Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » TRADEX S'INSTALLE UN PEU PLUS EN RCA
 TRADEX S'INSTALLE UN PEU PLUS EN RCA

Lu pour vous

 

https://www.camer.be

 

La station de Damara qui a été inaugurée est la sixième station-service en terre centrafricaine

Tradex ambitionne devenir sous peu le leader de la distribution des produits pétroliers en Centrafrique. Pour ce faire, elle a lancé en 2017 un programme de réhabilitation/ rénovation du réseau de stations-service en république centrafricaine. Ce programme vise à impulser une nouvelle dynamique dans les activités de Tradex en RCA.
L'inauguration ce jour (26 juillet ndlr) de la nouvelle station-service de Damara par le ministre du développement de l'énergie et des ressources hydrauliques Hubert Bertrand Djono Ahaba en présence de Jean Perial Nyodog le PCA de Tradex s'inscrit donc dans cette logique.

Située à 70 kilomètres de la capitale Bangui, la nouvelle station Tradex de Damara est l'unique station-service dans la ville de Damara. TRADEX Damara est ainsi construite sur une superficie de 1 200 m² et dotée d’une capacité de stockage de 25 000 litres de carburants, répartie en 10 000 litres de Super, 10 000 litres de Gasoil et 5 000 litres de Pétrole lampant. Elle dispose d’une capacité de stockage de 100 bouteilles de gaz. Ce nouveau point de vente est un concentré de technologies innovantes, protectrices de l’environnement et représente un investissement d’environ 360 millions de Francs CFA.

Cette réalisation qui intervient après les rénovations des stations-services de Mbaïki, Berbérati et LBB à Bangui vient porter à 6 le nombre de stations-service TRADEX opérationnelles en Centrafrique, un nombre qui passera à 9 dans quelques semaines, avec l’ouverture imminente des stations-service SOFITEL, GARE DU NORD et MARABENA. Le réseau compte terminer ainsi l’année avec 24 stations-service en terre centrafricaine.

C'est dans cette logique que réagissant à la suite de la cérémonie d’inauguration Perrial Jean NYODOG, Président du Conseil d’Administration de TRADEX CENTRAFRIQUE déclarera que : « Notre objectif en République Centrafricaine est d’être toujours plus proche de notre clientèle, de contribuer à la consolidation de la paix, à la lutte contre le chômage des jeunes et à un retour à la normale sur l’ensemble du territoire national. En mettant à la disposition des centrafricains où qu’ils se trouvent sur le territoire, des produits pétroliers de qualité, nous agissons en messagers de la paix, renforçant l’espérance d’une Centrafrique unie et triomphante».

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La résistance aux médicaments contre le paludisme va-t-elle s'étendre à l'Afrique ? C'est la question que posent des scientifiques africains, regr » ...la suite
Pendant l'été, certaines églises françaises reçoivent le renfort de prêtres étrangers pour pouvoir animer les messes quotidiennes. Le diocèse » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) se réjouit de la tenue d’ » ...la suite
Après une période trêve, les CNS ont mis la barre haute. Ils ont déguerpi mardi 20 août 2019, les commerçants qui occupent la voie publique au m » ...la suite
La population de ces mammifères a diminué de quelque 40% entre 1985 et 2015. Beaucoup craignent une "extinction silencieuse" des girafes en Afri » ...la suite
Fils de l’ex-empereur de Centrafrique, Jean-Serge Bokassa est revenu au château de Villemorant à Neung-sur-Beuvron pour la première fois. C’ » ...la suite
Le premier congrès du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique de Centrafrique (REFELA) a ouvert ses travaux mercredi 14 août 2019 à Bangui. Du » ...la suite
C’est désormais chose faite ! La deuxième phase de livraison d’armes promises par la Fédération de Russie à la République Centrafricaine est » ...la suite
Les 183 parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) se préparent » ...la suite
Après de houleux débats, le code électoral, rejeté une première fois par la Cour constitutionnelle et renvoyé pour modification devant le Parlem » ...la suite