Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » A Washington, le président Touadéra plaide pour l’appui du FMI et de la Banque Mondiale
A Washington, le président Touadéra plaide pour l’appui du FMI et de la Banque Mondiale

Lu pour vous

 

A Washington, le président Touadéra plaide pour l’appui du FMI et de la Banque Mondiale

 

http://lepotentielcentrafricain.com/ Par Patrick décembre 9, 2019

  

Bangui, le 09 décembre 19 - Le Président Faustin-Archange Touadéra mène toujours une offensive diplomatique avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux. Le numéro un centrafricain est un infatigable combattant de la paix qui s’engage toujours à sortir définitivement de la crise endurée. Après plusieurs lobbyings réalisés dans le monde entier, les résultats sont là et le pays se remet progressivement mais sûrement.

Accompagné de ses ministres Félix Moloua et Henri-Marie Dondra, respectivement ministres de l’économie et finances, le président Touadéra a rencontré ce 06 décembre 2019, les responsables des Institutions de Breton Woods à savoir le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale.

Lors de cette entrevue, le président Touadéra a eu à négocier un second programme avec le FMI et les gestes ne tarderont à se faire voir dans les mois à venir. Cette négociation a eu lieu également avec les responsables de la Banque Mondiale qui sont prêts à financer plusieurs projets de développement du pays. Ces projets concernent les infrastructures de base et autres domaines qui sont prioritaires pour le moment.

Le moins qu’on puisse dire, le FMI et la Banque sont des partenaires incontournables pour la RCA. C’est grâce à ces deux institutions que le pays sort toujours de sa situation. Les autorités centrafricaines, notamment le président Touadéra est engagé à accomplir la mission qui lui est confiée par son peuple. Avec cette négociation avec la Banque Mondiale et le FMI, les retombées sont attendues et seront bénéfiques pour l’intérêt national.

@Herman THEMONA

3 commentaires

M
Comme d'habitude on cherche l'aumône...
N
IL EST DIT, JE CITE: "AVEC CETTE NEGOCIATION AVEC LA BANQUE MONDIALE ET LE FMI, LES RETOMBEES SONT ATTENDUES ET SERONT BENEFIQUES POUR L'INTERÊT NATIONAL".
EN PARLANT AINSI, CELA DONNE L'IMPRESSION QU'UNE MANNE LARGUEE DEPUIS LE CIEL PAR LE BON DIEU TOMBERA EN CENTRAFRIQUE ET TOUT LE MONDE SERA SAUVE: CHAQUE CLARGUEE DEPUIS LE CIEL PAR LE BON DIEU TOMBERA EN CENTRAFRIQUE ET TOUT LE MONDE SERA SAUVE: CHAQUE CENTRAFRICAIN MANGERA DONC A SA FAIM, LES SOINS LUI SERONT GRATUITS, TOUTES LES ROUTES A BANGUI COMME DANS LES AUTRES VILLES SERONT BITUMEES, MAIS MALHEUREUSEMENT, IL NE S'AGIT PAS D'UNE MANNE FINANCIERE. IL S'AGIT DE L'ARGENT PRÊTE REMBOURSABLE AVEC INTERÊT. LE PROBLEME EST QU'ON EXPLIQUE JAMAIS AU PEUPLE COMMENT CES INSTITUTIONS FINANCIERES RECUPERENT LEUR ARGENT DU MOMENT OU RIEN EST GRATUIT DANS CE MONDE. CE QU'ON DIT SOUVENT AU PEUPLE C'EST SEULEMENT L'ANNONCE DE LA "BONNE NOUVELLE" DES FONDS DECROCHES. MAIS AU DELA DE CES CONSIDERATIONS, ON PEUT SE DEMANDER COMMENT UN PAYS DEJA "CONDAMNE" A RESTER PAUVRE FINANCIEREMENT VA POUVOIR REMBOURSER SES DETTES ? A T'IL VRAIMENT LE DROIT DE PRÊTER ? OR DANS LE PASSE ET COMME TOUJOURS, LA BANQUE MONDIALE ET LE FMI FINANCENT LA RCA ET POURTANT, IL N'YA JAMAIS EU DE RESULTATS PALPABLES EN TERME DE DEVELOPPEMENT; DES RESULTATS QUI EN FAIT PERMETTENT UN VERITABLE DECOLLAGE ECONOMIQUE AFIN QUE LE PAYS NE PUISSE PLUS TENDRE LA MAIN DE MEN....... » lire la suite
N
DEPUIS "L'INDEPENDANCE" ET JUSQU'AUJOURD'HUI, LE PEUPLE VIT MAL. IL N'YA PAS DEVELOPPEMENT C'EST A DIRE LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES A TOUS LES NIVEAUX PERMETTANT A TOUS DE MIEUX VIVRE ET SE SENTIR A L'AISE COMME EN OCCIDENT, POURQUOI PAS ? LES AFRICAINS NE SONT PAS CONDAMNES A VIVRE DANS LA PAUVRETE EN COMPARA EN OCCIDENT, POURQUOI PAS ? LES AFRICAINS NE SONT PAS CONDAMNES A VIVRE DANS LA PAUVRETE EN COMPARAISON AVEC LES PAYS OCCIDENTAUX. POURQUOI NOS CHEFS D'ETAT NE FONT AUCUN EFFORT POUR S'INTERESSER AU COURS DE LEUR MANDAT QU'AU DEVELOPPEMENT ? J'ENTENDS PAR DEVELOPPEMENT:
1- METTRE EN PLACE LA SECURITE DU PEUPLE EN PROTEGEANT LES FRONTIERES ET UNE VRAIE JUSTICE POUR TOUS
2- PRODUIRE SUR PLACE ET EVITER L'IMPORTATION AFIN DE FAVORISER L'ACCES A LA CONSOMMATION PAR TOUS.
2- CREER UN MECANISME D'AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE
3- METTRTE EN PLACE LA COUVERTURE MALADIE UNIVERSELLE (UNE CARTE DE SOINS GRATUIT POUR LES PLUS DEMUNIS, MAIS ATTENTION PAS DE FRAUDES)
4- CREER DES LOGEMENTS SOCIAUX DU STUDIO AUX 2 OU 3 PIECES ; LA AUSSI PAS DE TRICHERIES
5- FAVORISER L'ADDUCTION D'EAU POTABLE PARTOUT ET POUR TOUS
6- BITUMER TOUTES LES ROUTES DE LA CAPITALE ET MÊMES DANS LES PROVINCES LES PLUS ELOIGNEES.
7- PRENDRE UN DECRET INTERDISANT AUX LIBANAIS DE TENIR LES GRANDES AFFAIRES DANS LE PAYS ( DES MESURES STRICTES D'INTERDICTION ET EXPULSIONS POUR LES CONTREVENANTS LIBANAIS CORRUPTEURS ET RECALCITRANTS; DONNER LE MONOPOLE DE COMMERCE AUX CENTRAFRICAINS D'ABORD MAIS PAS AUX LIBANAIS.
* ETC ETC...
POURQUOI NOS CHEFS D'ETAT NE FONT PAS CELA ? CAR DIRIGER UN PAYS NE SE LIMITE PAS QU'AU PAIEMENTS REGULIERS DES SALAIRES. C'EST UN TOUT, UN TOUT QUI REND HEUREUX LE PEUPLE ET FIER DE SON PAYS.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
M.Martin ZIGUELE président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain ( MLPC) a été reçu en audience en début d’après-midi du 28 janv » ...la suite
En Centrafrique, l’ancien président François Bozizé s’est adressé pour la première fois à la presse lundi 27 janvier. Malgré plusieurs appa » ...la suite
Paul Crescent Beninga, porte-parole du Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC), demande la démission du gouvernement de tous les ministres is » ...la suite
L’Algérie a dénoncé jeudi les décisions «unilatérales des gouvernements de la République centrafricaine et de Sao Tomé-et-Principe d'ouvrir » ...la suite
entré en décembre à Bangui dans des conditions encore méconnues, François Bozizé n’avait pas encore été reçu à la présidence, alors que l » ...la suite
Sollicitée par le Président de la République pour un échange de points de vue sur la situation du pays, l'ancienne chef de l'Etat de la Transition » ...la suite
Le retour inattendu de deux ex-présidents centrafricains, principaux initiateurs d’une guerre civile qui perdure –François Bozizé et celui qui » ...la suite
Après le retour rocambolesque de l’ancien président François Bozize ( 2003-2013), le 15 décembre 2019, c’est maintenant au tour de l’ancien » ...la suite
Le Président Touadera reçoit l'ex Chef d'Etat de transition au Palais de la Renaissance » ...la suite
Lors de son discours à l’occasion du Nouvel An, Faustin-Archange Touadera a révoqué le sujet de la présidentielle 2020, sans oublier les législ » ...la suite