Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » RCA : Du rififi entre le syndicat de la police et le ministre de tutelle
RCA : Du rififi entre le syndicat de la police et le ministre de tutelle

RCA : Les policiers dénoncent l'octroi de la délivrance des documents administratifs à une entreprise étrangère

 

https://www.radiondekeluka.org mercredi 17 juillet 2019 15:00

 

Les policiers centrafricains sont montés au créneau pour dénoncer une décision des autorités de Bangui confiant la délivrance des documents administratifs, carte d'identité nationale, visas et autres à l'entreprise libanaise Al-Madina. Ils craignent que cela ne favorise l’infiltration de personnes dangereuses dans le pays.

Le syndicat autonome des policiers centrafricains n'est passé par quatre chemins pour pointer du doigt le Ministre de la Sécurité publique, Henri Wanzé-Linguissara, d'être à l'origine de cette manœuvre. "Le chef de département a confié la confection de la carte de séjour, de la carte d'identité nationale, des visas, de la déclaration de perte et laisser passer à une société libanaise Al Madina", a révélé Mathurin Barnabé Lamba, commissaire principal de police et secrétaire général du syndicat autonome des policiers centrafricains lors de leur Assemblée générale samedi le 13 juillet 2019 à Bangui.

Pour ces policiers mécontents, "c'est un manque à gagner pour l'Etat à un moment où le pays traverse une période critique".

Mathurin Barnabé Lamba a rappelé au chef de département de la Sécurité publique, une des ces récentes déclarations pour justifier l'interdiction d'un meeting de l'opposition. "La dernière fois, le Ministre lui-même a indiqué que les mercenaires sont dans le pays et si on donnait ce droit là à cette société libanaise, il y aura des terroristes qui vont venir et l'Etat n'aura pas main mise sur la gestion de la chose publique", a prévenu M Lamba.

Face à la faiblesse du pouvoir d'achat des centrafricains, le syndicat autonome des policiers centrafricains estime que le coût de la carte d'identité nationale par exemple a triplé ne favorisant la délivrance. "Une carte d'identité nationale qui coutait 5000 francs Cfa avec 10 ans de validité, la nouvelle société projette la faire délivrer à 15.000 francs Cfa avec une durée de 5 ans", a lâché le commissaire principal de police.

La question d'augmentation des frais de délivrance de la carte d'identité nationale et autres documents a été l'un des points inscrits à l'ordre du jour de l'Assemblée générale ayant motivé l'idée d'une menace de grève par la police.

Le Département de la Sécurité publique n’a pas encore réagi à cette inquiétude exprimée. Les policiers menacent par ailleurs de rentrer en grève d'ici deux semaines pour exiger l'application financière de leur statut particulier.

 

1 commentaire

N
MÊME SI LES FRAIS DE DELIVRANCE DES DOCUMENTS NATIONAUX: CARTES D'IDENTITE, TITRES DE SEJOUR, VISAS ETC AUGMENTENT EXCESSIVEMENT, LA N'EST PAS LE VRAI PROBLEME. LE VRAI PROBLEME LE PLUS GRAVE ET LE PLUS HUMILIANT EST QUE COMMENT LE PRESIDSENT DE LA REPUBLIQUE ACCEPTE QUE DES DOCUMENTS NATIONAUX SOIENT COMMERCIALISES EE COMMENT LE PRESIDSENT DE LA REPUBLIQUE ACCEPTE QUE DES DOCUMENTS NATIONAUX SOIENT COMMERCIALISES ET DELIVRES PAR DES ETRANGERS EN L'OCCURRENCE LES LIBANAIS QUI EN GENERAL SONT POURTANT REPUTES DE GRANDS TRUANDS ET CORRUPTEURS DANS LE PAYS ? EN PLUS DEPUIS DES DECENNIES ET JUSQU'AUJOURD'HUI, CEUX-CI SE COMPORTENT EN GRANDS MAÎTRES A TOUS LES NIVEAUX DANS LE PAYS ET MEPRISENT LES CENTRAFRICAINS EUX-MÊMES DANS LEUR PAYS COMME PENDANT L'ESCLAVAGE. LA DISTRIBUTION DES DOCUMENTS NATIONAUX AUX AYANTS DROIT RELEVE DE LA MISSION REGALIENNE DE L'ETAT. A CE TITRE ET EN VUE DE RESPECTER LA DIGNITE DES CENTRAFRICAINS, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L'ETAT DOIT DOIT PRENDRE IMMEDIATEMENT UN DECRET POUR SUSPENDRE DEFINITIVEMENT LA DECISION DONNANT LE POUVOIR A UNE ENTREPRISE PRIVEE DE GERER LA VENTE ET LA DISTRIBUTION DES DOCUMENTS NATIONAUX A LA POPULATION.

Merci à Centrafrique presse pour la diffusion de ce message.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'actuel Président de la République Faustin Archange Touadéra, ex-vice président de KNK, a été officiellement radié du Parti travailliste à l' » ...la suite
La montée de l'insécurité dans certains secteurs du 6ème arrondissement de Bangui inquiète les notables qui appellent au secours. Ils ont échang » ...la suite
La Coordination des Affaires Humanitaires de l'ONU s'est inquiétée ce 19 août 2019 de la situation humanitaire en RCA. Si le thème retenu pour la » ...la suite
Les leaders des groupes armés signataires de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation (APPR) sont conviés le 23 aout à Bangui pour l » ...la suite
La Cour des comptes centrafricaine a rendu son rapport concernant la vérification des comptes et de la gestion de l’Assemblée nationale pour la p » ...la suite
La deuxième tranche de livraison d’armes russes à la Centrafrique a finalement été effectuée mercredi 14 Août, à Bangui. Cette nouvelle dotat » ...la suite
La classe politique d’opposition est peu rassurée par rapport à l’indépendance de la cour constitutionnelle. Pour elle, la cour n’est plus au » ...la suite
Dans un rapport publié le 30 juillet 2019, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a dressé un tableau sombre de la situation sécuritaire, ces d » ...la suite
Le mois d’août est la période de l’année la plus difficile. Selon le PAM, plus de 40% de la population est actuellement en situation d’inséc » ...la suite