Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique: une nouvelle plateforme rassemble les leaders de l'opposition
Centrafrique: une nouvelle plateforme rassemble les leaders de l'opposition

 

 

Par RFI Publié le 28-11-2019 Modifié le 28-11-2019 à 23:37

 

Une nouvelle plateforme d’opposition a été créée à l’initiative d’Anicet Georges Dologuélé. L’objectif : organiser « une coalition de l’opposition démocratique », une structure pour parler d’une seule voix. Elle regroupe une quinzaine de partis politiques dont les principaux leaders d’oppositions.

Anicet Georges Dologuélé, Bertin Béa, Karim Meckassoua, Nicolas Tiangaye, Ferdinand Nguendet, Désiré Kolingba… Ils ont décidé de se regrouper dans une plateforme purement politique à la différence de celle d’E Zingo Biani qui accueille aussi des organisations de la société civile.

« Une convergence de points de vue » a permis ce regroupement expliquent-ils. Plusieurs thématiques réunissent ces leaders d’opposition : la dénonciation de l’accord de Khartoum et des violences qui se poursuivent sur le territoire ou encore leur désaccord quant à la mise en place du comité stratégique d’appui au processus électoral qu’ils qualifient de « machine de fraude ».

« Tout reste à définir », tempèrent certains. Et déjà des divergences pourraient diviser cette nouvelle union. En toile de fond, les élections générales de l’année prochaine.

Certains de ces leaders défendent l’idée d’une nouvelle transition estimant que les conditions sécuritaires ne sont pas réunies pour l’organisation du scrutin. D’autres veulent l’organisation d’élections crédibles dans les temps. Ce que défend le gouvernement, soutenu par la Minusca, qui souhaite coûte que coûte le respect du calendrier électoral.

 

3 commentaires

M
travaillez pour le bien de la nation!
N
LA POLITIQUE N'EST PAS UN METIER.
MESSIERS A. G. DOLOGUELE ET M. ZIGUELE, POURQUOI VOUS PERSISTEZ VOUS QUE POUR LE FAUTEUIL PRESIDENTIEL ? N'AVEZ VOUS PAS D'AUTRES COMPETENCES QUE LA POLITIQUE ? VOS MAINS NE VOUS SERVENT A RIEN ?
N
L'UNIVERSITE DE BANGUI, LE MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES (DATI GOUGOU), LES VILLAS DES CHEFS D'ETAT, LA TELEVISION CENTRAFRICAINE, L'AEROPORT BANGUI MPOKO, LE BÂTIMENT DE LA CEMAC ETC ETC. TOUS CES GRANDS LIEUX SONT CONSTRUITS PAR BOKASSA. MAIS APRES LUI, ENVIRON NEUF (9) CHEFS D'ETAT SE SONT SUCCEDES. CONCRETEMEN CONSTRUITS PAR BOKASSA. MAIS APRES LUI, ENVIRON NEUF (9) CHEFS D'ETAT SE SONT SUCCEDES. CONCRETEMENT, QU'EST CE QUE CHACUN A CONSTRUIT DANS LE PAYS ET QUE L'ON PEUT RAJOUTER AUX OEUVRES DE BOKASSA ? » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le 14 Janvier 2022 s'est tenue dans la salle de la cité CEMAC, la première réunion de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route pour la Pai » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a rencontré ce matin au siège de l'Union Européenne à Bruxell » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin Archange Touadera a invité ses compatriotes à « reconnaître qu’au cours de ces 63 années », ils n’ont p » ...la suite
Le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, l’Ambassadeur Bankole Adeoye ; le Secrétaire géné » ...la suite
- Centrafricaines, Centrafricains ; - Chers Compatriotes ; Demain, 1er décembre 2021, notre pays célèbre le 63ème anniversaire de la Pr » ...la suite
La Diplomatie française, en baisse de forme ; comme ivre, est prise de malaise dès qu’elle essaye de se relever ! On dirait qu’elle approche de » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
Cela semble désormais acté, les groupes armés ne seront pas inclus dans le dialogue républicain promis d’ici à la fin de l’année à Bangui p » ...la suite