Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » RCA: Grande manifestation à Bangui contre le député Abdoul Karim Meckassoua
RCA: Grande manifestation à Bangui contre le député Abdoul Karim Meckassoua

Lu pour vous 

 

-Accusé de connivence avec les groupes armés d'auto-défense.

 

Nadia Chahed   |29.10.2019 AA/Bangui/Sylvestre Krock

 

Des milliers de personnes ont manifesté mardi à Bangui pour réclamer l'arrestation du député Abdoul Karim Meckassoua impliqué, selon elles dans les dernières violences survenues dans le quartier du km5.

Destitué de son poste de président de l'Assemblée nationale en octobre dernier après le lancement d’une pétition dénonçant sa mauvaise gestion de l’institution, Abdoul Karim Meckassoua a été plusieurs mois absent du pays.

Il est rentré jeudi dernier et a eu droit à un accueil très chaleureux de la part de ses partisans à Bangui.

La marche de ce mardi a démarré du croisement de la Place de la Réconciliation "Marabéna" pour chuter devant le siège de l’Assemblée nationale, a constaté le correspondant d'Anadolu.

Les manifestants, membres pour la plupart d'associations de victimes, ont réclamé l’arrestation et la traduction en justice de Abdou Karim Meckassoua, Député de la première circonscription du 3ème arrondissement de Bangui.

"Nous, centrafricaines et centrafricains, victimes des crises récurrentes en Centrafrique, venant de tous les arrondissements de Bangui et réunis dans le cadre de cette marche, … appelons le bureau de l’Assemblée nationale de la République centrafricaine à enclencher le processus de levée de l’immunité parlementaire du député Abdou Karim Meckassoua pour qu’il puisse répondre des nombreux crimes qui pèsent sur lui", indique un mémorandum remis par les manifestants au Président de l’Assemblée nationale, El Adj Laurent Ngon-Baba.

En réponse à cette quête, le président de l’Assemblé nationale a assuré que "les élus de la nation, conformément aux textes de fonctionnement de l’Assemblée nationale, auront à examiner ledit mémorandum et l’Assemblée avisera au moment opportun".

Interrogés par Anadolu, plusieurs manifestants ont affirmé que le député Meckassoua serait impliqué dans les multiples événements sanglants du Km5 perpétrés par les groupes armés d’autodéfense avec lesquels il entretiendrait "des relations douteuses".

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le 14 Janvier 2022 s'est tenue dans la salle de la cité CEMAC, la première réunion de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route pour la Pai » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a rencontré ce matin au siège de l'Union Européenne à Bruxell » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin Archange Touadera a invité ses compatriotes à « reconnaître qu’au cours de ces 63 années », ils n’ont p » ...la suite
Le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, l’Ambassadeur Bankole Adeoye ; le Secrétaire géné » ...la suite
- Centrafricaines, Centrafricains ; - Chers Compatriotes ; Demain, 1er décembre 2021, notre pays célèbre le 63ème anniversaire de la Pr » ...la suite
La Diplomatie française, en baisse de forme ; comme ivre, est prise de malaise dès qu’elle essaye de se relever ! On dirait qu’elle approche de » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
Cela semble désormais acté, les groupes armés ne seront pas inclus dans le dialogue républicain promis d’ici à la fin de l’année à Bangui p » ...la suite