Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » RCA : L'opposition accuse Bangui de vouloir truquer les élections de 2020
RCA : L'opposition accuse Bangui de vouloir truquer les élections de 2020

 

https://www.radiondekeluka.org/ lundi 25 novembre 2019 14:35

 

L'opposition démocratique a accusé le pouvoir de vouloir voler les élections de 2020. Ceci après la mise en place du comité stratégique d'appui au processus électoral le 16 novembre 2019. Lequel comité mis en place par le premier ministre et présidé par lui-même.

S'achemine-t-on vers une crise pré-électorale ? Ce comité fait cristalliser le processus et met les partis politiques sur pied de garde.

Le comité stratégique d'appui au processus électoral présidé par le premier ministre Firmin Ngrébada est composé de trois structures à savoir : le gouvernement, les institutions dont l'Autorité Nationale des Elections et la communauté internationale. Seulement cette initiative se heurte aux articles 7 et 10 du code électoral en vigueur qui précisent que l'ANE est indépendante et neutre par rapport aux administrations publiques, aux partis politiques et la société civile, ainsi que l'article 10 qui spécifie le mode de financement des élections. A la question de savoir comment l'ANE accueille cet arrêté, Julius Rufin Ngoudebaba, joue la carte d'ironie.

" Je suis le porte-parole de l'Institution, mais je vous dis que nous avons pas connaissance d'un tel arrêté puisque nous n'avons pas été notifié" a-t-il indiqué.

L'opposition démocratique rejette elle en bloc  la composition de ce comité qui, selon elle constitué des proches du chef de l'Etat. C'est le cas du RDC qui, dans un communiqué du 22 novembre a dénoncé la caporalisation de l'ANE et l'exclusion des autres composantes des élections. Anicet Georges Dologuélé, président de l'URCA accuse lui, le régime de Bangui de volonté manifeste de fraude électorale.

" Tout porte à croire que nos frères là font comme si y a personne dans ce pays, il n'existe pas des partis politiques, il n'y a que eux. Ils ont retiré la loi organique sur l'ANE, ils ont mis en place un comité stratégique et pour bien faire, ils ont mis les ambassadeurs, les ambassadeurs n'ont pas besoin d'être dans le comité. Pour voler, on se cache, mais ils ne s'en cachent pas" a-t-il déploré.  

Après le retrait du projet de loi à l'Assemblée nationale portant la loi organique de l'ANE par le gouvernement, ce comité stratégique vient s'ajouter au chapelet de doute légitime que puisse avoir la classe politique. Un front politique se dessine contre ce comité et le premier ministre est attendu mercredi au parlement pour justifier les motivations de ce comité stratégique.

2 commentaires

P
la situation empire de jour en jour...
N
LA PALABRE POUR LE FAUTEUIL COMMENCE !

CROYEZ VOUS QU'IL N'Y A QUE DEVENIR PRESIDENT DANS CE PAYS QUI INTERESSE LES CENTRAFRICAINS EN GENERAL ? OR VOUS LE SAVEZ BIEN, LES CENTRAFRICAINS ASPIRENT EN PRIORITE A LA PAIX (LEUR SECURITE), LEUR PAIN QUOTIDIEN ET LEUR SANTE ET VOUS VOUS BATAILLEZ DEJA POUR LEITE A LA PAIX (LEUR SECURITE), LEUR PAIN QUOTIDIEN ET LEUR SANTE ET VOUS VOUS BATAILLEZ DEJA POUR LE FAMEUX FAUTEUIL PRESIDENTIEL. MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, MESSIERS LES MEMBRES DU SOI-DISANT COMITE STRATEGIQUE, CHERS LEADERS D'OPPOSITION POLITIQUE, AVEZ VOUS TOUS REUSSI A CHASSER LES GROUPES ARMES ENVAHISSEURS ET DANGEREUX DU TERRITOIRE NATIONAL AFIN QUE LES CENTRAFRICAINS AIENT LA PAIX ? SI CELA N'EST PAS ENCORE FAIT, ALORS TAISEZ VOUS ET FAITES LE MAINTENANT EN ATTENDANT LE LANCEMENT OFFICIEL DES CAMPAGNES PRESIDENTIELLES PAR LESQUELLES VOUS AUREZ L'OCCASION DE VOUS CHAMAILLER ENTRE VOUS POUR VOS INTERÊTS EN OUBLIANT BIEN SÛR LE PEUPLE CAR POUR PREUVE, DEPUIS 2013, DES PRESIDENTS A LA TÊTE DU PAYS SE SONT SUCCEDES, POURTANT RIEN A CHANGE; LE PEUPLE EST TOUJOURS DANS L'INSECURITE, DANS LA SOUFFRANCE ET DANS LA MERDE. PENSEZ AU MOINS AU PEUPLE QUE DE VOUS ENFERMER DANS VOS CUIRASSES ET LUTTER QUE POUR VOS INTERÊTS PERSONNELS ET EGOÏSTES. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ex-ministre des Finances et du Budget, Henri-Marie Dondra vient d'être nommé premier ministre après la démission de Firmin Ngrebada. Mais qui es » ...la suite
24 heures après la démission du premier ministre sortant Firmin Ngrebada, le président Faustin-Archange Touadéra a nommé ce 11 juin, Henri-Mari » ...la suite
La Russie soutient ouvertement depuis 2018 le gouvernement de Touadéra, notamment grâce à un accord bilatéral de défense et de nombreux paramilit » ...la suite
Alors que des discussions ont été engagées entre les émissaires de la CEEAC, la Communauté des États d’Afrique centrale et plusieurs acteurs d » ...la suite
Le Président de la République, Paul BIYA, a reçu en audience dans l’après-midi de mercredi 10 février 2021, la Ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
La mise en œuvre de l'accord de paix du 6 février 2019 (APPR-RCA) entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés devrait créer les condit » ...la suite
Je voudrais avant tout propos, vous inviter à observer avec moi, une minute de silence à la mémoire de l’Imam KOBINE LAYAMA, messager de paix et » ...la suite
Pour la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, la réconciliation nationale passe aussi par la reddition des comptes pour mettre un terme » ...la suite
Le dialogue inclusif sollicité par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, s’intègre dans la mouvance de » ...la suite
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines "à entamer un véritable dialogue politique i » ...la suite