Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique: des milliers de personnes sans abri après une crue exceptionnelle
Centrafrique: des milliers de personnes sans abri après une crue exceptionnelle

 

 

Par RFI Publié le 29-10-2019 Modifié le 29-10-2019 à 12:08

 

Aux derniers décomptes, au moins 28 000 personnes se retrouvent sans abri à travers tout le pays après les inondations qui ont frappé la capitale et ses environs. La dernière crue de cette envergure remonte à il y a dix ans.

Dans les quartiers riverains de l’Oubangui les gens se déplacent pieds dans l’eau ou en pirogue. Dans un bâtiment en ruines, quelques bâches ont été tirées pour protéger de la pluie. Ils sont près de 200 avoir trouvé refuge ici il y a une semaine déjà.

Une dame doit s’occuper de ces 20 enfants et petits-enfants. Elle coupe quelques feuilles de manioc qu’elle a trouvées. « Il n’y a rien pour dormir, on dort par terre sur le sable avec les enfants sans moustiquaire, rien pour les protéger. Cela amène beaucoup de maladies. On souffre beaucoup. Il nous faut vite de l’aide », explique-t-elle.

Pas de décrue avant 15 jours

Jean-Bosco est pêcheur. Comme beaucoup, il n’a pas pu sauver grand-chose. « On est là à cause de l’inondation qui a cassé toutes nos maisons, tous nos bagages ont été balayés. Tous les filets ont été emportés par l’eau. Il n’y a plus rien, même les assiettes pour les femmes. Les problèmes de nourriture sont graves ; regardez, aujourd’hui, on n’a rien à manger. Nous, les hommes, on peut supporter, mais les enfants souffrent. »

Des évacuations ont été menées et des distributions effectuées par le gouvernement. La décrue n’est pas attendue avant 15 jours. Ces inondations sont dues à la conjonction de pluies exceptionnelles et incessantes depuis une semaine et la crue décennale de l'Oubangui et ses affluents.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les députés centrafricains viennent d'acter ce 25 mai 2020, la loi interdisant les emballages et sachets en plastique non biodégradables. Une avanc » ...la suite
La situation sécuritaire à Obo est au centre de préoccupation des leaders politiques et de la société civile. Ils appellent tous à une action po » ...la suite
La Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca) a arrêté un chef de guerre et huit de ses miliciens, impliqués dans les tueries qui ont fait » ...la suite
C'est dans un communiqué officiel publié en date du 17 mai que les autorités centrafricaines ont fait une mise au point sur les accusations contre » ...la suite
Prévues pour le 27 décembre 2020 en République centrafricaine, les élections générales se préparent minutieusement, malgré le contexte de la p » ...la suite
"Pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel? Jésus qui a été enlevé du milieu de vous, reviendra" (Ac. 1, 1-11) Chers fr » ...la suite
La ville de Obo dans le Haut-Mbomou, à l'est de la République centrafricaine, vit depuis plus d'une semaine sous la menace des éléments de l'UPC d » ...la suite
Le ministère centrafricain de la Santé et de la Population a signalé jeudi 24 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus sur le territoire cen » ...la suite
En Centrafrique, l’immense réserve naturelle de Chinko est protégée par une ONG sud-africaine qui, face aux bergers nomades, braconniers, mercena » ...la suite
À bord d’une cinquantaine des véhicules de combat lourdement armés, les forces portugaises et rwandaises de la Minusca (Mission multidimensionnel » ...la suite