Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : Un ministre accuse le maire de Bangui de détournement
Centrafrique : Un ministre accuse le maire de Bangui de détournement

Le maire de Bangui accusé de malversation financière

 

https://www.bbc.com/afrique/region-49327530  13 août 2019

 

C'est le ministre centrafricain de l'Administration du territoire, qui a accusé l'actuel Maire de Bangui, grand allié du président Touadéra, de malversation financière.

Selon le ministre, sur plus de 2 milliards FCFA de recettes perçues, seulement 13 millions ont été investis en faveur de la population, soit un taux de 0,6% pour l'ensemble du montant.

selon le correspondant de la BBC, Un rapport du Ministère de l'Administration du territoire publié la semaine dernière à Bangui, note que la masse salariale et les "assimilés" de 2018, occupent plus de 141% des recettes propres de la commune.

Augustin Yangana Yahoté, en charge de l'Administration du territoire explique que la goutte d'eau qui a débordé le vase, est le rejet du compte administratif de la Mairie de Bangui.

La présidentielle fixée au 27 décembre en Centrafrique

Un consensus trouvé en Centrafrique

 

Interrogé, le Maire de la ville de Bangui, mis en cause dans cette affaire, qui s'est réservé de tout commentaire pour l'instant, a révélé qu'il y'a beaucoup de contre-vérités dans le rapport produit par son ministère de tutelle.

Il a promis de réagir après s'être entretenu sur le sujet avec le Président de la République, son allié du second tour de la Présidentielle de 2016.

L'on signale que le phénomène de détournements chroniques qui affecte tous les secteurs de l'administration publique en Centrafrique a amené la Haute Autorité à la Bonne Gouvernance à faire une dénonciation publique début août, annonçant des actions judiciaires.

Le Ministre remet le sort de l'actuel maire entre les mains des inspections générales d'Etat et des Finances.

 

 

Centrafrique : Un ministre accuse le maire de Bangui de détournement

 

https://africtelegraph.com  BY: ABDOULAYE TRAORE 13 AOÛT 2019

 

Émile-Gros Raymond Nakombo, maire de Bangui, est accusé par le ministre centrafricain de l’Administration du territoire de malversation financière.

Le ministre en charge de l’administration du territoire a chargé le maire de Bangui. Il l’accuse d’être l’auteur de malversations financières.

Sur plus de 2 milliards FCFA de recettes perçues, rapporte BBC, seulement 13 millions ont été investis en faveur de la population, soit un taux de 0,6% pour l’ensemble du montant.

Le maire de Bangui n’a pas fait de commentaire pour le moment et souhaite s’entretenir avec le Chef de l’Etat Archange Touadera avant de réagir.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La ville russe de Sotchi va accueillir du 22 au 24 octobre prochain le tout premier sommet Russie-Afrique, une rencontre, certes placée sous le signe » ...la suite
Suite à une campagne visant à exploiter le contentieux commercial qui oppose TELECEL CENTRAFRIQUE à PCCW GLOBAL LIMITED pour ternir l'image de marq » ...la suite
Après presque trois décennies en retrait, Moscou veut revenir en Afrique. Pour marteler cette ambition face à l'Occident mais aussi la Chine, Vladi » ...la suite
Dans le cadre des efforts pour la normalisation de la situation sécuritaire à Birao, préfecture de la Vakaga (nord-est de la RCA) et conformément » ...la suite
e président Rwandais, Paul Kagame, effectuera une visite officielle à Bangui, capitale de la République Centrafricaine, le mardi 15 octobre 2019. V » ...la suite
Le Sénégal a fini de rendre hommage à ses trois soldats (le Capitaine Gorgui Foune, l’Adjudant-chef Ndiaw Coulibaly et le Sergent-chef Mady Coly) » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a annoncé mercredi, au cour » ...la suite
Au Sénégal, y a-t-il un secteur de la vie nationale qui soit inamovible au point de ne jamais faire l’objet d’introspection en cas de pépin ? E » ...la suite
La Centrafrique est devenue ce pays étrange où la frontière est ténue entre les groupes armés, la vie universitaire et l’engagemetn humanitaire » ...la suite
Le Comité exécutif de suivi de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine du 6 février (APPR-RCA), a exp » ...la suite