Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » RCA : Le gouvernement contredit le rapport des députés sur la dégradation de l'environnement à Bozoum
RCA : Le gouvernement contredit le rapport des députés sur la dégradation de l'environnement à Bozoum

 

https://www.radiondekeluka.org dimanche 28 juillet 2019 13:17

 

Le gouvernement réagit officiellement au sujet du rapport parlementaire relatif à l'exploitation abusive des minerais par les sociétés chinoise à Bozoum. Pour les autorités de Bangui, "Le rapport d'enquête parlementaire sur la dégradation de l'environnement à Bozoum relève de la manipulation politique de l'opinion à l'approche des élections". C'est ce qu'a déclaré ce samedi 27 juillet Léopold Mboli Fatran, ministre des Mines lors d'une conférence de presse à Bangui.

Selon le ministre des Mines, les entreprises chinoises n'ont pas utilisé le mercure dans l'exploitation des minerais comme l'ont relevé les parlementaires dans leur rapport.

Le gouvernement est resté droit dans ses bottes pour assumer sa responsabilité dans l'attribution du permis d'exploitation à ces partenaires malgré des imperfections qu'il reconnait. La meilleure défense c'est l'attaque, Léopold Mboli Fatran suspecte une manipulation politique des détracteurs du régime de Bangui.

Nous n'empruntons pas le chemin de la polémique, de la violence verbale, de la démagogie et du règlement de compte de certains hommes politiques et adversaire du pouvoir qui veulent nous y entrainer. Nous comprenons bien que nous sommes à la veille des grandes échéances électorales, alors il est de bon temps d'entretenir la confusion et l'amalgame dans le but de nuire. Alors on joue sur l'émotion et la peur de nos concitoyens" a indiqué Léopold Mboli Fatran. 

Tant est si vrai que l'Ouham est polluée par l'usage des machines, il y a plus de peur que de mal. Le changement de couleur d'eau n'a rien de grave selon le gouvernement. L'occasion faisant le larron, Yvon Kamach, ministre de l'Environnement accuse, le père Aurelio Gazzera, curé de la Paroisse St Michel de Bozoum d'être dans le lot des politiques manipulateurs.

"Je ne sais pas ce que veut ce prêtre, devenu politicien. Il monte des populations contre les autorités de l'Etat", a indiqué Yvon Kamach, ministre de l'Environnement.

Néanmoins, le gouvernement reconnait la faiblesse dans le processus d'attribution du permis d'exploitation minière aux entreprises chinoises et se propose de prendre un arrêté de régularisation pour que le fond séquestre prévu par le code minier soit institué. A ce jour, environ 12 millions de francs Cfa sont disponibles pour la construction des forages conformément au cahier de charge de ses entreprises selon le gouvernement.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Selon le représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, ce qu’il faut aujourd’hui pour lutter » ...la suite
La connexion avec des groupes armés peuls du Sahel se rapproche dangereusement de Bangui. Il n’ y a guère que les protagonistes de l’Accord » ...la suite
Lu pour vous MANKEUR NDIAYE, un ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal qui dirige la mission de maintien de la paix de l'ONU en R » ...la suite
En cinq ans, d'exaction en exaction, la milice d'auto défense peule a étendu son emprise sur le nord-ouest du pays. Deux militaires de l'armée c » ...la suite
La France célèbre les 80 ans de l'appel du 18 juin 1940. Pour beaucoup de Français, les premiers mois de la France libre sont associés à l'exil » ...la suite
La République de Centrafrique a réalisé « des progrès importants pour faire avancer les réformes politiques», a assuré le secrétaire généra » ...la suite
A la suite de la décision du Conseil d'Etat vendredi, le chercheur François Graner revient sur sa victoire pour obtenir l'accès aux archives sur le » ...la suite
Les garants et facilitateurs de l'accord de paix du 6 février 2019 entre l'Etat centrafricain et les rebelles ont fermement condamné mercredi les d » ...la suite
Ce mardi matin, en Centrafrique, c’est en toute discrétion qu’a été transféré depuis l’aéroport de Bangui une personnalité recherchée pa » ...la suite
Comment expliquer l’afflux soudain de nouveaux dossiers devant la Cour pénale spéciale (CPS) ? Le tribunal mixte – qui reste sans procès cinq a » ...la suite