Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique: le directeur Afrique du Quai d'Orsay à Bangui
Centrafrique: le directeur Afrique du Quai d'Orsay à Bangui

Centrafrique: le directeur Afrique du Quai d'Orsay à Bangui

 

Par RFI Publié le 27-11-2019 Modifié le 27-11-2019 à 16:47

 

Une réunion de haut niveau s’est tenue mardi à Bangui à l’occasion de la visite de trois jours jusqu’à jeudi du directeur Afrique du Quai d’Orsay. L’occasion de remettre à plat la coopération entre la France et la Centrafrique, qui a connu quelques remous ces derniers mois.

Sécurité, humanitaire, gouvernance, éducation… Il aura fallu plus de 3 heures et demie de réunion mardi après-midi entre l’équipe diplomatique française et la ministre des Affaires étrangères centrafricaine entourées de plusieurs ministres pour faire l’état des lieux des relations entre les deux pays.

« Nous avons eu un événement inédit aujourd’hui dans le cadre de la relation bilatérale entre la République française et la République centrafricaine, a déclaré la ministre des affaires étrangères centrafricaine Sylvie Baïpo-Temon. Un échange riche et qui nous motive à conserver cette dynamique. Une dynamique qui a été lancée par nos deux chefs d’État lors de la dernière rencontre du 5 septembre dernier qui nous encourage. Justement, nous avons pris soin de voir ce qui fonctionnait bien, les besoins et puis les points d’amélioration sur lesquels nous devions travailler ensemble. Aujourd’hui, la coopération est cordiale, elle est au beau fixe, elle est satisfaisante. »

Un rendez-vous qui devrait se renouveler tous les ans. Rémi Maréchaux directeur Afrique du Quai d’Orsay se dit satisfait de cette rencontre. « Il y avait deux choses : d'abord, les ministres présents côté centrafricain ont fait part de priorités que nous n’avions pas enregistrées pour l’avenir ; donc ça c’est important, on va regardera-t-il assuré. Il a été question des besoins dans l’enseignement supérieur en termes d’infrastructures, d’amphithéâtres, etc. Il a également été question des besoins en matière de renforcement de la sécurité. Et ensuite, c’était l’occasion pour nous de faire l’inventaire de ce qu’il incombait à chacun de faire, donc on est sorti avec une liste de conclusions opérationnelles. »

Deux conventions ont été signées mardi soir. Dix millions d’euros vont venir pour aider au règlement des pensions et arriérés de salaires des fonctionnaires. Quatre millions d’euros sont ajoutés pour des projets d’urbanisme, notamment pour la gestion des inondations.

On peut noter qu’en 2019, l’aide de la France à la Centrafrique s’est élevée à hauteur de 150 millions d’euros dont 65 millions d’euros en aide bilatérale directe, une aide en hausse de 130 millions en 2018.

 

 

Un nouveau dialogue politique France-Centrafrique pour une coopération renforcée

 

Le directeur d’Afrique du ministère français des Affaires étrangères, M. Rémi Maréchaux, est en visite à Bangui. A cette occasion, il a co-présidé un dialogue politique avec la ministre des Affaires étrangères Mme Sylvie Baipo-Temon, en présence de plusieurs membres du Gouvernement. 

 

Ce nouveau format a permis d’échanger en profondeur sur tous les domaines de la coopération franco-centrafricaine et de s’entendre pour faire avancer les nombreux projets en cours. 

 

Parmi ces projets : 

✔️ L’important partenariat de défense et de sécurité, avec de nombreuses formations réalisées pour les FACA et les FSI.

✔️ Le programme Tamboula, qui forme 200 hauts fonctionnaires centrafricains et appuie leurs projets de modernisation de l’administration.

✔️ Les programmes dans l'éducation, notamment le développement des capacités de formation d’enseignants en Centrafrique.

✔️ La formation des pompiers de la Protection civile.

✔️ Le renforcement de la sûreté de l’aéroport de Bangui.

✔️ Les projets de l’ AFD - Agence Française de Développement : sécurisation de l’aéroport de Bangui, réhabilitation de l’avenue Idriss Deby de Bangui, rénovation de la centrale hydroélectrique de Boali, projet national de l’éducation, appui à l’apprentissage.

✔️ L’important effort de la France dans l’aide humanitaire aux populations en difficulté.

 

A l’issue du dialogue, deux conventions ont été signées entre l’Etat centrafricain et l’AFD : 

➡️ L’apport de 10 millions d’euros d’aide budgétaire pour soutenir le fonctionnement de l’Etat centrafricain pour l’année 2019.

➡️ Un projet de gestion des inondations qui permettra une meilleure gestion des eaux pluviales dans les 1er et 2e arrondissements de Bangui.

 

 

Dialogue politique Centrafrique-France

 

COMMUNIQUÉ CONJOINT

 

Bangui, le 26 novembre 2019

 

La ministre centrafricaine des Affaires étrangères et des Centrafricains de l’Etranger, Mme Sylvie BaipoTemon, et le directeur d’Afrique et de l’Océan indien du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Rémi Maréchaux, ont tenu aujourd’hui un dialogue politique.

Ce dialogue constitue un nouveau cadre d’échange entre la République centrafricaine et la France. Il fait suite à une année riche en contacts entre les deux partenaires, avec la visite en Centrafrique du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian en novembre 2018, celles de la ministre française des Armées Florence Parly en décembre 2018 puis juillet 2019, et la rencontre à Paris entre les présidents Faustin-Archange Touadera et Emmanuel Macron en septembre dernier.

Ce dialogue a permis de rappeler l’intensité du partenariat qui unit les deux pays et de confirmer leur volonté d’approfondir cette coopération dans l’ensemble des domaines.

La France a rappelé son soutien entier aux autorités centrafricaines pour la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation du 6 février 2019. Elle a salué les progrès accomplis dans les processus de désarmement des groupes armés et de réforme du secteur de la sécurité. Rappelant l’importance de leur partenariat de défense et de sécurité, les deux Etats ont confirmé leur volonté de travailler ensemble, en étroite coordination avec leurs partenaires, pour répondre aux défis qui persistent pour la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire centrafricain.

Dans le cadre de sa contribution à la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire centrafricain, la République centrafricaine a fait a appel à la France pour un soutien à son plaidoyer, auprès du Conseil de Sécurité des Nations Unies, pour la levée totale de l’embargo sur les armes

La France a confirmé qu’elle soutiendrait l’Etat centrafricain pour organiser les élections de 2020-2021 dans le cadre constitutionnel et selon le calendrier prévu.

La République centrafricaine a rappelé sa ferme volonté au respect des échéances électorales afin de garantir et conserver l’ancrage démocratique

Les deux partenaires sont convenus de renforcer leur dialogue pour coordonner les programmes de coopération mis en œuvre et en préparation, notamment :

  • Le programme Tamboula, qui forme 200 hauts fonctionnaires centrafricains et appuie leurs projets de modernisation de l’administration ;
  • Le développement des capacités de formation d’enseignants en Centrafrique ;
  • La formation des pompiers de la Protection civile ;
  • Le renforcement de la sûreté de l’aéroport de
  • Les projets de l’Agence française de développement (AFD) : sécurisation de l’aéroport de Bangui, réhabilitation de l’avenue Idriss Deby, rénovation de la centrale hydroélectrique de Boali, projet national de l’éducation, appui à l’apprentissage.

Par ailleurs, les deux partenaires sont également convenus de :

la nécessité de procéder à la revue des accords bilatéraux ;

  • La poursuite des travaux pour la définition d’un cadre de suivi de ce partenariat pour le rendre plus efficace, à travers des consultations politiques régulières ;

A l’issue du dialogue, deux conventions ont été signées entre l’Etat centrafricain et l’AFD :

  • L’apport de 10 millions d’euros d’aide budgétaire pour soutenir le fonctionnement de l’Etat centrafricain pour l’année 2019.
  • Un projet de gestion des inondations qui permettra une meilleure gestion des eaux pluviales dans les 1eret 2e arrondissements de

A cette occasion, la France a annoncé l’octroi de 118000 euros d’aide d’urgence pour les victimes des récentes inondations.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Jean-Marc Grosgurin, ambassadeur à Conakry, est pressenti pour être nommé à Bangui. Seul souci, son fils policier vient de tenir des propos racist » ...la suite
Teddy Weïdane, député de la circonscription de Bouca 2, est accusé d’escroquerie et vol aggravé. Même si l’enquête judiciaire sur la fra » ...la suite
L’Union européenne (UE) a organisé une deuxième opération du Pont aérien Humanitaire de l’UE à destination de Bangui, cette fois-ci en coop » ...la suite
Le lieutenant-colonel Christophe Tomc quittera ses fonctions fin juillet à la tête de la compagnie de gendarmerie de Pontivy, qui rayonne sur 53 com » ...la suite
Environ 3 millions FCFA, c’est le coût total des travaux de réfection effectués par la MINUSCA de l’Aéroport International de Bangui M’poko, » ...la suite
Environnement. « Dans ce pays miné par les conflits armés, comment préserver la faune sauvage alors que l’État n’a pas les moyens de faire re » ...la suite
Plusieurs matériels ont été emportés par les assaillants, identifiés comme des combattants rebelles du FPRC, selon plusieurs sources sécuritaire » ...la suite
Un accord est intervenu dans la nuit de lundi à mardi entre les 193 membres de l'ONU pour maintenir à environ 6,5 milliards de dollars le budget ann » ...la suite
Une attaque lâche a été perpétrée dimanche soir par des éléments armés du mouvement 3R près de la localité de Besson, préfecture de la Nana » ...la suite
La Centrafrique a été déclarée libre du poliovirus sauvage, vecteur de la poliomyélite, a annoncé jeudi le ministre de la Santé et de la Popula » ...la suite