Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Touadera inaugure un bâtiment pouvant abriter des infrastructures aéroportuaires à Bangui
Touadera inaugure un  bâtiment pouvant  abriter des infrastructures aéroportuaires à Bangui

https://www.radiondekeluka.org mardi 5 novembre 2019 12:10

 

L’administration aéroportuaire de Bangui se modernise de plus en plus. Près d’un milliard 200 millions de francs Cfa ont servi à construire les sièges de l’Autorité Nationale de l’Aviation Civile de Centrafrique (ANAC) et de la Société de Développement des Infrastructures Aéroportuaires de Centrafrique (SODIAC). Ils ont été inaugurés lundi 4 novembre 2019 par le Président de la République Faustin Archange Touadéra.

Les deux sièges sont abrités par un bâtiment à deux étages construit sur une superficie de 4500 m² avec un niveau pour chaque direction. L’immeuble comporte 54 bureaux et dispose de tous les conforts nécessaires. Construit sur fonds propre de l’Autorité Nationale de l’Aviation Civile de Centrafrique (ANAC) et de la Société de Développement des Infrastructures Aéroportuaires de Centrafrique (SODIAC), le coût de la réalisation des travaux s’élève à un milliard 172 millions de francs Cfa.

« Ces deux sociétés ont vocation respective en ce qui concerne l’ANAC, de superviser et de contrôler les activités aéronautiques. Quant à la SODIAC, elle a pour mission primordiale, la construction des infrastructures aéroportuaires, l’acquisition des équipements de sureté et de sécurité, la recherche des financements pour la construction de l’aérogare et de toutes les infrastructures aéronautiques » a expliqué Arnaud Djoubaye Abazen, Ministre des Transports et de l’Aviation civile.

Selon le membre du gouvernement, la construction de ces sièges est un pas vers les conditions aéroportuaires internationales. « Aujourd’hui, nous rehaussons le niveau de notre conformité et après l’inauguration de la clôture, s’en suivra l’installation des balises, les équipements d’aide à la navigation d’aide de nuit comme de jour » rassure Arnaud Djoubaye Abazen qui appelle la population environnante à la protection de ce joyau.

L’Autorité Nationale de l’Aviation Civile de Centrafrique (ANAC) a été créée en 2009 et la Société de Développement des Infrastructures Aéroportuaires (SODIAC) en 2012.  Ces travaux lancés il y a 3 ans, avaient un délai d’exécution de 7 mois.

 

1 commentaire

N
UN IMMEUBLE DE 54 BUREAUX POUR MODERNISER QUEL AEROPORT EN CENTRAFRIQUE ? LE SEUL AEROPORT DE BANGUI M'POKO ? MESSIERS LES AUTORITES DE CENTRAFRIQUE, SI VOUS VOULEZ UN AEROPORT MODERNE C'EST SIMPLE: LANCER UN APPEL D'OFFRE DE CONSTRUCTION D'UN GRAND AEROPORT INTERNATIONAL A 20 OU 30 KM DE BANGUI SUR LA ROUTE DE BOALI RE DE CONSTRUCTION D'UN GRAND AEROPORT INTERNATIONAL A 20 OU 30 KM DE BANGUI SUR LA ROUTE DE BOALI EN REMPLACEMENT DE L'ACTUEL AVALE PAR L'EXTENSION DE LA VILLE ET DE DEUX PETITS AEROPORTS MODERNES EN PROVINCES. LES CHINOIS SONT PRÊTS POUR CE GENRE DE CHANTIER. ILS EN ONT LA CAPACITE. LES CHINOIS ONT CONSTRUIT LE MAGLEV: LE TRAIN A SUSTENTATION MAGNETIQUE C'EST A DIRE, LE TRAIN CAPABLE DE "VOLER" AU DESSUS DES RAILS SANS FRICTION GRÂCE A L'ELECTRO-MAGNETISME A UNE VITESSE DE 600 KM/H. ALLEZ VERS LES CHOSES AMBITIEUSES COMME LA CONSTRUCTION DES USINES QUI DONNENT DE L'EMPLOI AUX JEUNES DIPLÔMES OU NON QUE DE CONSTRUIRE UN IMMEUBLE DE 54 BUREAUX A 1 MILLIARD 200 MILLIONS DE F CFA QUI DONNERA DE L'EMPLOI QU'A DES CADRES ET BUREAUCRATES EN ABANDONNANT DES JEUNES AU QUARTIER SANS EMPLOI. OR CES JEUNES SANS EMPLOI CONSTITUENT LE CARBURANT DU BANDITISME OU A L'ENRÔLEMENT AUX GROUPES ARMES. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Un épais silence plane sur les allées poussiéreuses de Birao. Seules de rares silhouettes y déambulent encore entre les cases vides et les haies d » ...la suite
L'Union Européenne (UE) a réitéré samedi 16 novembre 2019 son engagement à appuyer la protection de la faune et de la flore de la réserve nature » ...la suite
Le gouvernement centrafricain et la Banque Mondiale se préoccupent de l’accroissement de l’accès à l’électricité et à l’eau potable dans » ...la suite
Trois semaines après l'occupation de Bambouti par les hommes de l'UPC, la Minusca considère cette avancée de violation des dispositions de l'accord » ...la suite
Le leader de l'Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC), Ali Darassa continue de défier l’autorité de l’Etat malgré l’accord politique pour » ...la suite
Les pluies diluviennes qui ont causé le débordement du lit du fleuve Oubangui et entraîné des inondations, ont laissé derrière elles plusieurs f » ...la suite
Depuis une semaine, la Centrafrique est touchée par les inondations les plus graves de ces vingt dernières années, en raison d'une crue sans préc » ...la suite
Le gouvernement vole au secours des victimes des inondations de l’île Mbongossoua et de quartier Maya-Maya dans le 6ème arrondissement de Bangui. » ...la suite
Six ans après la guerre civile, le HCR prévoit de rapatrier 4 000 personnes en 2019. « Le Monde Afrique » a pris place à bord d'un convoi. « » ...la suite
Depuis la signature de l’accord de Khartoum, le 6 février dernier à Bangui, le retour à la paix est lent en République centrafricaine. Si certai » ...la suite