Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Bangui : la sécurité publique déclare la guerre aux bandits dans le 6ème arrondissement
Bangui : la sécurité publique déclare la guerre aux bandits dans le 6ème arrondissement

 

https://www.radiondekeluka.org jeudi 22 août 2019 10:04

 

La montée de l'insécurité dans certains secteurs du 6ème arrondissement de Bangui inquiète les notables qui appellent au secours. Ils ont échangé mercredi 21 août 2019 avec le ministre de la sécurité Publique, Henri Wanzé Linguissara, qui promet des mesures répressives.

Au cours de cette rencontre présidée par le membre du gouvernement Henri Wanzé Linguissara, le député de la 1ère circonscription du 6ème arrondissement Augustin To-Sah Benza, Mme le maire Francette Catherine Makaké et les chefs de quartiers ont mis en exergue les vols à main armée, les braquages et les viols des jeunes filles devenus quasi quotidien dans la zone.

"Depuis un certain temps, il y a une recrudescence de braquages au niveau de Pétévo et surtout des 92 logements, des cas de viols et d'autres violences. Nous sommes venus voir le ministre pour rechercher des solutions à ces maux", a expliqué Augustin To-Sah Bénza.

Informé de la recrudescence des violences, le ministre de la Sécurité Publique, Henri Wanzé Linguissara a annoncé la mise en place d'un dispositif sécuritaire renforcé dans le 6ème.

"La population en a marre. Des dispositions seront prises pour que la population puisse avoir la quiétude et les bandits vont se croiser avec la police et la gendarmerie", a averti le membre du gouvernement.

Ces derniers temps, il est difficile de circuler au de-là de 20 heures dans le 6ème arrondissement au risque de se faire attaquer par des bandits. Dans la nuit de samedi 17 à dimanche 18 août 2019, deux personnes à moto ont été tuées dans une scène de cambriolage à proximité du pont Sapéké, reliant les 2ème et 6ème arrondissements. Les malfaiteurs ont pu emporter la moto après leur forfait.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dr Pierre Somsé, Ministre de la Santé a indiqué au RJDH qu’il n’est pas atteint de Covid_19. Plusieurs informations ont confirmé la positivit » ...la suite
Signé le 6 février 2019 à Bangui, l'accord de paix conclu entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés actifs dans le pays, souffre de » ...la suite
Si la signature de l’accord de paix en février 2019 avait permis une diminution des actes de violences sur le terrain, les incidents sécuritaires » ...la suite
Le gouvernement fixe la période d’établissement de la liste électorale pour le 22 juin 2020 selon le décret n°20.182 signé par le président d » ...la suite
La ville de Obo dans le Haut-Mbomou, secouée le 20 mai 2020 par des affrontements entre les Forces armées centrafricaines et les combattants de l'UP » ...la suite
Les arrestations de membres de groupes armés, signataires de l’Accord de Khartoum, par la MINUSCA, ouvre une nouvelle période pleine d’incertitu » ...la suite
Les députés centrafricains viennent d'acter ce 25 mai 2020, la loi interdisant les emballages et sachets en plastique non biodégradables. Une avanc » ...la suite
La situation sécuritaire à Obo est au centre de préoccupation des leaders politiques et de la société civile. Ils appellent tous à une action po » ...la suite
La Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca) a arrêté un chef de guerre et huit de ses miliciens, impliqués dans les tueries qui ont fait » ...la suite
C'est dans un communiqué officiel publié en date du 17 mai que les autorités centrafricaines ont fait une mise au point sur les accusations contre » ...la suite