Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » L'UA menace de mesures punitives les acteurs faisant obstacle au dernier accord de paix en Centrafrique
L'UA menace de mesures punitives les acteurs faisant obstacle au dernier accord de paix en Centrafrique

 

French.china.org.cn | Mis à jour le 22-08-2019

 

L'Union africaine (UA) a averti jeudi les acteurs cherchant à faire obstacle à la mise en œuvre du dernier accord de paix en République centrafricaine (RCA) qu'ils devraient s'abstenir de tout acte répréhensible.

Cet appel urgent a été formulé par le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA-CPS) au cours de sa dernière réunion sur le processus de mobilisation des ressources, en soutien aux efforts de l'UA pour la mise en place de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA.

Le Conseil a averti que "les agitateurs et tous ceux qui chercheraient à faire obstruction à la mise en œuvre de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR) en RCA et du processus de paix dans son ensemble dans le pays seront tenus pour responsables", a déclaré l'UA dans un communiqué.

Elle a également réitéré son engagement à adopter des mesures sévères contre les individus ou groupes qui pourraient mettre en péril le processus d'application de l'accord, indiquant que "le Conseil reste déterminé à envisager des mesures punitives appropriées".

L'accord de paix, qui a été signé par le gouvernement de la RCA et 14 groupes armés dans la capitale Bangui en février dernier, est largement considéré comme un instrument politique crucial à la cessation de plusieurs années de conflits dans le pays.

Selon les Nations Unies, depuis l'éclatement du conflit en RCA en 2012, les affrontements entre la milice anti-Balaka à majorité chrétienne et la coalition rebelle Seleka à majorité musulmane ont entraîné la mort de milliers de civils, et deux personnes sur trois sont devenues dépendantes de l'aide humanitaire dans ce pays d'Afrique centrale.

 

Source: Agence de presse Xinhua

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
Un «godobe», enfant des rues en République centrafricaine, raconte ses rapports avec les militaires de l'opération Sangaris. Qu'est-ce que fair » ...la suite
Les affrontements entre groupes armés se poursuivent en Centrafrique. 24 miliciens ont été tués au nord-est de la Centrafrique, dans des combats e » ...la suite
L'assouplissement de l'embargo de l'ONU sur les armes à destination de la Centrafrique est une victoire symbolique pour le régime de Bangui. Mais il » ...la suite
L’Accord de Khartoum, signé le 6 février 2019, semble être sur le point de rejoindre les sept précédents accords de paix qui n’ont jamais pu » ...la suite
Une vingtaine de personnes dont un civil, ont perdu la vie dans les combats entre deux groupes armés dans l’extrême nord-est de la Centrafrique d » ...la suite
(Ecofin Hebdo) vendredi, 13 septembre 2019 10:58 - Chassé du pouvoir en 2013 par les rebelles de la Séléka et abandonné par ses pairs, l’ex-pré » ...la suite
Le chantier de Kolo situé à 25 Km de Mingala dans la Basse-Kotto a été assiégé ce 3 septembre 2019 par des combattants de l’UPC de Ali Darrass » ...la suite
Le président congolais Denis Sassou-Nguesso était reçu mardi 3 septembre à l’Élysée pour un déjeuner de travail avec le président Macron. S » ...la suite