Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » RCA : le REFELA plaide pour l'engagement des centrafricaines aux prochaines échéances électorales
RCA : le REFELA plaide pour l'engagement des centrafricaines aux prochaines échéances électorales

 

https://www.radiondekeluka.org  jeudi 15 août 2019 12:08

 

Le premier congrès du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique de Centrafrique (REFELA) a ouvert ses travaux mercredi 14 août 2019 à Bangui. Durant deux jours, les autorités locales vont non seulement partager leurs expériences mais échanger également sur l’engagement des femmes dans la vie locale.

Présidé par Brigitte Touadéra, 1ère dame de Centrafrique, ce congrès a mobilisé des femmes venues des 16 préfectures du pays, des huit arrondissements de Bangui, des Etats voisins et amis comme le Cameroun, le Congo et la Côte d’Ivoire. Les assises visent à encourager les présidentes des délégations spéciales des villes centrafricaines à s’engager dans la prise de décision au niveau politique et local.

"Nous avons été invitées par les élues locales de Centrafrique pour venir les accompagner dans la tenue de leur assemblée générale qui va voir la création du REFELA. Il faut que les femmes participent à la vie locale, qu'elles en soient les gestionnaires ", a souligné Dao Macoura, maire de la Commune de Foumbolo en Côte d’Ivoire et présidente du REFELA.

Dans son projet, le REFELA a inscrit "toutes les préoccupations et les priorités des femmes" citant en exemple "les questions de l'enfance, de l'autonomisation de la femme et les questions de gouvernance", a mentionné Dao Macoura estimant qu'il faut "valoriser les femmes".  

"Je pense qu'au niveau de la décentralisation, chaque pays a ses réalités. Je pense que bientôt la République Centrafricaine ira aux élections. J'encourage les femmes à se mobiliser, à se porter candidates pour aller briguer des postes électifs", a souhaité la présidente du REFELA. Et pour Mme Dao, "cela ne peut pas se faire sans que les femmes elles-mêmes s'engagent en ayant l'ambition, la persévérance et la détermination pour affronter les prochaines échéances électorales".

L'ancienne présidente centrafricaine de la transition, Catherine Samba-Panza, dit soutenir la mise en place du REFELA au niveau de la Mairie de Bangui pour trois principaux points. "Le premier travail des femmes consiste à se regrouper pour mieux réaliser les activités. Le second point, elles doivent réfléchir à comment faire pour augmenter leur effectif dans les municipalités. En point 3, qu'est-ce qu'elles doivent faire pour la population afin de ramener la paix et le vivre ensemble",  a indiqué Mme Samba Panza.

Le Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique est une organisation panafricaine créée en 2011.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Patrouilles à Birao et environs pour prévenir l’arrivée d’éléments armés, renforcement de la sécurité autour du camp des déplacés, discu » ...la suite
Des affrontements opposant deux groupes armés, le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) et le Mouvement des libérateurs cent » ...la suite
La présidente de la Cour constitutionnelle, dont le mandat a récemment été renouvelé a reçu, mercredi, la visite de son homologue de la Républi » ...la suite
Le pangolin est l’animal le plus braconné au monde. C'est le cas en Centrafrique où le Code de protection de la faune de 1984 classe cette espèce » ...la suite
Bangui, le 28 août 2019 - « Le retour des personnes déplacées internes à Bossangoa se fera », a garanti mercredi le Préfet de l’Ouham, le C » ...la suite
La résistance aux médicaments contre le paludisme va-t-elle s'étendre à l'Afrique ? C'est la question que posent des scientifiques africains, regr » ...la suite
Pendant l'été, certaines églises françaises reçoivent le renfort de prêtres étrangers pour pouvoir animer les messes quotidiennes. Le diocèse » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) se réjouit de la tenue d’ » ...la suite
Après une période trêve, les CNS ont mis la barre haute. Ils ont déguerpi mardi 20 août 2019, les commerçants qui occupent la voie publique au m » ...la suite
La population de ces mammifères a diminué de quelque 40% entre 1985 et 2015. Beaucoup craignent une "extinction silencieuse" des girafes en Afri » ...la suite