Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Tenue prochaine à Bangui d’un salon international des mines, des carrières et du pétrole
Tenue prochaine à Bangui d’un salon international des mines, des carrières et du pétrole

 

 Bangui, 11 déc. (ACAP)- Le Ministre des Mines et de la Géologie, Léopold M’boli-Fatrane a annoncé la tenue prochaine à Bangui, sous le très haut patronage du Président Faustin-Archange Touadéra, du 27 au 29 février 2020, d’un salon international des mines, des carrières et du pétrole sous le thème : « Invest in Africa Mining, Quarries ; Oil and Gas Opportunities », lors d’une conférence de presse organisée mercredi 11 décembre 2019 à Bangui.

Le Ministre Léopold M’boli-Fatrane a expliqué que cet événement panafricain réunira de hautes personnalités, des capitaines d’industrie, des investisseurs, des fournisseurs de services, des sociétés minières et pétrolières, des entreprises de carrières et de métiers connexes à travers des conférences thématiques, des rencontres d’affaires B2B, des expositions, des événements spéciaux de réseautage et une cérémonie de distinction des meilleures entreprises minières, de carrières et pétrolières du continent africain.

Il a souligné qu’en sa qualité de ministre en charge du développement minier et pétrolier au sein du gouvernement centrafricain et en accord avec les plus hautes autorités du pays, ses collaborateurs et les partenaires, il a décidé qu’il était temps que les secteurs minier et pétrolier centrafricains soient révélés au monde entier et que la République Centrafricaine puisse tirer pleinement profit de ses ressources naturelles pour son développement.

Selon lui, un tel événement ne saurait se tenir sans un engagement ferme au plus haut niveau de l’Etat et il a tenu à rendre un hommage mérité aux hautes personnalités qui accompagnent ce projet notamment, le Président Faustin-Archange Touadéra, le Premier Ministre Firmin Ngrébada, M. Aliko Dangoté, parrain du SEMICA Centrafrique 2020, M. Mahamoudu Bonkoungou, Co-parrain du SEMICA Centrafrique 2020.

Il a fait savoir que pendant trois jours, Bangui sera la vitrine minière et pétrolière du continent africain et il invite la population centrafricaine à réserver un accueil chaleureux à nos hôtes durant tout leur séjour dans notre pays.

 Il convient de rappeler que le cabinet SEMICA est un cabinet privé, qui intervient dans plusieurs pays et dont la mission serait de rechercher les partenaires financiers, qui vont investir en République Centrafricaine dans les domaines précités.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Au moins 1000 participants sont attendus les 17 et 18 mai prochain à Bangui, la capitale centrafricaine au Forum Africa developpement for Bangui, un » ...la suite
Sous le Haut Patronage de SE Pr. Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, le Gouvernement de la République Centrafricaine à travers » ...la suite
Les perspectives économiques de la République centrafricaine (RCA) sont globalement satisfaisantes et tablent sur une croissance de 4,8% à moyen te » ...la suite
Financé à hauteur de 5,3 milliard par la Banque Africaine de développement (BAD), en présence du président de la République Faustin Archange Tou » ...la suite
Début de solution à la crise des pièces de nouveau en circulation en Centrafrique. La Banque Centrale (BEAC) annonce l'approvisionnement pour palli » ...la suite
Selon Daniel Mackaire Eloung Nna, le secrétaire permanent du Secrétariat national de suivi du Processus de Kimberley, les artisans miniers installé » ...la suite
Les performances économiques en Centrafrique étaient bonnes en 2019 selon le Fonds Monétaire International (FMI). Cependant, le gouvernement doit e » ...la suite
La Russie va présider le Processus de Kimberley pendant toute l’année 2020. Cet organe tripartite censé lutter contre les diamants des conflits s » ...la suite
La Russie prend ce mercredi 1er janvier la présidence du processus de Kimberley, processus qui encadre le commerce du diamant en Afrique. Le Kremlin » ...la suite
Comment mieux tirer profit des contrats miniers octroyés aux investisseurs internationaux ? Les dirigeants africains viennent de solliciter la Facili » ...la suite