Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : le gouvernement interdit un meeting du parti du président déchu Bozizé
Centrafrique : le gouvernement interdit un meeting du parti du président déchu Bozizé

 

French.china.org.cn | Mis à jour le 07-12-2019

 

Le gouvernement centrafricain a interdit un meeting du parti Kwa Na Kwa (KNK) du président déchu François Bozizé programmé samedi à Bangui, d'après une annonce diffusée vendredi soir sur les médias publics par le ministère centrafricain de la Communication.

Selon cette annonce, les organisateurs dudit meeting n'ont toujours pas déposé aux autorités concernées une demande formelle d'autorisation, le gouvernement ainsi "met clairement en garde les organisateurs d'un tel meeting contre tout débordement, et appelle les acteurs politiques à la préservation de la paix sociale".

Depuis sa chute en mars 2013, M. Bozizé, également président fondateur du KNK, vit en exil à l'étranger. Il actuellement est sous le coup d'une poursuite judiciaire, tant à l'intérieur de la République centrafricaine qu'au niveau de la Cour pénale internationale (CPI).

Son retour est annoncé plusieurs fois, mais également plusieurs fois repoussé. Toutefois, ses militants continuent de croire en lui, en animant le parti politique dont ils sont adhérents. F

Source: Agence de presse Xinhua

2 commentaires

M
Tout comme d'habitude...on observe...
N
AU POUVOIR EN PLACE:

BOZIZE EST CENTRAFRICAIN. SON ENTREE EN CENTRAFRIQUE LUI EST INTERDITE ET EGALEMENT LA TENUE DES MEETINGS DE SON PARTI, POURQUOI ? OR, L'ON SAIT QUE S'IL AVAIT QUITTE LE PAYS, C'ETAIT EN EFFET POUR SA SECURITE PARCE QU'IL AVAIT ETE REVERSE PAR COUP D'ETAT PAR LA SELEKA. COMMENT COM EN EFFET POUR SA SECURITE PARCE QU'IL AVAIT ETE REVERSE PAR COUP D'ETAT PAR LA SELEKA. COMMENT COMPRENDRE ALORS QUE LA SELEKA MAJORITAIREMENT COMPOSEE D'ETRANGERS A L'ORIGINE DU COUP D'ETAT, QUI DEPUIS 2013 ET JUSQU'AUJOURD'HUI MASSACRE DE NOMBREUX CENTRAFRICAINS ET DESTABILISE LE PAYS TOUT ENTIER PUISSE TOUJOURS EXISTER SUR LE TERRITOIRE NATIONAL ALORS QUE BOZIZE LE FILS DU PAYS EST TOUJOURS CONTRAINT INUTILEMENT A L'EXIL ? LA SELEKA REPARTIE EN PLUSIEURS GROUPES ARMES, NARGUE LES DIFFERENTS REGIMES SUCCESSIFS ET CREE UNE INSECURITE SANS FIN DANS LE PAYS. LES ELEMENTS DE CES GROUPES ARMES SEMENT LA TERREUR ET ONT LE CONTRÔLE DES REGIONS MINIERES MALGRE LES EFFORTS DE PAIX DEPLOYES PAR LES GOUVERNEMENTS. LEURS CHEFS FONT LES SOURDS D'OREILLES ET PERSISTENT A DESTABILISER LE PAYS. DANS CES CONDITIONS, QUI SELON VOUS CHERES AUTORITES DE LA CENTRAFRIQUE, QUI EST LE VRAI ENNEMI DU PAYS ? EST-CE BOZIZE EN EXILE DEPUIS 2013 OU LA SELEKA ET SES SOUS GROUPES ARMES QUI MALMENENT ENCORE ET TOUJOURS LES CENTRAFRICAINS ? VOICI UN SEUL EXEMPLE: LE CAS FLAGRANT D' ALI DARASSA QUI A LE CONTRÔLE D'UNE GRANDE PARTIE DES REGIONS DU PAYS. IL SE PASSE POUR LE "PRESIDENT" DE CES REGIONS. IL PERçOIT DES IMPÔTS, DES TAXES, ETC ET PILLENT LES RESSOURCES MINIERES QUI LUI PERMETTENT D'ALIMENTER ET FORTIFIER SON ARMEE CONTRE LES CENTRAFRICAINS ET LE POUVOIR EN PLACE. ALLEZ VOUS DONC CONTINUER INUTILEMENT D'INTERDIRE LE FILS DU PAYS, FRANçOIS BOZIZE DE RENTRER CHEZ LUI ET AUSSI REFUSER POUR RIEN LA TENUE DES MEETINGS DE SON PARTI ALORS QUE LES VRAIS FAUTEURS DE TROUBLES ET DESTABILISATEURS DU PAYS SONT LA EN FACE DE VOUS ? » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Un projet de loi modifiant le code électoral, issu du conseil des ministres extraordinaire de ce mardi 15 septembre, a fait monter les tensions entre » ...la suite
L'ex-président centrafricain François Bozizé et celui qui l'a renversé en 2013, Michel Djotodia -un putsch qui déclencha une sanglante guerre civ » ...la suite
En Centrafrique, l’opposition et la société civile assurent que l’Autorité nationale des élections est confrontée à de nombreux problèmes e » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a accordé une audience en ce début d'après midi du 07 septembre 2020 » ...la suite
Une représentation du département russe de la Défense sera bientôt ouverte à Bangui auprès du ministère centrafricain de la Défense. Cet acte » ...la suite
L’élection présidentielle en Centrafrique est prévue en décembre prochain. L’ex-présidente de la transition, Catherine Samba-Panza, qui n’e » ...la suite
La République centrafricaine se prépare à la tenue du premier tour des élections générales de décembre 2020. A quatre (4) mois de la tenue de c » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a lancé dans la matinée du 30 juin 2020 l’opération d’enrôlement » ...la suite
Un nouveau mouvement politique regroupant 42 partis, associations et organisations politiques centrafricains a été créé samedi pour soutenir la ca » ...la suite
Comme j’ai eu à le rappeler dans mes précédents messages à la Nation dès l’avènement de cette pandémie, la maladie à Coronavirus ou Covid- » ...la suite