Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » RCA : Le tronçon Baoro-Berbérati un vrai calvaire pour les usagers
RCA : Le tronçon Baoro-Berbérati un vrai calvaire pour les usagers

 

 

https://www.radiondekeluka.org lundi 14 octobre 2019 14:43

 

L’axe Baoro-Berberati distant de plus de 200 km se trouve dans un état de dégradation très avancée. Rouler sur cette route est un calvaire. Les commerçants, les propriétaires de véhicules et autres usagers de cette voie se plaignent et appellent le gouvernement à l’aide. 

Pour 200 km, il faut passer au moins 6 à 7 heures avec un véhicule 4x4 tout terrain. Les bus et autres voitures qui empruntent cette voie prennent des risques. De Baoro à Carnot en passant par Nandobo et Batouri pour arriver à Berbérati, la route est presque impraticable.

Pour illustration, le cortège gouvernemental qui se rendait à Berbérati par cet axe, pour le lancement des travaux de fibres optiques jeudi 03 octobre 2019, s’est embourbé à plusieurs endroits. On retrouve de la boue, du sable, des grands nids de poule sur le tronçon.

"La dégradation de cette route nous pénalise. Si l'Office National du Matériel peut nous aider à l'arranger, la circulation peut redevenir fluide et les marchandises seront achetées par les voyageurs", a souhaité un habitant rencontré par le reporter de Radio Ndeke Luka dans un village sur ce tronçon.

Face à cette situation, les riverains de l'axe demandent au gouvernement de le réhabiliter. "Je demande au gouvernement de penser à cette route pour nous permettre de faire le commerce afin de développer la ville de Berbérati", a plaidé Joachim, un opérateur économique de la localité.

Même sur le goudron, la route est également dégradée à plusieurs endroits. A Boyali (Ombella-M'Poko), village situé à 120 km de Bangui après la ville de Boali, un groupe de jeunes s’est organisé pour colmater provisoirement les trous.

Parti de Bangui jeudi 3 octobre 2019 à 7h 20 mn, la mission de Radio Ndeke Luka est arrivée à Berbérati à 21h 30mn. Aujourd’hui, l’axe appelé 4ème parallèle, reliant Mbaïki à Boda (Lobaye) pour aller à Berberati ou Nola (Mambéré Kadéï) est en voie de disparition. Les pluies qui se sont abattues ont accentué la dégradation de cette route.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dr Pierre Somsé, Ministre de la Santé a indiqué au RJDH qu’il n’est pas atteint de Covid_19. Plusieurs informations ont confirmé la positivit » ...la suite
Signé le 6 février 2019 à Bangui, l'accord de paix conclu entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés actifs dans le pays, souffre de » ...la suite
Si la signature de l’accord de paix en février 2019 avait permis une diminution des actes de violences sur le terrain, les incidents sécuritaires » ...la suite
Le gouvernement fixe la période d’établissement de la liste électorale pour le 22 juin 2020 selon le décret n°20.182 signé par le président d » ...la suite
La ville de Obo dans le Haut-Mbomou, secouée le 20 mai 2020 par des affrontements entre les Forces armées centrafricaines et les combattants de l'UP » ...la suite
Les arrestations de membres de groupes armés, signataires de l’Accord de Khartoum, par la MINUSCA, ouvre une nouvelle période pleine d’incertitu » ...la suite
Les députés centrafricains viennent d'acter ce 25 mai 2020, la loi interdisant les emballages et sachets en plastique non biodégradables. Une avanc » ...la suite
La situation sécuritaire à Obo est au centre de préoccupation des leaders politiques et de la société civile. Ils appellent tous à une action po » ...la suite
La Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca) a arrêté un chef de guerre et huit de ses miliciens, impliqués dans les tueries qui ont fait » ...la suite
C'est dans un communiqué officiel publié en date du 17 mai que les autorités centrafricaines ont fait une mise au point sur les accusations contre » ...la suite