Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Faustin-Archange Touadéra: en RCA, «les armes doivent se taire»
Faustin-Archange Touadéra: en RCA, «les armes doivent se taire»

 

Par RFI Publié le 13-08-2019 Modifié le 13-08-2019 à 08:35

 

La RCA fête, ce 13 août, le 59e anniversaire de son indépendance. Alors que le pays vit une crise militaro-politique depuis plusieurs années, le chef de l’État, le professeur Faustin-Archange Touadéra, a prononcé une déclaration qui appelle au patriotisme et à l’unité du pays alors qu’un accord de paix critiqué a été signé en février 2019 à Bangui entre le gouvernement et quatorze groupes armés.

Le chef de l’État appelle les Centrafricains à s’inspirer de l’esprit du 13 août qui a permis aux pères fondateurs d’accéder à l’indépendance. Pour Faustin Archange Touadera, « les armes doivent se taire et laisser la place à la réconciliation et à la reconstruction. J’entends ici et là des voix contraires, discordantes s’élever dans le pays. J’entends ces voix qui s’interrogent. Je les comprends. »

Pas de paix sans dignité

« À ceux qui doutent, mon message est le suivant, poursuit le chef de l'État : nul accord de paix n’est parfait. Cet accord est à l’image de ce que nous sommes des êtres perfectibles mais cet accord est ce que nous avons de plus proche d’une paix définitive et durable. A ceux qui douteraient encore je tiens à les rassurer qu’il n’y a pas de paix possible si la dignité n’est pas rendue aux victimes, pas de paix possible si nous n’accédons pas aux demandes des victimes, pas de paix possible si la justice n’est pas au rendez-vous. »

« Mes chers compatriotes, conclut Faustin Archange Touadera, je vous invite tous à apporter votre petite pierre à l’édifice. Il nous appartient désormais de relever ensemble ce défi soyons les volontaires de la paix. »

 

1 commentaire

M
Bien dit!!

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Russie soutient ouvertement depuis 2018 le gouvernement de Touadéra, notamment grâce à un accord bilatéral de défense et de nombreux paramilit » ...la suite
Alors que des discussions ont été engagées entre les émissaires de la CEEAC, la Communauté des États d’Afrique centrale et plusieurs acteurs d » ...la suite
Le Président de la République, Paul BIYA, a reçu en audience dans l’après-midi de mercredi 10 février 2021, la Ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
La mise en œuvre de l'accord de paix du 6 février 2019 (APPR-RCA) entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés devrait créer les condit » ...la suite
Je voudrais avant tout propos, vous inviter à observer avec moi, une minute de silence à la mémoire de l’Imam KOBINE LAYAMA, messager de paix et » ...la suite
Pour la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, la réconciliation nationale passe aussi par la reddition des comptes pour mettre un terme » ...la suite
Le dialogue inclusif sollicité par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, s’intègre dans la mouvance de » ...la suite
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines "à entamer un véritable dialogue politique i » ...la suite
En plus des attaques des groupes rebelles pour empêcher le déroulement du processus électoral en Centrafrique, le refus par l’opposition de parti » ...la suite
La coalition de l'opposition en Centrafrique a annoncé mardi 2 février se retirer entièrement des élections législatives, dénonçant un « simul » ...la suite