Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : le gouvernement projette de réhabiliter les routes qui servent de portes à la capitale
Centrafrique : le gouvernement projette de réhabiliter les routes qui servent de portes à la capitale

 

French.china.org.cn | Mis à jour le 19-07-2019

 

Le gouvernement centrafricain projette de réhabiliter sur fonds propres les principales routes qui servent de portes d'entrée pour la capitale Bangui, a annoncé jeudi le ministre centrafricain des Travaux publics et de l'Entretien routier, Ismaïla Hamza.

Il s'agit notamment de la route reliant Bangui vers la PK 24 route de Boali (ouest), faisant partie du corridor transnational Bangui-Garoua Boulaï, et de la route qui relie Bangui et Mbaïki (sud-ouest), a précisé le ministre à l'occasion du lancement des travaux de bitumage du tronçon Bangui-Mbaïki.

A propos des réseaux routiers à réfectionner, le directeur général de l'Office centrafricain en charge des entretiens routiers, Mathias Mano, a fixé 109 kilomètres entre Bangui et Mbaïki, et 24 kilomètres de Bangui vers la PK 24 route de Boali.

Pour ces travaux, le gouvernement centrafricain vient de se doter d'un camion épandeur de bitume qui lui a coûté la somme de 195 millions de francs CFA (vers 300.000 d'euros), d'après M. Mano. Il a émis un ouf de soulagement puisqu'auparavant, les tâches devant être effectuées par cet engin se faisaient manuellement, surtout pour réparer les nids de poule.

Les réseaux routiers de la République centrafricaine sont en très mauvaises conditions en raison de la crise sécuritaire déclenchée depuis fin 2012, rendant difficiles la circulation des biens et des personnes par voie routière, même pour les forces de sécurité et les humanitaires. F

 

Source: Agence de presse Xinhua

 

1 commentaire

N
C'EST LA HONTE CAR IL A FALLU DES GYMNASTIQUES DANS TOUS LES SENS D'UN DIRECTEUR GENERAL D'UN MINISTERE POUR QUE LA REPUBLIQUE SE DOTE D'UNE SIMPLE EPANDEUSE A BITÛME. MAIS A CE RYTHME, PEUT-ON PENSER QUE LE PAYS SERA CAPABLE DE SE CONSTRUIRE UN JOUR UNE AUTOROUTE OU DE CREUSER UN TUNNEL A TRAVERS LA COLLINE DE BAZOUBAPABLE DE SE CONSTRUIRE UN JOUR UNE AUTOROUTE OU DE CREUSER UN TUNNEL A TRAVERS LA COLLINE DE BAZOUBANGUI POUR RELIER L'ENSEMBLE DES QUARTIERS D'EN FACE A CEUX DE L'ARRIERE ? POUR LEVER SEULEMENT 195 MILLIONS DE F CFA (300.000 EUROS) PERMETTANT D'ACHETER UNE SEULE MACHINE DE BITÛME, IL A FALLU TANT DE TRACASSERIES; PEUT-ON DANS CES CONDITIONS RÊVER POUR CE PAYS A LA CONSTRUCTION D'UNE LIGNE DE CHEMIN DE FER ? A LA CREATION D'UNE COMPAGNIE NATIONALE DE TRANSPORT AERIEN DOTEE DES AVIONS EN COURT, MOYEN OU LONG COURRIERS ? LE PAYS VA T'IL TOUJOURS EXISTER ET FONCTIONNER DANS LA FORME D'UNE REPUBLIQUE DE GRANDS VILLAGES ? POURQUOI CE TOTAL IMMOBILISME AU DEVELOPPEMENT EN CENTRAFRIQUE ALORS QUE D'AUTRES PAYS D'AFRIQUE AYANT CONNUS DES GUERRES CIVILES PLUS GRAVES SONT MAINTENANT EN PLEINE EMERGENCE PAR EXEMPLE LA COTE D'IVOIRE ET LE RWANDA ? » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La résistance aux médicaments contre le paludisme va-t-elle s'étendre à l'Afrique ? C'est la question que posent des scientifiques africains, regr » ...la suite
Pendant l'été, certaines églises françaises reçoivent le renfort de prêtres étrangers pour pouvoir animer les messes quotidiennes. Le diocèse » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) se réjouit de la tenue d’ » ...la suite
Après une période trêve, les CNS ont mis la barre haute. Ils ont déguerpi mardi 20 août 2019, les commerçants qui occupent la voie publique au m » ...la suite
La population de ces mammifères a diminué de quelque 40% entre 1985 et 2015. Beaucoup craignent une "extinction silencieuse" des girafes en Afri » ...la suite
Fils de l’ex-empereur de Centrafrique, Jean-Serge Bokassa est revenu au château de Villemorant à Neung-sur-Beuvron pour la première fois. C’ » ...la suite
Le premier congrès du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique de Centrafrique (REFELA) a ouvert ses travaux mercredi 14 août 2019 à Bangui. Du » ...la suite
C’est désormais chose faite ! La deuxième phase de livraison d’armes promises par la Fédération de Russie à la République Centrafricaine est » ...la suite
Les 183 parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) se préparent » ...la suite
Après de houleux débats, le code électoral, rejeté une première fois par la Cour constitutionnelle et renvoyé pour modification devant le Parlem » ...la suite