Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » RCA : la mine d’or de Kolo à Mingala annexée par les hommes de l’UPC
RCA : la mine d’or de Kolo à Mingala annexée par les hommes de l’UPC

 

https://www.radiondekeluka.org vendredi 6 septembre 2019 05:57

 

Le chantier de Kolo situé à 25 Km de Mingala dans la Basse-Kotto a été assiégé ce 3 septembre 2019 par des combattants de l’UPC de Ali Darrassa. Des pertes en vies humaines ont été signalées.

Selon les informations, ce groupe armé signataire de l'accord politique de paix aurait mis en débandade les habitants de la localité. Le député de Mingala, Gabriel Tchima indique que le bilan de cette attaque n'est pas encore connu. Il déplore des pertes en vies humaines et le déplacement massif de population.

« Il y a tuerie d’hommes à Kolo mais le bilan n’est pas connu. Des détonations d’armes lourdes et légères des éléments de l’UPC ont été entendues du matin au soir », a indiqué Gabriel Tchima relevant que « pendant qu’on cherche la paix, Ali Darrasa a annexé les chantiers pour s’enrichir». Le chantier de Kolo a été annexé par des hommes armés remorqués à trois sur des motos en provenance de Bambari (Ouaka) et d’autres sur des chevaux venant de Bria (Haute Kotto).

Selon les informations, ces éléments sur place, vont attendre les renforts. « Nous sommes enclavés » s’est plaint le député Tchima, soulignant qu’un contingent népalais de la Minusca dépêché sur les lieux n’a pas pu atteindre son objectif à cause de la dégradation d’un pont.

Contacté par Radio Ndeke Luka, le chef de Bureau de la Minusca à Bambari indique que la ville de Mingala étant enclavée, empêche une intervention rapide des soldats de la paix.

2 commentaires

N
DESCRIPTION SIMPLE DES CHEFS REBELLES ET CHEFS DE GUERRE DE LA SELEKA: LEURS PERES SONT LES ROUNGHAS VENANT PRINCIPALEMENT DU TCHAD. ILS FURENT COMMERçANTS A BIRAO, NDELE ET BANGUI. ILS ONT FAIT FORTUNE A PARTIR DE LEURS COMMERCES QUI LEUR ONT PËRMIS DE DONNER PLUS OU MOINS D'INSTRUCTION A LEURS ENFANTS DEVENUS AUJORS COMMERCES QUI LEUR ONT PËRMIS DE DONNER PLUS OU MOINS D'INSTRUCTION A LEURS ENFANTS DEVENUS AUJOURD'HUI DES BANDITS DE LA SELEKA ET QUI EMMERDENT LES CENTRAFRICAINS. TOUS PARENTS COMME FILS OU PETITS FILS N'APPARTIENNENT A AUCUNE ETHNIE CENTRAFRICAINE QUE SONT LES NDRIS, BOURAKA, LANGBACHI, SANGO, NGBOUGOU, DENDJI, MBANGUI, YAKOMA, NZAKARA, ZANDE, BANDA, BANDA-LINDA, BANDA-MBRE, BANDA- YANGUERE, VARA, YAKPA, TONGBO, MOROUBA, NGAMA, SOUMA, SARA, SARA-KABA, KABA, TALI, KARE, GBAYA, GBAYA-KARE, GBAYA-KABA, GBAYA-KAKA, GBAYA-KOTOKO, GBAYA-BIANDE, GBAYA BOKARE, MANDJA, NGBAKA-MANDJA, KPATERE, NGBAKA, BAMENGA ETC ETC. ET TOUS SONT A 99,99 % CHRETIENS OU ANIMISTES. PAR CONTRE, LES ROUNGHA, 100 % MUSULMANS EST UN PEUPLE TCHADIEN ET VENU DU TCHAD. CE PËUPLE S'EST INSTALLE DANS LE NORD FRONTIERE AVEC LE TCHAD (BIRAO, NDELE) ET NE PRATIQUAIT QUE LE COMMERCE. SEULEMENT, CES ROUNGHA ONT LA PLUS MAUVAISE MANIERE DE VOUS NUIRE SI VOUS N'APPARTENEZ PAS A LEUR COMMUNAUTE: LE ROUNGHA VOUS RONGE PETIT A PETIT JUSQU'A VOUS AVALER ENTIEREMENT ET JE M'EXPLIQUE:
1- a) ILS NE FONT QUE DU COMMERCE, ILS SONT DANS 90 % D'ACTIVITES COMMERCIALES EN CENTRAFRIQUE ET NE S'INTERESSAIENT JAMAIS A LA POLITIQUE NI A L'ADMINISTRATION.
b) PETIT A PETIT LEURS ENFANTS SCOLARISES OU NON, S'INTRODUISENT DANS LA POLITIQUE CENTRAFRICAINE TOUT EN GARDANT UN PIED FERME DANS LES AFFAIRES COMMERCIALES DU PAYS (ILS PRATIQUENT LE COMMERCE DE TOUT GENRE DEPUIS LA VENTE DES PRODUITS MANUFACTURES JUSQU'A L'EXPLOITATION DES RESSOURCES MINIERES); EN UN MOT, ILS PRENNENT TOUT CE QUI LEUR RAPPORTE.
2- a) ATTENTION A VOUS QUAND VOUS FAITES LOUER UN PETIT LOCAL DE VOTRE MAISON A UN ROUNGHA;
b) IL LOUERA UNE PIECE A USAGE COMMERCIAL, PUIS UNE SECONDE ET A LA FIN IL LOUERA TOUTE VOTRE MAISON EN VOUS VERSANT UNE FORTE SOMME EN GUISE DE QUOTIENT SOUS FORME DE DEUX OU TROIS ANS DE LOYER.
c) PUIS, VIENT LE REVIREMENT: AVANT LA DUREE DE L'EXPIRATION DU QUOTIENT, LE DIT LOCATATAIRE VOUS RECLAME LE REMBOURSEMENT EN PARTIE OU EN TOTATILTE DU QUOTIENT VERSE POUR CAUSE DE DEPART DEFINITIF DU PAYS POUR RAISON FAMILIALE (PURE MENSONGE ET ESCROQUERIE).
d) LE PROPRIETAIRE DE LA MAISON N'AYANT PAS D'ARGENT A REMBOURSER, CE LOCATAIRE MALFRAT ENGAGE L'AFFAIRE EN JUSTICE ET GAGNE LE PROCES GRÂCE A DES AVOCATS BIEN PAYES.
e) LA JUSTICE DECIDE DONC DE VENDRE LA MAISON AFIN DE REMBOUSER LE LOCATAIRE ET LE NOUVEL ACQUEREUR DANS CETTE PROCEDURE N'EST QU'UN MEMBRE DE FAMILLE DU LOCATAIRE PLAIGNANT (ARRANGEMENT TOUT FAIT).
f) FIN DU DETOURNEMENT: UNE FOIS LE DETOURNEMENT TERMINE, L'ACHETEUR DEGUISE DISPARAÎT DE LA SCENE ET L'OCCUPANT DEFINITIF DE LA MAISON N'EST QUE L'ANCIEN LOCATAIRE.
3- ANALOGIE PAR RAPPORT AU CAS DES SELEKA EN CENTRAFRIQUE. ON LEUR A
» lire la suite
N
DESCRIPTION SIMPLE DES CHEFS REBELLES ET CHEFS DE GUERRE DE LA SELEKA:
LEURS PERES SONT LES ROUNGA VENANT PRINCIPALEMENT DU TCHAD. ILS FURENT COMMERçANTS A BIRAO, NDELE ET BANGUI. ILS ONT FAIT FORTUNE A PARTIR DANS LES COMMERCES QUI LEUR ONT PERMIS DE DONNER PLUS OU MOINS D'INSTRUCTION A LEURS ENFANTS FORMES DANS LES COMMERCES QUI LEUR ONT PERMIS DE DONNER PLUS OU MOINS D'INSTRUCTION A LEURS ENFANTS FORMES DANS DE BONNES ECOLES ET MALHEUREUSEMENT DEVENUS AUJOURD'HUI DES BANDITS DE LA SELEKA QUI EMMERDENT LES CENTRAFRICAINS. LES PARENTS, FILS OU PETITS FILS N'APPARTIENNENT A AUCUNE ETHNIE CENTRAFRICAINE QUE SONT LES NDRIS, BOURAKA, LANGBACHI, SANGO, NGBOUGOU, DENDJI, MBANGUI, YAKOMA, NZAKARA, ZANDE, BANDA, BANDA-LINDA, BANDA-MBRE, BANDA- YANGUERE, VARA, YAKPA, TONGBO, MOROUBA, NGAMA, SOUMA, SARA, SARA-KABA, KABA, TALI, KARE, GBAYA, GBAYA-KARE, GBAYA-KABA, GBAYA-KAKA, GBAYA-KOTOKO, GBAYA-BIANDE, GBAYA BOKARE, MANDJA, NGBAKA-MANDJA, KPATERE, NGBAKA, BAMENGA ETC ETC. ET TOUS SONT A 99,99 % CHRETIENS-ANIMISTES. PAR CONTRE, LES ROUNGA, 100 % MUSULMANS EST UN PEUPLE TCHADIEN VENU DU TCHAD. CE PËUPLE S'EST INSTALLE DANS LE NORD FRONTIERE AVEC LE TCHAD (BIRAO, NDELE) ET NE PRATIQUAIT QUE LE COMMERCE. SEULEMENT, CES ROUNGA ONT LA PLUS MAUVAISE MANIERE DE VOUS NUIRE SI VOUS N'APPARTENEZ PAS A LEUR COMMUNAUTE. LE ROUNGA VOUS RONGE PETIT A PETIT JUSQU'A VOUS AVALER ENTIEREMENT; JE M'EXPLIQUE:
1- a) ILS NE FONT QUE DU COMMERCE, ILS SONT DANS 90 % D'ACTIVITES COMMERCIALES EN CENTRAFRIQUE ET NE S'INTERESSAIENT JAMAIS A LA POLITIQUE NI A L'ADMINISTRATION.
b) PETIT A PETIT LEURS ENFANTS SCOLARISES OU NON, S'INTRODUISENT DANS LA POLITIQUE CENTRAFRICAINE TOUT EN GARDANT UN PIED FERME DANS LES AFFAIRES COMMERCIALES DU PAYS (ILS PRATIQUENT LE COMMERCE DE TOUT GENRE DEPUIS LA VENTE DES PRODUITS MANUFACTURES JUSQU'A L'EXPLOITATION DES RESSOURCES MINIERES); EN UN MOT, ILS PRENNENT TOUT CE QUI LEUR RAPPORTE.
2- a) ATTENTION A VOUS QUAND VOUS FAITES LOUER UN PETIT LOCAL DE VOTRE MAISON A UN ROUNGA;
b) IL LOUERA UNE PIECE A USAGE COMMERCIAL, PUIS UNE SECONDE ET A LA FIN IL LOUERA TOUTE VOTRE MAISON EN VOUS VERSANT UNE FORTE SOMME EN GUISE DE CAUTION DONT LE MONTANT EST EGAL A DEUX OU TROIS ANS DE LOYER MENSUEL.
c) PUIS, VIENT LE REVIREMENT: TRES TÔT ET AVANT L'EXPIRATION DE LA DUREE DE CAUTION, LE DIT LOCATATAIRE VOUS RECLAME LE REMBOURSEMENT EN PARTIE OU EN TOTATILTE DU MONTANT VERSE PRETEXTANT UN DEPART DEFINITIF DU PAYS POUR RAISON FAMILIALE C'EST A DIRE POUR TRES PEU DE TEMPS D'OCCUPATION, IL LIBERE LA MAISON ET VOUS RECLAME LA RESTITUTION DE LA DIFFERENCE SANCHANT QUE VOUS NE SEREZ PAS CAPABLE DE REMBOURSER (PURE ESCROQUERIE).
d) LE PROPRIETAIRE DE LA MAISON N'AYANT PAS D'ARGENT A REMBOURSER, LE LOCATAIRE MALFRAT ENGAGE ALORS L'AFFAIRE EN JUSTICE ET GAGNE LE PROCES GRÂCE A DES AVOCATS ET JUGES CORROMPUS.
e) LA JUSTICE DECIDE DONC DE VENDRE LA MAISON AFIN DE REMBOUSER LE LOCATAIRE ET LE NOUVEL ACQUEREUR DANS CETTE PROCEDURE N'EST QU'UN MEMBRE DE FAMILLE DU LOCATAIRE PLAIGNANT (ARRANGEMENT TOUT FAIT).
f) FIN DU DETOURNEMENT: UNE FOIS LE DETOURNEMENT TERMINE, L'ACHETEUR DEGUISE DISPARAÎT DE LA SCENE ET L'OCCUPANT DEFINITIF DE LA MAISON N'EST QUE L'ANCIEN LOCATAIRE.
3- ANALOGIE PAR RAPPORT AU CAS DES SELEKA EN CENTRAFRIQUE. ON LEUR A DONNE UN PEU UN PEU ET ILS ONT FINI PAR NOUS AVALER. ILS NOUS ONT TOUT PRIS ET EN PLUS ILS NOUS DONNENT DES COUPS DE MASSUE SUR NOS TÊTES ET AU FINAL, ILS CHIENT SUR NOUS.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
Un «godobe», enfant des rues en République centrafricaine, raconte ses rapports avec les militaires de l'opération Sangaris. Qu'est-ce que fair » ...la suite
Les affrontements entre groupes armés se poursuivent en Centrafrique. 24 miliciens ont été tués au nord-est de la Centrafrique, dans des combats e » ...la suite
L'assouplissement de l'embargo de l'ONU sur les armes à destination de la Centrafrique est une victoire symbolique pour le régime de Bangui. Mais il » ...la suite
L’Accord de Khartoum, signé le 6 février 2019, semble être sur le point de rejoindre les sept précédents accords de paix qui n’ont jamais pu » ...la suite
Une vingtaine de personnes dont un civil, ont perdu la vie dans les combats entre deux groupes armés dans l’extrême nord-est de la Centrafrique d » ...la suite
(Ecofin Hebdo) vendredi, 13 septembre 2019 10:58 - Chassé du pouvoir en 2013 par les rebelles de la Séléka et abandonné par ses pairs, l’ex-pré » ...la suite
Le président congolais Denis Sassou-Nguesso était reçu mardi 3 septembre à l’Élysée pour un déjeuner de travail avec le président Macron. S » ...la suite
Des heurts ont éclaté dimanche et lundi entre deux mouvements armés dans le nord-est du pays, malgré l’accord de paix conclu avec le gouvernemen » ...la suite