cour de route si je suis en panne, on m'accorde 30 minutes. Dépassé ce temps, je suis abandonné", s'est plaint un camionneur sous couvert de l'anonymat.

Une inquiétude partagée par un autre conducteur. "50.000 francs représentent notre sécurité en aller-retour quel que soit la panne. Mais quand je tombe en panne, je fais une nouvelle formalité. On doit m'expliquer pourquoi je dois payer doublement la formalité ?", s'est interrogé ce chauffeur camerounais.

Pour Wilfried Dimanche Nguissimalé, président de l’Union Syndicale des Conducteurs de Centrafrique (USCC) et vice-président du Bureau de Gestion des Opérations de Convoyage et du Corridor  (BGOCC), cette somme prélevée permet de prendre en charge les éléments de la Brigade mobile qui assurent la sécurité des convoyeurs.

"Pendant la crise, nous avons perdu beaucoup de chauffeurs. Des conducteurs sont blessés, des camions pillés, incendiés. La Minusca ne parvenait pas à sécuriser les véhicules. Ainsi au niveau de l'USCC, nous avons demandé que nos forces interviennent. C'est de là que la Brigade économique a été mise en place. Sans cette escorte, la vie des conducteurs est en danger. La brigade économique fait bien son travail et sécurise les véhicules de Bangui jusqu'à Béloko", a expliqué Wilfried Dimanche Nguissimalé pour justifier le versement des 50.000 francs Cfa.

Wilfrid Dimanche Nguissimalé a précisé par ailleurs que ces frais d’escorte prélevés par le Bureau de Gestion des Opérations de Convoyage et du Corridor sont versés dans la caisse de l’Etat. Une information non encore confirmée par les cadres du Ministère des Finances et du Budget.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Mercredi 15 avril, Pékin a accepté, avec les autres pays du G20, de geler, pour une année, une partie de la dette de 77 pays dont une quarantaine d » ...la suite
Beaucoup de pays africains sont notamment concernés par la mesure, permise par le Fonds fiduciaire d'assistance et de riposte aux catastrophes. Le » ...la suite
En Centrafrique, alors que le grand forum minier, la SEMICA, s’est achevé la semaine dernière, au marché artisanal de Bangui les bijouteries esp » ...la suite
Une délégation du groupe nigérian, Dangoté group, du nom de l’homme le plus riche d’Afrique et 23eme fortune mondiale (25 milliards de dollars » ...la suite
L’interdiction qui pèse encore sur les exportations de diamants en provenance de la République centrafricaine (RCA) pourrait bientôt être levée » ...la suite
L’amélioration de la situation sécuritaire en république centrafricaine entraîne des perspectives économiques positives avec une croissance du » ...la suite
Le Groupement des Transporteurs Centrafricains a une nouvelle tête dirigeante. L’opérateur économique, Sani Yalo en est le nouveau président. » ...la suite
À l’instar des autres pays du Bassin du Congo, la République centrafricaine (RCA) prend part à l’atelier régional sur la protection et le suiv » ...la suite
Au moins 1000 participants sont attendus les 17 et 18 mai prochain à Bangui, la capitale centrafricaine au Forum Africa developpement for Bangui, un » ...la suite
Sous le Haut Patronage de SE Pr. Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, le Gouvernement de la République Centrafricaine à travers » ...la suite