Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RNL
Nouvelles nationales sur RNL

RCA : le conseil de Sécurité de l'ONU dresse un tableau sombre de la situation sécuritaire

 

https://www.radiondekeluka.org/ jeudi 8 août 2019 13:18

 

Dans un rapport publié le 30 juillet 2019, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a dressé un tableau sombre de la situation sécuritaire, ces deux dernières années en Centrafrique. Il encourage les pays voisins du pays à l'appuyer dans l’application de l’Accord de paix.

Le document de 168 pages brosse la situation sécuritaire, humanitaire, économique de la période de 2017 à 2019. Le rapport mentionne entre autre que des éléments de groupes armés signataires de l’Accord de paix commettent presque chaque jour des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Selon le document, au cours des cinq premiers mois de l’année 2019, 616 incidents touchant des travailleurs, locaux ou humanitaires ont été enregistrés. La question de retour des déplacés internes continuent de faire débat. Le rapport fait état de violations graves du droit international humanitaire dans certaines régions du pays. La ville de Bria dans la Haute-Kotto et de Zangba dans la Basse-Kotto ont été mentionnées. Dans ces localités, des éléments ex-Séléka et Antibalaka, détenteurs illégaux d'arme, ont notamment entravé l’acheminement de l’aide humanitaire et se sont attaqués à des civils.

De nouveaux cas de recrutement d’enfants soldats ont par ailleurs été constatés. L’implication continue de groupes armés dans des trafics d’armes fait également douter de leur volonté d’accepter le rétablissement de l’autorité de l’État. Le rapport renseigne sur les filières et itinéraires d’approvisionnement en armes du groupe 3R auprès de réseaux basés au Tchad, ainsi que sur la manière dont les ex-Séléka du FPRC et de l’UPC continuent de se ravitailler en armes au Tchad et auprès d’éléments des Forces d’appui rapide opérant en territoire soudanais.

Le document indexe également l’Office centrafricain de répression du banditisme (OCRB) dans des atteintes graves aux droits de l’homme commises à Bangui.

Il ressort également du rapport que les autorités centrafricaines ont autorisé plusieurs entreprises privées à importer des quantités significatives d’explosifs et du matériel connexe, y compris des détonateurs, qui ne sont pas stockés conformément aux normes internationales de sûreté et de sécurité.

Enfin, le conseil de sécurité salue l’initiative prises par les Gouvernements centrafricain et camerounais de tenir la 12ème session de leur commission mixte en mai 2019. Il encourage les autres pays voisins de la RCA à mettre en place de telles commissions.

 

RCA : Le RCPCA décaissé à 54%, une avancée significative

 

https://www.radiondekeluka.org/ mercredi 7 août 2019 11:40

 

Plus de 1400 millions de dollars soit 717 milliards de francs Cfa ont été déjà décaissés soit 54% sur plus de 1200 milliards de francs Cfa promis par les bailleurs de fonds dans le cadre du Plan national de relèvement et de consolidation de la paix (RCPCA) et du Cadre d'engagement mutuel (CEM). Données communiquées ce 5 août à Bangui par Michel Yogo, secrétaire général du RCPCA-CEM en marge de la 2e session ordinaire des Conseillers économiques et sociaux qui se poursuit.  

"Le taux de décaissement est aujourd'hui à 54%. Au niveau du secteur de la santé, l'éducation, la sécurité, il y a une amélioration progressive de la situation socio-économique", s'est félicité Michel Yogo, secrétaire général du RCPCA-CEM.

A Bangui et Bimbo, le gouvernement a réalisé plusieurs œuvres sociales avec le soutien des partenaires. "Le pont de Sapéké, la mairie et le marché de Bimbo en sont des réalisations. Des bâtiments sont construits au lycée Technique et au lycée Technique Féminin à Bangui", a indiqué M Yogo.

Dans certaines villes de provinces à l'exemple de Sibut dans la Kémo, "le lycée et le centre d'imagerie médicale de l'hôpital" réhabilités en sont des illustrations selon le secrétaire général.

L'insécurité dans les zones encore sous contrôle des groupes armés n'a pas permis au Secrétariat Technique du RCPCA de mettre en œuvre les projets retenus.

"Quant à certaines zones qui ne sont couvertes par les projets du RCPCA, nous avons rassuré qu'à ce jour, le gouvernement a pris l'engagement d'assurer l'équilibre au niveau régional", a conclu Michel Yogo.

Le Plan national de relèvement et de consolidation de la paix (RCPCA) et du Cadre d’engagement mutuel (CEM), a été officiellement lancé le 17 novembre 2016 à Bruxelles en Belgique.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les députés centrafricains sont convoqués en session extraordinaire à partir de ce vendredi 18 septembre 2020. Durant 6 jours, ils examineront et » ...la suite
Plus de deux millions trois cent mille personnes, soit environ la moitié de la population de la République Centrafricaine vivent dans un état d’i » ...la suite
Les conséquences de la pandémie sont avant tout sociales. Pour une cinquantaine de décès officiels dus au virus, des milliers de personnes ont vu » ...la suite
C’est une initiative du mouvement « Touadera Notre solution », lors d’une rencontre d’échange entre anciens étudiants ressortissants de l’ » ...la suite
Au total 150 dossiers et 600 incidents sont enregistrés au greffe de la Cour Pénale Spéciale et plusieurs suspects en détention provisoire. C’es » ...la suite
Le groupe armé 3R dirigé par Sidiki Abbas ne s'avoue pas vaincu. Face au déluge de feux de la force conjointe Faca-Minusca, les éléments de 3R op » ...la suite
Le procureur général près la Cour d’appel de Bangui, le magistrat Éric Didier Tambo alias supra national a réagi à l’arrestation de l’aut » ...la suite
La situation du pays, où des élections doivent se tenir en décembre, reste extrêmement précaire compte tenu de la présence de nombreux groupes a » ...la suite
Les évêques de Centrafrique ont vivement dénoncé la mainmise des groupes armés qui ravagent le pays dans une lettre publiée dimanche, alors qu'a » ...la suite
Suite aux nombreux cas de braquages enregistrés de la ville de Bangui ces derniers mois, la gendarmerie nationale a lancé le samedi 05 septembre 202 » ...la suite