Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Gabon: de nouvelles attaques de Jean Ping contre le président Ali Bongo
Gabon: de nouvelles attaques de Jean Ping contre le président Ali Bongo

 

 

Par RFI Publié le 13-10-2019 Modifié le 13-10-2019 à 00:54

 

Lors d’un discours samedi 12 octobre devant ses militants et la presse, l’opposant et ancien candidat à la présidentielle Jean Ping est à nouveau revenu sur la santé du chef de l'État Ali Bongo. Il a réaffirmé que le président n’est plus, selon lui, en mesure de gouverner le pays. Cela fait maintenant un an qu’Ali Bongo a été victime d’un accident vasculaire cérébral.

Jean Ping est catégorique, selon lui, le président Ali Bongo n’est plus en mesure d’assurer le pouvoir. Au point, ajoute-t-il « de servir de marionnette à de nouveaux usurpateurs qui livrent le pays aux enchères ».

Il s’agit d’une attaque virulente contre le directeur de cabinet du président, Brice Laccruche Alihanga qu’il qualifie de maître d’œuvre de l’usurpation. Jean Ping n’y est pas allé de main morte alors que ce proche collaborateur du chef de l’État est monté en puissance ces derniers mois.

Brice Laccruche Alihanga a d’ailleurs effectué une tournée républicaine au nom du président Bongo, qui s’est achevée le week-end dernier. Une première dans l’histoire. Jamais un personnage autre que le président gabonais n’avait auparavant effectué cette traditionnelle tournée, ce qui fait dire à certains Gabonais qu’il se positionne pour succéder au chef de l’État.

Contactés, la présidence et le parti au pouvoir n’ont pas souhaité réagir à ses accusations dans l’immédiat, mais ont indiqué qu’ils préparaient une réponse dans les prochains jours.

Rappelons que le président Ali Bongo a fait une apparition surprise lors du meeting de clôture de la tournée républicaine assurée par son directeur de cabinet la semaine dernière. Pour la première vois depuis son AVC, il avait improvisé un court discours devant ses partisans.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le trafic sur le corridor Brazzaville, au Congo, et Bangui, en République centrafricaine, vital pour les échanges commerciaux entre les pays, devrai » ...la suite
La décision des autorités camerounaises de maintenir les échanges avec les autres pays de la Cemac, en dépit de la fermeture des frontières déci » ...la suite
Le Président de la République Centrafricaine Faustin-Archange Touadera s’est rendu le 22 Avril dans la capitale de la République Démocratique du » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que Boko Haram a été chassé du territoire. Le chef de l’Etat tchadien qui s’est rendu sur le thé » ...la suite
Le Directeur général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), le Chinois Tao Zhang a annoncé, le 2 avril 2020, que le FMI accorderait une a » ...la suite
La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme est montée au créneau. Elle dénonce l’existence de plus d’une dizaine de cachots s » ...la suite
Makaila Nguebla : les combats de Mboma dans le Lac Tchad, ont été d’une rare violence et une défaite véritable pour l’armée d’Idriss Deby p » ...la suite
Le chef de l'Etat Idriss Déby annonce le lancement à compter de ce dimanche matin de l'opération "Colère de Bomo" contre Boko Haram. "Nous devo » ...la suite