Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Les Forces armées centrafricaines font leur retour à Bria
Les Forces armées centrafricaines font leur retour à Bria

 

 

Par RFI Publié le 25-09-2019 Modifié le 25-09-2019 à 01:42

 

Le travail de redéploiement de l’autorité de l’État se poursuit. Après une tentative avortée dans le weekend de déploiement des Forces armées centrafricaines (FACA) dans Bria, les FACA sont finalement rentrés dans la ville ce mardi 24 septembre.

Une centaine de FACA est arrivée mardi à Bria dans le calme. Un déploiement appuyé par la Minusca. Un humanitaire sur le terrain affirme que l’ambiance dans la ville était à la crainte, que les boutiques étaient fermées, et que la circulation était quasiment inexistante dans les rues.

Des tirs avaient eu lieu dans le weekend et la nuit précédente pour empêcher ce déploiement. Des tirs qui s’expliquent, selon certains groupes armés, par une incompréhension des hommes sur le terrain qui n’avaient pas été avertis.

Une réunion devait avoir lieu rapidement entre des responsables de groupes armés, les FACA et la Minusca. Le FPRC, par la voix de son porte-parole Abubakar Sidik, assure que le mouvement va se conformer à l’accord de paix mais qu’il déplore le retard pris dans la mise en place des unités spéciales mixtes de sécurité.

La ville de Bria est une ville stratégique, bastion contrôlé par les groupes armés depuis le retrait de l’opération française Sangaris. Les Russes y avaient envoyé rapidement des hommes après leur arrivée dans le pays l’année dernière. Cette zone est très convoitée notamment pour ses richesses diamantifères.

Le déploiement des FACA à Bria intervient peu de temps après les combats qui ont eu lieu dans la ville de Birao. Ces combats faisaient craindre une poussée de tension également dans la ville de Bria. Les FACA se redéploient peu à peu. Ils sont déjà présents à Bouar, Paoua, Alindao, Bambari, Obo.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Afin de tenir enfin la Journée Mondiale de l'Alimentation et celle de la femme rurale prévue depuis 2018 par le gouvernement à Bambari, chef lieu d » ...la suite
La mosquée de Gobongo de Bangui détruite lors de la crise de 2013 et reconstruite par les fidèles et les jeunes du quartier a rouvert ses portes ce » ...la suite
Un épais silence plane sur les allées poussiéreuses de Birao. Seules de rares silhouettes y déambulent encore entre les cases vides et les haies d » ...la suite
L'Union Européenne (UE) a réitéré samedi 16 novembre 2019 son engagement à appuyer la protection de la faune et de la flore de la réserve nature » ...la suite
Le gouvernement centrafricain et la Banque Mondiale se préoccupent de l’accroissement de l’accès à l’électricité et à l’eau potable dans » ...la suite
Trois semaines après l'occupation de Bambouti par les hommes de l'UPC, la Minusca considère cette avancée de violation des dispositions de l'accord » ...la suite
L’administration aéroportuaire de Bangui se modernise de plus en plus. Près d’un milliard 200 millions de francs Cfa ont servi à construire les » ...la suite
Le leader de l'Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC), Ali Darassa continue de défier l’autorité de l’Etat malgré l’accord politique pour » ...la suite
Les pluies diluviennes qui ont causé le débordement du lit du fleuve Oubangui et entraîné des inondations, ont laissé derrière elles plusieurs f » ...la suite
Depuis une semaine, la Centrafrique est touchée par les inondations les plus graves de ces vingt dernières années, en raison d'une crue sans préc » ...la suite