Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Unis pour dire ‘’Stop’’ aux violences basées sur le genre en Centrafrique
Unis pour dire ‘’Stop’’ aux violences basées sur le genre en Centrafrique

 

 

C’est devant une foule des grands jours qu’a été lancée la grande campagne des ’16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes’’, ce mardi 27 Novembre 2019 à Bangui. Femmes, hommes et jeunes filles de différentes corporations unissent leurs voix pour reprendre en chœur le thème de cette année : « Orangez le monde : la Génération Égalité s’oppose au viol ».

Le lancement solennel de cette campagne nationale s’est fait sous le leadership de la Ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, Aline Gisele Pana, entourée des représentants des agences onusiennes, des organisations non gouvernementales et des chefs des missions et corps diplomatiques accrédités.

C’est donc en sa qualité de chargée de la politique de la promotion du genre et de l’enfant, que la ministre a, dès l’entame de son mot de circonstance, rassurée de la volonté et de la détermination du Gouvernement à réprimer sévèrement les actes de violences faites à l’encontre des femmes. « Des mesures sont déjà prises, en créant une juridiction pour poursuivre les auteurs de ces crimes et pour lutter contre ces formes de violences. A cela s’ajoute la mise en place par le Premier ministre d’un Comité national technique de lutte contre les violences basées sur le genre, les pratiques traditionnelles néfastes et le mariage forcés », a précisé Aline Gisele Pana.

Puis, tour à tour, les experts du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), de l’entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femme), de Médecins sans frontière (MSF) et de la MINUSCA ont fustigé les violences à l’égard des femmes et appelé à une urgente prise de conscience sur la situation des femmes dans le pays car, selon les statistiques du FNUAP, 9246 cas de violences ont été enregistrés au cours des trois derniers trimestres de l’année 2019.

« La violence à l'égard des femmes et des filles est un phénomène mondial qui nous concerne tous. 70% des femmes sont victimes de violences sexistes au cours de leur vie », a martelé Vivian van de Perre, Directrice de cabinet de la MINUSCA, avant de rassurer les filles et femmes de la Centrafrique que leur combat est celui de tout le monde.

Une multitude d’activités sont prévues sous le thème national ‘’Tolérance zéro au viol et protection des survivants/victimes dans notre société pour le relèvement socio-économique et la consolidation de la paix ’’ afin d’éveiller les consciences pendant les 16 jours que durera la campagne à travers la Centrafrique. Elles seront organisées conjointement par le système des Nations Unies et les ONG œuvrant dans le domaine des violences faites aux femmes : exposition, conférences-débats, sensibilisation, formations, émissions radiophoniques, activités sportives et culturelles, etc.

Rappelons que c’est en 1999 que l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 25 Novembre comme étant la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette Journée leur rend ainsi hommage mais invite le monde entier à dénoncer la violence sexiste. Chaque année à cette date, les gouvernements, les organismes internationaux et les ONG sont tiennent des activités pour sensibiliser le public au problème.

 

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in The Central African Republic (MINUSCA).

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le 17 décembre 2018, le président Touadera lançait officiellement le grand DDR (Désarmement, démobilisation et réintégration) en Centrafrique q » ...la suite
Des mesures militaires sont en train d’être prises contre les éléments armés de l’UPC qui occupent la ville de Bambouti dans le Haut Mbomou de » ...la suite
Les journées portes ouvertes organisées par l’Union Européenne pour montrer l’impact de leur projet sur financement à travers le « Fond Bêko » ...la suite
Sans publicité, des consultations nationales ont bien eu lieu pour dessiner les contours de la Commission vérité, justice, réparation et réconcil » ...la suite
Le directeur pays de l'Onusida en Centrafrique Patrick Eba s'inquiète de la prévalence du VIH/Sida dans le pays. Environ 5000 décès liés à cette » ...la suite
La position des FACA à Kaga-Bandoro a été attaquée hier dans les après-midi par les hommes du MPC aux alentours du stade de la ville. Le premier » ...la suite
Depuis un an et demi, la protection civile centrafricaine peut compter sur plus de 140 sapeurs-pompiers volontaires pour intervenir à tout moment. Un » ...la suite
Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga appelle le gouvernement et les partis politiques à un dialogue sur l’épineuse question du comité stratégique » ...la suite
Le gouvernement centrafricain lancera mercredi une vaste opération de contrôle des fonctionnaires et agents de l'Etat afin de se renseigner sur leur » ...la suite
Le gouvernement dispose désormais d'une politique de l'électrification rurale. Ce plan est élaboré suite à un diagnostic fait par le Programme de » ...la suite