Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RFI
Nouvelles nationales sur RFI

RCA: la Cour des comptes épingle la gestion de l'Assemblée nationale

 

Par RFI Publié le 18-08-2019 Modifié le 18-08-2019 à 07:16

 

La Cour des comptes centrafricaine a rendu son rapport concernant la vérification des comptes et de la gestion de l’Assemblée nationale pour la période allant du 1er juin 2016 au 30 septembre 2018. La procédure fait suite à la saisine du président de l’Assemblée nationale, le 10 septembre 2018. Abdou Karim Meckassoua, le président de la chambre des députés qui avait saisi la Cour des Comptes, a été destitué le 26 octobre suivant. Le rapport très détaillé, dont RFI s’est procuré une copie, révèle de nombreux dysfonctionnements.

« La période soumise au contrôle a été opaque » affirme le rapport de la Cour des comptes. Une opacité liée notamment à la faiblesse du règlement financier de l’Assemblée nationale ainsi qu’au non-respect des lois et règlements en matière des finances publiques.

Les dysfonctionnements sont nombreux : mauvaise tenue de la comptabilité, recrutement anarchique et pléthorique du personnel, non-respect des procédures, discordance dans les comptes, erreurs de calculs, etc.

Par ailleurs le rapport revient sur différentes affaires notamment celle  des travaux de la toiture du Parlement, des véhicules de l’Assemblée ou encore des kits de campagne…

Des dossiers qui avaient valu à Abdou Karim Meckassoua sa procédure de destitution. Plusieurs autres personnalités sont citées dans ces affaires. L’ensemble a été un contrôle « fastidieux » note la cour qui conclut que « les irrégularités décelées suivront la procédure juridictionnelle. »

 

 

RCA: début de la construction d'une base logistique pour lever l'embargo sur les armes

 

Par RFI Publié le 17-08-2019 Modifié le 17-08-2019 à 00:42

 

Les autorités centrafricaines continuent à se concentrer sur la reconstruction de l’armée. Ce jeudi 15 août à 22km de Bangui, le président Touadera a posé la première base de la future grande base logistique militaire.

La base logistique s’étendra sur 176 hectares et sera constitué notamment de 5 entrepôts et d’une base de vie pour 800 personnes. Selon Marie-Noëlle Koyara, ministre de la défense et de la reconstruction des armées, « il s'agit de la construction de la plus grande base logistique militaire, chargée d'apporter un soutien matériel aux forces armées dans les situations de défis sécuritaires qui se posent à nous. Les exemples de projection et des opérations récentes montrent tout l'intérêt d'avoir une logistique adaptée aux besoins et à laquelle il convient de conférer toute la place que le soutien des forces nécessite. »

Les forces armées centrafricaines (FACA) sont formée par la force européenne (EUTM) et des instructeurs russes. Mmais les défis vont au-delà de la formation. Un embargo sur les armes pèse depuis 2013 sur le pays, faute notamment d’infrastructures correctes - aujourd’hui les FACA vivent dans les quartiers ou dans des camps dans Bangui - et de capacités logistiques pour s’assurer de la traçabilité des armes notamment. 

La création d’entrepôts de munition et d’une chaîne logistique plus efficace doit donc contribuer à remplir les conditions de la levée de l’embargo. Cette base vient aussi s’insérer dans une vision plus générale.

« Nous avons opté pour une armée de garnisons, a déclaré le président Faustin Archange TouaderaNos bases se situent en ce moment en pleine ville, et ne sont plus adaptées aux nouvelles situations. Nous devions donc redimensionner cela et c'est pour cela que nous avons choisi cette base de PK22. mais ce n'est que le début. »

La construction de cette base devrait prendre un an et coûter 8,5 millions de dollars environ. Elle doit être la première base des 3 zones de défense. Les deux autres prévues devraient être bâties à Bangassou et à Ndele.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dr Pierre Somsé, Ministre de la Santé a indiqué au RJDH qu’il n’est pas atteint de Covid_19. Plusieurs informations ont confirmé la positivit » ...la suite
Signé le 6 février 2019 à Bangui, l'accord de paix conclu entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés actifs dans le pays, souffre de » ...la suite
Si la signature de l’accord de paix en février 2019 avait permis une diminution des actes de violences sur le terrain, les incidents sécuritaires » ...la suite
Le gouvernement fixe la période d’établissement de la liste électorale pour le 22 juin 2020 selon le décret n°20.182 signé par le président d » ...la suite
La ville de Obo dans le Haut-Mbomou, secouée le 20 mai 2020 par des affrontements entre les Forces armées centrafricaines et les combattants de l'UP » ...la suite
Les arrestations de membres de groupes armés, signataires de l’Accord de Khartoum, par la MINUSCA, ouvre une nouvelle période pleine d’incertitu » ...la suite
Les députés centrafricains viennent d'acter ce 25 mai 2020, la loi interdisant les emballages et sachets en plastique non biodégradables. Une avanc » ...la suite
La situation sécuritaire à Obo est au centre de préoccupation des leaders politiques et de la société civile. Ils appellent tous à une action po » ...la suite
La Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca) a arrêté un chef de guerre et huit de ses miliciens, impliqués dans les tueries qui ont fait » ...la suite
C'est dans un communiqué officiel publié en date du 17 mai que les autorités centrafricaines ont fait une mise au point sur les accusations contre » ...la suite