Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » Synode : L’exploitation des forêts ne profite pas à la population locale, selon Mgr Appora
Synode : L’exploitation des forêts ne profite pas à la population locale, selon Mgr Appora

Lu pour vous

 

https://www.vaticannews.va Jean-Pierre Bodjoko, SJ – Cité du Vatican

 

Si l’Assemblée spéciale des évêques sur l’Amazonie plaide en faveur de la sauvegarde de l’Amazonie, il n’est pas moins l’occasion de mettre en exergue les défis du Bassin du Congo. C’est notamment ce sur quoi revient l’évêque de Bambari, en Centrafrique, Mgr Richard Appora.

L’évêque de Bambari, Mgr Richard Appora, indique que l’Assemblée spéciale des évêques sur l’Amazonie est une manière pour l’Eglise d’attirer l’attention des acteurs aussi bien politiques que religieux, sur la nécessite de sauvegarder le poumon écologique qu’est l’Amazonie avec toute sa biodiversité en ayant une pensée pour les générations futures. C’est dans cette même perspective que travaille le Réseau ecclésial du Bassin du Congo, REBAC, dont il est membre.

Le besoin en prêtres toujours d’actualité en Centrafrique

Comme en Amazonie, Mgr Appora, fait remarquer qu’en Centrafrique, plus particulièrement au diocèse de Bambari, le manque de prêtres est d’actualité, avec seulement 17 prêtres. Aussi, le manque d’accès à certaines zones suite notamment à des groupes rebelles qui y opèrent, prive davantage les chrétiens de prêtres. « Cela fait pratiquement 9 ans que certaines régions n’ont pas vu de prêtres ou même d’évêques.  Le cardinal Dieudonné Nzapalainga, et moi, avions fait une visite pastorale récemment dans le nord du pays où on a administré les sacrements de baptême et de confirmation pour combler le vide », a-t-il souligné.

Une Eglise entre les mains des laïcs

« Heureusement que nous avons des catéchistes, c’est là que nous voyons le rôle capital des catéchistes dans nos Eglise. Un rôle qui est à louer et à encourager », c’est ainsi qu’est comblé le déficit de prêtres au diocèse Bambari, a expliqué Mgr Appora. Chaque fois que je rencontre ces catéchistes, dit-il, « je ne manque pas de leur dire qu’ils sont les fondations de l’Eglise. Et je leur conseille de prendre au sérieux leur contribution, leur travail d’évangélisation, de préparation des nouveaux convertis aux sacrements ». L’évêque de Bambari a déclaré prendre au sérieux la question de la formation des catéchistes.

Exploitation abusive des forêts

Le diocèse de Mbaïki, au sud de la Centrafrique, et frontalier de la République démocratique du Congo et la République du Congo-Brazzaville regorge d’une grande réserve forestière. Il s’observe dans cet air géographique « une exploitation tout azimut guidée par cette logique du profit et de la consommation dans l’immédiat », a déploré Mgr Appora qui fait savoir que dans cette même zone se trouve une école où les élèves s’asseyent à même le sol. C’est dire, a-t-il affirmé, que cette exploitation ne profite pas à la population locale. Face à ce défi, nous, comme Eglise, « avons une parole à donner, une parole pour pouvoir interpeller la conscience des uns et des autres », a estimé l’évêque de Bambari.

 

Mgr Richard Appora au micro de Jean-Pierre Bodjoko, SJ

1 commentaire

N
IL EST ECRIT EN TITRE: "L'EXPLOITATION DES FORÊTS NE PROFITE PAS A LA POPULATION LOCALE" EN REALITE, IL N'Y A PAS QUE LES FORÊTS. C'EST TOUT L'ECOSYSTEME SOUMIS AU PILLAGE QUI EST CONCERNE, C'EST A DIRE PILLAGE DU SOUS SOL, DE LA FAUNE ET LA FLORE. DANS CE REMU MENAGE ET JEU DE DESTRUCTION DE L'ENVIRONNEMENT POUR LA SOL, DE LA FAUNE ET LA FLORE. DANS CE REMU MENAGE ET JEU DE DESTRUCTION DE L'ENVIRONNEMENT POUR LA RECHERCHE DES INTERÊTS COLOSSAUX PAR LES GRANDS PATRONS ETC, LA POPULATION LOCALE EST LA PLUS GRANDE PERDANTE. DANS LES CHANTIERS DE MINES, LES JEUNES QUI Y TRAVAILLENT SE CONTENTENT POUR LEUR SURVIE AU RAMASSAGE DE POUSSIERES DE MINERAIS; POUSSIERES D'OR ET DE DIAMANTS ETC, VOLEES A L'INSU DE LEURS CHEFS DE CHANTIER. IL S'AGIT DE PETITS PRODUITS NE VALANT QUE LE PRIX DE PAQUETS DE CIGARETTES OU DE PLATS EN RESTAURATION PRECAIRE DE CHANTIER. LA POPULATION LOCALE SE CONTENTE EGALEMENT AUX PETITES CULTURES DE SUBSISTANCE, A LA CHASSE AUX PETITS GIBIERS, PARFOIS A L'ABATTAGE DE GROS ANIMAUX, A LA CUEILLETTE, A LA PÊCHE SANS OUBLIER L'EXPLOITATION DE BOIS DE CHAUFFE. TOUT CECI SE PASSE COMME A L'EPOQUE ANCIENNE. IL FAUT DIRE QUE L'EXPLOITATION INDUSTRIELLE ET L'EXPLOITATION ARTISANALE SERIEUSE DES RESSOURCES NATURELLES N'APPARTIENNENT NI A LA POPULATION LOCALE DEJA TRES DEMUNIE, NI A L'ETAT QUI SE CONTENTE QUE DE LA PERCEPTION DES TAXES. POINT DE VUE A SUIVRE... » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
George Floyd : La solution est assez simple : - Les Afrodescendants sont pour ainsi dire condamnés à l'excellence et à la conquête du pouvoi » ...la suite
À quelques mois d’une élection présidentielle à haut risque, prévue pour décembre 2020, la Centrafrique est toujours en proie aux exactions de » ...la suite
Alors La résilience de l’Afrique face au Covid-19 continue de susciter les interrogations de bon nombre d’observateurs. L’une des toutes derni » ...la suite
Depuis sa signature le 6 février 2019 à Khartoum, il est de bon ton à Bangui de se féliciter de l’« Accord politique pour la paix et la réconc » ...la suite
Le débat qui agite les milieux politiques centrafricains sur la proposition des lois tendant à modifier les dispositions des articles 35 et 68 de la » ...la suite
En quelque 120 jours, l’épidémie du Covid-19 s’est étendue au monde entier où elle a contaminé à ce jour près de 3,2 millions de personnes » ...la suite
François Bozizé, l’ex-président du pays, qui a pris le pouvoir à la faveur d’un putsch en 2003 et a été renversé en 2013 par la coalition d » ...la suite
Décidément, le virus couronné ( coronavirus ) a le don de révéler les tares, les faiblesses et les pensées profondes des dirigeants du monde : » ...la suite
Pour limiter la propagation de la pandémie du coronavirus en Centrafrique, la réaction des autorités de ce pays ne s’est pas fait entendre. Très » ...la suite
A quelques mois des élections groupées en Centrafrique et surtout avec la survenance de la pandémie du coronavirus qui fait en ce moment ravage dan » ...la suite