Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » La France est ouverte à une réforme ambitieuse du franc CFA
La France est ouverte à une réforme ambitieuse du franc CFA

 

Par RFI Publié le 12-10-2019 Modifié le 12-10-2019 à 04:30

 

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, l’a déclaré hier à Paris, à l’occasion de la réunion des ministres des Finances et des responsables des institutions économiques et monétaires des 14 pays de la zone franc. Mais, sans évoquer l’adoption prévue l’année prochaine de l’éco, la monnaie unique pour l’Afrique de l’Ouest, le ministre français a souligné qu’il revenait aux États membres de la zone franc d'en décider.

Le débat autour du franc CFA fait rage depuis la parution, il y a trois ans, d’un ouvrage collectif posant la question de savoir à qui profitait cette monnaie créée pendant la colonisation, aujourd’hui arrimée à l’euro. Les 14 pays africains qui utilisent cette monnaie doivent déposer 50% de leurs réserves de change à la Banque de France.

Face à une partie de l’opinion qui veut que ces pays coupent le cordon monétaire qui les relie à Paris, le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire rétorque : « La zone franc apporte des avantages et des garanties, la stabilité, la prospérité économique. Il y a des attentes, elles se manifestent et nous les entendons. L'initiative doit venir des États membres de la zone franc. »

Faisant partie d’un ensemble économique plus vaste, les pays de la zone franc en Afrique de l’Ouest ont déjà lancé l’initiative politique de créer l’éco, une monnaie qui devrait voir le jour en juin prochain. Romuald Wadagni, ministre béninois de l’Économie et des Finances et président du conseil des ministres de l’UEMOA, l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

 « Les chefs d'État ont reconnu que l'UEMOA seraient prêts à basculer en 2020 à basculer à la monnaie éco. Mais en attendant que tout le monde soit dans l'union, le régime de change de la monnaie Cédéao est un régime de change flexible avec ciblage d'inflation, mais tant que l'ensemble des quinze pays de la Cédéao ne seront pas dans la monnaie, nous allons garder la fixité de la parité euro et CFA transformé éco. »

L'éco est aujourd'hui dans une période de gestation dont on ignore encore la durée. Du côté de la zone CFA d’Afrique centrale, aucune initiative de réforme de cette monnaie n’a été avancée jusqu’ici.

 

2 commentaires

N
EST-CE QUE C'EST EN VOYANT PLUTARD LA PREUVE PALPABLE DE REUSSITE DE L'ECO QUI PERMETTRA EFFECTIVEMENT UNE REELLE INTEGRATION ECONOMIQUE INTERNATIONALE DES PAYS AFRICAINS DE L'OEMOA CONCERNES ET QUI FERA D'EUX: GRANDES PUISSANCES MONDIALES POUR QU'ENFIN LES CHEFS D'ETAT DE L'AFRIQUE CENTRALE ET LES RESPONSABLES DE LA CUISSANCES MONDIALES POUR QU'ENFIN LES CHEFS D'ETAT DE L'AFRIQUE CENTRALE ET LES RESPONSABLES DE LA CEMAC SE LEVERONT TIMIDEMENT EN ORDRE DISPERSE POUR REJOINDRE TRES TARDIVEMENT L'ECO ? SI C'EST CELA, QUELLE HONTE POUR L'AFRIQUE CENTRALE ? » lire la suite
N

LE CHANGEMENT DE LA MONNAIE NE DEVRA PAS ÊTRE QU'UN CHANGEMENT DE NOM; AINSI L'ECO QUI VERRA VOIR LE JOUR TRES PROCHAINEMENT DANS LES PAYS DE LA CDEAO DEVRA REMPLIR LES PRINCIPALES CONDITIONS SUIVANTES AFIN QU'ELLE SOIT LA BONNE MONNAIE POUR LES AFRICAINS:
1- L'ORGANE DE DECISIONS (CONSEIL D'ADMINISTRAELLE SOIT LA BONNE MONNAIE POUR LES AFRICAINS:
1- L'ORGANE DE DECISIONS (CONSEIL D'ADMINISTRATION) DEVRA SE TENIR EN AFRIQUE ET DIRIGE UNIQUEMENT PAR LES AFRICAINS
2- L'EMMISSION DE L'ECO (FABRICATION DE LA MONNAIE) DEVRA SE FAIRE DANS UN PAYS AFRICAIN POURQUOI PAS ?
3- UN TAUX DE CHANGE FLEXIBLE ET NON FIXE
4- L'APPROCHE DES CRITERES DE CONVERGENCE DOIT ÊTRE ECARTEE. TOUS LES 14 PAYS AFRICAINS DE LA ZONE FRANC DOIVENT S'ADHERER DANS UNE MONNAIE AFRICAINE SANS CONDITIONS DE LA MÊME MANIERE QU'ILS APPARTIENNENT TOUS A LA COMMUNAUTE DU F.CFA. PAS UN BLOC CDEAO A PART ET UN BLOC CEMAC A PART.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les perspectives économiques de la République centrafricaine (RCA) sont globalement satisfaisantes et tablent sur une croissance de 4,8% à moyen te » ...la suite
Financé à hauteur de 5,3 milliard par la Banque Africaine de développement (BAD), en présence du président de la République Faustin Archange Tou » ...la suite
Début de solution à la crise des pièces de nouveau en circulation en Centrafrique. La Banque Centrale (BEAC) annonce l'approvisionnement pour palli » ...la suite
Selon Daniel Mackaire Eloung Nna, le secrétaire permanent du Secrétariat national de suivi du Processus de Kimberley, les artisans miniers installé » ...la suite
Les performances économiques en Centrafrique étaient bonnes en 2019 selon le Fonds Monétaire International (FMI). Cependant, le gouvernement doit e » ...la suite
La Russie va présider le Processus de Kimberley pendant toute l’année 2020. Cet organe tripartite censé lutter contre les diamants des conflits s » ...la suite
La Russie prend ce mercredi 1er janvier la présidence du processus de Kimberley, processus qui encadre le commerce du diamant en Afrique. Le Kremlin » ...la suite
Le Ministre des Mines et de la Géologie, Léopold M’boli-Fatrane a annoncé la tenue prochaine à Bangui, sous le très haut patronage du Présiden » ...la suite
Comment mieux tirer profit des contrats miniers octroyés aux investisseurs internationaux ? Les dirigeants africains viennent de solliciter la Facili » ...la suite
Le gouvernement centrafricain prévoit de baisser les taxes à l'exportation des pierres précieuses, à la fois pour lutter contre la fraude et augme » ...la suite