Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » RCA : Le gouvernement contredit le rapport des députés sur la dégradation de l'environnement à Bozoum
RCA : Le gouvernement contredit le rapport des députés sur la dégradation de l'environnement à Bozoum

 

https://www.radiondekeluka.org dimanche 28 juillet 2019 13:17

 

Le gouvernement réagit officiellement au sujet du rapport parlementaire relatif à l'exploitation abusive des minerais par les sociétés chinoise à Bozoum. Pour les autorités de Bangui, "Le rapport d'enquête parlementaire sur la dégradation de l'environnement à Bozoum relève de la manipulation politique de l'opinion à l'approche des élections". C'est ce qu'a déclaré ce samedi 27 juillet Léopold Mboli Fatran, ministre des Mines lors d'une conférence de presse à Bangui.

Selon le ministre des Mines, les entreprises chinoises n'ont pas utilisé le mercure dans l'exploitation des minerais comme l'ont relevé les parlementaires dans leur rapport.

Le gouvernement est resté droit dans ses bottes pour assumer sa responsabilité dans l'attribution du permis d'exploitation à ces partenaires malgré des imperfections qu'il reconnait. La meilleure défense c'est l'attaque, Léopold Mboli Fatran suspecte une manipulation politique des détracteurs du régime de Bangui.

Nous n'empruntons pas le chemin de la polémique, de la violence verbale, de la démagogie et du règlement de compte de certains hommes politiques et adversaire du pouvoir qui veulent nous y entrainer. Nous comprenons bien que nous sommes à la veille des grandes échéances électorales, alors il est de bon temps d'entretenir la confusion et l'amalgame dans le but de nuire. Alors on joue sur l'émotion et la peur de nos concitoyens" a indiqué Léopold Mboli Fatran. 

Tant est si vrai que l'Ouham est polluée par l'usage des machines, il y a plus de peur que de mal. Le changement de couleur d'eau n'a rien de grave selon le gouvernement. L'occasion faisant le larron, Yvon Kamach, ministre de l'Environnement accuse, le père Aurelio Gazzera, curé de la Paroisse St Michel de Bozoum d'être dans le lot des politiques manipulateurs.

"Je ne sais pas ce que veut ce prêtre, devenu politicien. Il monte des populations contre les autorités de l'Etat", a indiqué Yvon Kamach, ministre de l'Environnement.

Néanmoins, le gouvernement reconnait la faiblesse dans le processus d'attribution du permis d'exploitation minière aux entreprises chinoises et se propose de prendre un arrêté de régularisation pour que le fond séquestre prévu par le code minier soit institué. A ce jour, environ 12 millions de francs Cfa sont disponibles pour la construction des forages conformément au cahier de charge de ses entreprises selon le gouvernement.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Prudence avec la Russie La volonté de rapprochement avec la Russie annoncée par le président français à l’été doit encore se concrétiser. » ...la suite
La Centrafrique a besoin de 401 millions $ pour répondre à ses besoins humanitaires en 2020. C’est ce qu’a indiqué le Bureau des Nations unies » ...la suite
Le ministre de la défense a décidé de relever de ses fonctions le commandant du Bataillon camerounais de la Minusca. Joseph Beti Assomo explique » ...la suite
Le procès des crimes commis à Bangassou en 2017 s'est ouvert ce 15 janvier à Bangui, en Centrafrique. Kévin Béré Béré, l'un des commandants de » ...la suite
Deux chefs de milice et 29 de leurs hommes sont jugés pour leur responsabilité dans le massacre en 2017 de nombreux civils et le meurtre de 10 casqu » ...la suite
Le gouvernement centrafricain a vivement condamné ce mardi les récentes violations de l'accord de paix du février 2019 par le groupe armé l'Union » ...la suite
En Centrafrique, l'ancien président Michel Djotodia qui s’est présenté comme « un homme de paix », a quitté Bangui lundi 13 janvier après un » ...la suite
Le comité d'enquête russe le confirme : un vol à main armée est à l'origine de l'assassinat de trois journalistes russes en République centrafri » ...la suite
Conditions posées par l'ex-président François Bozizé pour rencontrer le Président Faustin Archange Touadera (Voir Communiqué de la Présidenc » ...la suite
Trois cent quarante militaires formés par des instructeurs russes sont désormais autorisés à rejoindre les rangs des Forces armées centrafricaine » ...la suite