Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Sud-Ubangi : Des milliers de Centrafricains réfugiés en RDC rentrent volontairement en RCA
Sud-Ubangi : Des milliers de Centrafricains réfugiés en RDC rentrent volontairement en RCA

Lu pour vous

 

https://www.mediacongo.net/ 23.11.2019,

 

Ce projet de rapatriement a été lancé pour aider environ 172.000 personnes déracinées depuis 2013 à rentrer volontairement dans leur pays.

Le 21 novembre, quelques 400 Centrafricains - ainsi que leurs effets personnels – sont partis du camp de réfugiés de Mole dans un convoi de quatre camions et véhicules légers à destination de Zongo, dans la province du Sud-Ubangi, au nord de la RDC. « Ils ont ensuite poursuivi leur voyage en bateau jusqu’à Bangui, la capitale de la République centrafricaine », a déclaré vendredi le porte-parole du HCR, Babar Baloch.

Le démarrage du programme de rapatriement volontaire fait suite à un accord tripartite signé par le HCR et les gouvernements de la RDC et de la RCA en juin 2019. En Centrafrique, les réfugiés retournent dans les régions de Bangui et dans les préfectures de Lobaye, d’Ombella M’poko, de la Kemo, de Nana Mambere, de Mambere Kadei et de Sangha-Mbaere, où la situation s’est améliorée ces deux dernières années.

Depuis la signature de cet accord, quelque 4.000 personnes se sont inscrites pour bénéficier de ce programme rapatriement volontaire, faisant état de leur souhait de recevoir une aide au retour d’ici la fin 2019. Bien que certains réfugiés aient spontanément organisé leur propre retour, le HCR prévoit d’aider quelque 25.000 personnes d’ici la fin de l’année 2020, grâce à ce programme progressivement mis en œuvre.

Amélioration de la situation sécuritaire dans leur région d’origine

La majorité des réfugiés centrafricains vivaient en RDC depuis plusieurs années après avoir été contraints de fuir la violence dans leur pays. Les rapatriés ont déclaré que l’amélioration de la situation sécuritaire dans leur région d’origine ainsi que l’accord de paix conclu entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés avaient principalement motivé leur décision de mettre fin à leur exil.

Avant leur rapatriement, des représentants des réfugiés s’étaient rendus dans leur région d’origine, où ils avaient pu y constater la présence des autorités administratives et de sécurité, ainsi que d’organisations humanitaires et de développement.

Une fois en RCA, les réfugiés rapatriés reçoivent une aide au transport et un colis de retour composé d’une allocation d’aide en espèces et d’articles ménagers de première nécessité pour les aider à reprendre le cours de leur vie une fois établis de nouveau en RCA.  Les rapatriés reçoivent également une ration alimentaire de trois mois, fournie par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

Etant donné qu’environ la moitié des réfugiés rapatriés sont des agriculteurs, le gouvernement centrafricain leur a alloué des terres arables pour leur permettre de cultiver leur propre nourriture et de subvenir aux besoins de leur famille. Le HCR travaille également avec les autorités judiciaires centrafricaines pour faciliter la récupération des biens des réfugiés.

Selon le HCR, près de 600.000 réfugiés centrafricains vivent en RDC et dans d’autres pays voisins, tandis qu’un nombre égal reste déplacé à l’intérieur des frontières de la RCA. Les retours volontaires reposent sur les décisions des réfugiés à titre individuel. « Le maintien des prestations de protection dans les pays d’accueil sera nécessaire pour les personnes qui estiment que la situation sécuritaire est toujours dégradée en RCA et qui, de ce fait, ne souhaitent pas y retourner », a précisé l’agence onusienne pour les réfugiés.


UN / MCP, via mediacongo.net

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le 17 décembre 2018, le président Touadera lançait officiellement le grand DDR (Désarmement, démobilisation et réintégration) en Centrafrique q » ...la suite
Des mesures militaires sont en train d’être prises contre les éléments armés de l’UPC qui occupent la ville de Bambouti dans le Haut Mbomou de » ...la suite
Les journées portes ouvertes organisées par l’Union Européenne pour montrer l’impact de leur projet sur financement à travers le « Fond Bêko » ...la suite
Sans publicité, des consultations nationales ont bien eu lieu pour dessiner les contours de la Commission vérité, justice, réparation et réconcil » ...la suite
Le directeur pays de l'Onusida en Centrafrique Patrick Eba s'inquiète de la prévalence du VIH/Sida dans le pays. Environ 5000 décès liés à cette » ...la suite
La position des FACA à Kaga-Bandoro a été attaquée hier dans les après-midi par les hommes du MPC aux alentours du stade de la ville. Le premier » ...la suite
Depuis un an et demi, la protection civile centrafricaine peut compter sur plus de 140 sapeurs-pompiers volontaires pour intervenir à tout moment. Un » ...la suite
Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga appelle le gouvernement et les partis politiques à un dialogue sur l’épineuse question du comité stratégique » ...la suite
C’est devant une foule des grands jours qu’a été lancée la grande campagne des ‘’16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence fait » ...la suite
Le gouvernement centrafricain lancera mercredi une vaste opération de contrôle des fonctionnaires et agents de l'Etat afin de se renseigner sur leur » ...la suite