Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique : des éléments rebelles condamnés à de lourdes peines de prison
Centrafrique : des éléments rebelles condamnés à de lourdes peines de prison

 

French.china.org.cn | Mis à jour le 08-08-2019

 

Six ex-combattants d'un groupe armé ont écopé de lourdes peines d'emprisonnement mardi et mercredi lors de la session criminelle 2019 organisée par la Cour d'appel de la ville de Bouar (ouest) en Centrafrique.

Les condamnés sont des ex-éléments du Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) dans la ville centrafricaine de Ngaoundaye (extrême nord-ouest). Leurs peines varient entre dix et quinze ans pour association de malfaiteurs et détentions illégales d'armes et munitions de guerre, a indiqué mercredi le président de la Cour, Aimé Pascal Delimo.

Delimo a aussi fait mention de la confiscation des armes saisies au profit de l'Etat centrafricain.

La défense des condamnés dispose de trois jours, suivant la procédure, pour pourvoi en cassation. 

Source: Agence de presse Xinhua

1 commentaire

N
LA COUR D'APPEL DE LA VILLE DE BOUAR CONDAMNE 6 EX COMBATTANTS DU MPC A DES PEINES ALLANT DE 10 A 15 DE PRISON. QU'ON NOUS DISE:
1- DANS QUELLE PRISON VONT-ILS PURGER LEURS PEINES ? EST-CE A LA MAISON D'ARRÊT DE BOUAR OU A NGARABGA A BANGUI ?
2- EST-CE VRAIMENT SÛR QU'EN CENTRAFRIQUE, LES PRISONNIERS BOUAR OU A NGARABGA A BANGUI ?
2- EST-CE VRAIMENT SÛR QU'EN CENTRAFRIQUE, LES PRISONNIERS CONDAMNES A 15 OU 20 ANS PURGENT LA TOTALITE DE LEURS PEINES ?
3- Y A T'IL DES PRISONS DE HAUTE SECURITE EN CENTRAFRIQUE CAPABLES DE GARDER EN DETENTION DES CONDAMNES PENDANT 20 ANS OU PLUS ?
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Prudence avec la Russie La volonté de rapprochement avec la Russie annoncée par le président français à l’été doit encore se concrétiser. » ...la suite
La Centrafrique a besoin de 401 millions $ pour répondre à ses besoins humanitaires en 2020. C’est ce qu’a indiqué le Bureau des Nations unies » ...la suite
Le ministre de la défense a décidé de relever de ses fonctions le commandant du Bataillon camerounais de la Minusca. Joseph Beti Assomo explique » ...la suite
Le procès des crimes commis à Bangassou en 2017 s'est ouvert ce 15 janvier à Bangui, en Centrafrique. Kévin Béré Béré, l'un des commandants de » ...la suite
Deux chefs de milice et 29 de leurs hommes sont jugés pour leur responsabilité dans le massacre en 2017 de nombreux civils et le meurtre de 10 casqu » ...la suite
Le gouvernement centrafricain a vivement condamné ce mardi les récentes violations de l'accord de paix du février 2019 par le groupe armé l'Union » ...la suite
En Centrafrique, l'ancien président Michel Djotodia qui s’est présenté comme « un homme de paix », a quitté Bangui lundi 13 janvier après un » ...la suite
Le comité d'enquête russe le confirme : un vol à main armée est à l'origine de l'assassinat de trois journalistes russes en République centrafri » ...la suite
Conditions posées par l'ex-président François Bozizé pour rencontrer le Président Faustin Archange Touadera (Voir Communiqué de la Présidenc » ...la suite
Trois cent quarante militaires formés par des instructeurs russes sont désormais autorisés à rejoindre les rangs des Forces armées centrafricaine » ...la suite