Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RNL
Nouvelles nationales sur RNL

La RCA en alerte maximale contre plusieurs épidémies

 

https://www.radiondekeluka.org jeudi 1 août 2019 15:27

 

Un fait inédit a atteint le pic dans plusieurs zones du pays. La République Centrafricaine fait face au premier semestre 2019 à plusieurs épidémies. Le gouvernement justifie cette situation par la vulnérabilité du pays et organise un plan de riposte et de prévention de concert avec les partenaires.

La variole de singe ou monkey pox a été déclarée en septembre 2018 dans sud du pays principalement dans la Lobaye. Ensuite, l'hépatite E et la fièvre jaune déclarés à Bocaranga au nord-ouest du pays. Si le gouvernement s'organise dans la réponse aux urgences, la souche au virus de la poliomyélite a été découverte à Bimbo et dans Bambari dans la Ouaka.

Devant cette situation, le gouvernement a lancé en juin dernier une vaste campagne de vaccination dans les zones touchées. C'est dans ce contexte qu'il ouvre un front de guerre contre l'Ebola déclaré par l'OMS un problème de santé mondial.

Comment expliquer cette montée en puissance des épidémies dans le pays ? La réponse selon le gouvernement réside dans la vulnérabilité du pays selon le Dr Pierre Somsé. " Ce qui justifie les épidémies c'est la vulnérabilité du pays. Les populations sont confinées et n'ont pas accès au soin de  santé y compris les enfants et dans ces conditions l'immunité collective de la population s'est effondrée laissant ainsi la porte ouverte aux épidémies" a-t-il justifié.

Dans ces conditions, il ne faut pas céder à la panique et le ministre Pierre Somsé rassure l'opinion des dispositifs de prévention. " Toutes ces épidémies font l'objet de riposte, ce sont des épidémies dont certaines sont classiques et nous sommes équipés pour y faire face" a rassuré le n°1 de la santé en Centrafrique.

La République Centrafricaine intensifie la campagne dans les zones frontalières avec le Congo et l'Ouganda

 

 

RCA : vers un accord tripartite pour le rapatriement des réfugiés

 

https://www.radiondekeluka.org jeudi 1 août 2019 16:06

 

La RCA, le Congo et le HCR veulent instaurer un cadre légal pour le rapatriement des réfugiés.  Les 3 parties se réunissent jeudi et vendredi sont   à Bangui pour discuter de la question des Centrafricains vivant au Congo Brazzaville.

Au centre de ces discussions, le rapatriement volontaire des réfugiés centrafricains vivant au Congo où une partie s'est volontairement rentrée au bercail avec l'appui du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, UNHCR.

Cette rencontre est fructueuse pour Virginie Baïkoua, ministre de la Famille et de l'action humanitaire. "Nous ouvrons ces travaux dans le but d'aller vers la signature d'un accord tripartite permettant le retour des compatriotes réfugiés au Congo", a indiqué la ministre Virginie Baïkoua.

Il y a d'ores et déjà un précédent en la matière surtout avec certains Etats voisins du pays. "Nous avons déjà par le passé signé un accord similaire avec le Cameroun et le Congo. Nous sommes en train de nous donner tous les moyens de ramener tous nos compatriotes qui se sont réfugiés à l'étranger" a-t-elle ajouté.

La volonté des parties s'inscrit dans le cadre de l'accalmie enregistrée à Bangui, capitale politique centrafricaine. "Il est aujourd'hui hors de question pour nos compatriotes de vivre le calvaire en vivant sur le site alors que Bangui retrouve progressivement la stabilité et la sécurité" a déclaré Mme Baïkoua.

Le retour des déplacés externes constitue la priorité des priorités du gouvernement depuis le lancement de l'opération "Noël à la Maison" qui a vu la disparition des sites des déplacés dans la ville de Bangui.

Plus de 600 Centrafricains ont déjà volontairement regagné le pays.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Des dizaines de personnes ont été tuées le week-end dernier dans des affrontements intercommunautaires entre miliciens à Bria, ville diamantifère » ...la suite
Entre février 2019 et janvier 2020, 53 personnes ont été tuées par la rougeole en Centrafrique, a annoncé samedi le ministre de la Santé, appela » ...la suite
Des affrontements meurtriers intercommunautaires opposent depuis samedi soir des miliciens pour le contrôle de la ville de Bria, dans l'est de la Cen » ...la suite
Un projet de loi portant création de cette commission a été remis au chef de l’Etat. Celle-ci ne sera pas destinée à juger les crimes mais à a » ...la suite
En Centrafrique, le ministre de la Santé déclare une épidémie nationale de rougeole. Bangui et de nombreux districts sont touchés. Plus de 3 600 » ...la suite
La République centrafricaine connaît toujours une crise humanitaire grave et complexe. 2,6 millions de personnes ont besoin d'assistance et de prote » ...la suite
J’avais décidé de rencontrer, les parents d’élèves pour la première fois depuis que je suis chef de l’Etat, il y a treize ans aujourd’hui » ...la suite
En janvier puis avril 1979, en Centrafrique, un mouvement de protestation de lycéens est réprimé dans le sang. La contestation s'étend et conduit » ...la suite
Face aux multiples cas d’abus sexuel dont, sont victimes les mineurs qu’auraient commis certains responsables ecclésiastiques, l’Eglise Catholi » ...la suite
Relancée le 13 janvier à Bangui, la phase de sensibilisation consiste à présenter le réseau des volontaires pour la démocratie aux autorités co » ...la suite